Dans le contexte des cyberattaques et de la perturbation de la circulation des trains dans le pays, l’ancien président de la commission des affaires étrangères et de la défense en Iran admet que les actions sont menées par le Mossad et affirme : « Il n’y pas eu une réflexion suffisante pour les problèmes de sécurité »

Le président de l’ancien Comité des affaires étrangères et de la sécurité du Parlement iranien a admis aujourd’hui premièrement que les actions menées contre la sécurité nationale de l’Iran ont été menées par le Mossad israélien. Il a dit, secondement « jusqu’à présent aucune réflexion n’a été consacrée à cette menace par l’Iran. »

Comme vous vous en souvenez, la fin de semaine dernière, le trafic ferroviaire iranien a été perturbé à la suite d’une cyberattaque. De lourds retards ont été enregistrés dans les gares et de nombreux itinéraires urbains et interurbains ont été annulés. Une explosion massive a également été entendue dans la capitale nord de Téhéran, dans ce qui s’est avéré être un objet suspect enterré dans le parc et a explosé.

La veille, le numéro de téléphone du chef suprême Khamenei a été distribué sous le titre « pour des informations sur les perturbations de la circulation » sur les écrans montrant les horaires des trains à Taharu. Cela mis à part, des perturbations graves ont eu lieu pendant les mêmes heures sur les ordinateurs des employés du ministère des Transports au pays. L’agence de presse officielle iranienne a publié les détails de l’incident.

Hier, dans l’ombre des perturbations et des cyberattaques, Mohammed Jawad Azari Jarumi, le ministre des Communications de l’Iran, a averti que de nouvelles cyberattaques et des demandes de rançon pourraient bien arriver.

JForum et Kikar Hachabat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.