Jean-Marc Morandini présentait un nouveau numéro de « Face à la rue » en direct sur CNews depuis la ville de Lyon en cette journée du mercredi 24 novembre. L’invité de ce nouveau numéro était le président du Rassemblement National, Jordan Bardella. L’émission s’est déroulée dans le quartier de La Guillotière à Lyon. Une présence policière renforcée a permis d’assurer le bon déroulement de l’émission.

Une centaine de manifestants hostiles étaient mobilisés sur place et ont tenté de perturber la diffusion en direct.
Durant l’émission, plusieurs personnes sont intervenues pour évoquer le quartier de la Guillotière : des habitants, des commerçants, des personnalités politiques ou bien encore des membres d’associations.
Jean-Marc Morandini, lors d’une précédente émission de « Face à la rue », s’était rendu à Drancy avec Eric Zemmour.

 

 

Lyon : tir de mortier, « Dalton » interpellé… l’émission de Morandini et Bardella sous haute tension.

En marge d’une manifestation contre un direct de CNews avec Jordan Bardella, un homme a été arrêté pour des « tirs de mortiers » contre la police.

La chaîne de télévision CNEWS et son présentateur Jean-Marc Morandini tournaient ce mercredi 24 novembre un nouvel épisode de l’émission « Face à la rue » dans la ville de Lyon. Après Eric Zemmour, l’invité de ce nouvel épisode était Jordan Bardella, le président du Rassemblement National (RN). Mais l’accueil  dans le quartier de la Guillotière a été très virulent.

Face à des appels à des actions vindicatives contre la tenue de cette émission, lancés par des groupes antifascistes lyonnais mais aussi la bande des « Daltons » – qui défraie la chronique depuis plusieurs semaines – un très important dispositif policier était déployé. « C’est la première fois qu’il y a une telle tension sur un tournage », a annoncé Jean-Marc Morandini.

Projectiles et insultes ont fusé tout au long du tournage. Et au moins trois hommes habillés d’un costume de Dalton, aux rayures jaunes et noires, ont fait irruption dans le quartier avant de tirer des mortiers d’artifice sur les policiers, selon une vidéo obtenue par Lyon Capitale.

Une personne interpellée et placée en garde à vue

Un « Dalton » a ensuite été interpellé pour ces « tirs de mortiers » contre la police, a appris l’AFP de source policière. L’homme, soupçonné de « violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique », a été placé en garde à vue, selon une source policière interrogée par l’AFP après une information donnée par un représentant de la préfecture.

L’action avait été annoncée en amont sur Instagram par le collectif de rappeur du 8e arrondissement de Lyon. Une action qui intervient alors que trois membres du groupe vont comparaître ce vendredi 26 novembre devant la justice pour un de leurs rodéos urbains.

Midi Libre

 

3 Commentaires

  1. A Décines dans l’agglomération lyonnaise vit une communauté arménienne importante et ce depuis plus d’un siècle .
    Ils n’ont jamais posé de problémes .
    Et pourtant on le sait ils étaient arrivés démunis de tout aprés le génocide dont ils ont été victimes .

    Eh bien il y a quelques mois ils ont subi des agressions des  » loups gris  » d’Her Dog et ça continue .

    Juste une remarque .

  2. Nous sommes en guerre .
    A quoi sert notre armée ?
    Il faut récupérer un à un nos  » territoires perdus  » .
    C’est le probléme numéro un car nous allons droit vers la guerre civile .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.