L’équipe de campagne d’Eric Zemmour s’étoffe et s’organise. Qui sont ceux qui la compose déjà ?

Un local de campagne de 400m2 situé rue Goujon, dans le 8e arrondissement de Paris, et une équipe de campagne qui s’étoffe. Alors qu’il n’est pas encore officiellement candidat à l’élection présidentielle (il pourrait l’être d’ici à la mi-novembre), Eric Zemmour s’entoure et s’organise. LCI a recensé quelques-uns qui œuvrent dans l’ombre au service du putatif candidat.

Sarah Knafo :  l’énarque de 28 ans est la directrice de campagne du putatif candidat, celle qui recrute les collaborateurs, organise ses rencontres et son agenda, part à la recherche de parrainages auprès des élus locaux. Souverainiste, elle a fait ses armes au syndicat étudiant UNI et à l’UMP. Proche d’Henri Guaino, l’ancienne membre de la Cour des comptes œuvre depuis plusieurs années à l’union des droites, organisant dans son appartement parisien des rencontres entre personnalités comme Eric Zemmour et Marion Maréchal.

Olivier Ubéda : Ancien collaborateur de François Léotard, Alain Juppé, Rachida Dati, Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy, il conseille aujourd’hui Eric Zemmour sur sa communication. Enseignant à l’Essec, il a sa propre entreprise de conseil en stratégie politique et publique. Il fut responsable des relations publiques et directeur adjoint de la communication de l’UMP. C’est lui qui a organisé la tournée du polémiste dans le sud de la France pour la promotion de son livre.

Samuel Lafont : ancien membre de la campagne de François Fillon en 2017 et militant du Printemps français (mouvement dissident de La Manif pour tous), il gère la communication numérique d’Eric Zemmour. Sur Twitter, il enjoint ses 33.000 abonnés à relayer les passages médias du polémiste ou diffuser les affiches de campagne. Lui aussi ancien de l’UNI et de l’UMP, il a été chargé de communication à la région Ile-de-France et collaborateur parlementaire d’une sénatrice LR.

Antoine Diers : porte-parole des Amis d’Eric Zemmour, ce soutien du polémiste est souvent appelé pour aller le défendre dans les médias. Il a rejoint la galaxie par l’intermédiaire de Sarah Knafo, qu’il a connue au sein de l’UNI, dont il a été le délégué national entre 2011 et 2014. Avant cela, celui qui a défilé avec La Manif pour tous s’était engagé aux côtés de Philippe de Villiers puis Nicolas Sarkozy. Il est toujours membre des Républicains, et directeur de cabinet du maire du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine).

Michel Loussouarn : il est chargé de structurer le futur mouvement politique du polémiste et d’organiser le maillage territorial. Ancien militaire, il a été le directeur de campagne du RN Andrea Kotarac pour les dernières élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes.

Gilbert Payet : il est le responsable financier et juridique de la campagne. Ancien préfet, il a été recruté par Sarah Knafo, qui a effectué un stage à ses côtés dans les Pyrénées-Atlantiques pendant sa scolarité à l’ENA. À France Bleu, il explique avoir été « sollicité pour apporter un appui à la fois juridique, technique, notamment par rapport à la mécanique des comptes de campagne, puisque je suis un ancien chef du bureau des élections du ministère de l’Intérieur ».

François Miramont : il est le créateur et le président de l’association des Amis d’Éric Zemmour. Il dirige un cabinet spécialisé dans le recrutement pour le secteur de l’informatique.

Charles Gave : essayiste, entrepreneur… le souverainiste, ancien soutien de Nicolas Dupont-Aignan, s’annonce comme un soutien financier de taille pour Eric Zemmour. Il aurait déjà prêté 300.000 euros au polémiste pour sa (future) campagne. Il avait quitté la France après l’élection de François Mitterrand et a fait fortune à Londres avant de rentrer à Paris il y a quelques mois.

JForum – Europe 1

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.