PRÉSIDENTIELLE: L’ÉNARQUE SARAH KNAFO, CHEVILLE OUVRIÈRE D’UNE CANDIDATURE D’ERIC ZEMMOUR.

Le projet est de plus en plus éventé: Eric Zemmour se rêve candidat à la présidentielle. Il peut compter sur une jeune énarque, magistrate à la Cour des Comptes, Sarah Knafo, pour l’aider dans son entreprise.

La campagne présidentielle du polémiste Eric Zemmour n’est pour le moment qu’un fantasme caressé par une droite ne se reconnaissant ni dans les Républicains ni en Marine Le Pen, et de plus en plus ostensiblement par le principal intéressé lui-même. En attendant, une conseillère politique, magistrate à la Cour des Comptes, s’active pour concrétiser ces aspirations: Sarah Knafo.

La « brillante énarque »

La jeune énarque âgée de 26 ans accompagne dans la plupart de ses déplacements celui qui rêve d’une réconciliation des droites – fragmentées selon lui par la promotion et la diabolisation conjointes du Front national par François Mitterrand dans les années 1980. C’est elle qui a co-organisé la Convention de la droite, tenue le 28 septembre 2019, lors de laquelle Eric Zemmour avait endossé un rôle inédit pour lui: tribun politique, et non plus conférencier. Elle œuvre alors au rapprochement de ce dernier avec Marion Maréchal.

Avant d’être aux côtés d’Eric Zemmour, Sarah Knafo – comme le précise ici L’Express qui a repéré son activité auprès du chroniqueur et essayiste – responsable des Jeunes avec Henri Guaino en 2016 – à l’époque où le souverainiste pensait pouvoir faire son propre tour de piste à l’élection suprême. Elle est désormais fermement convaincue du destin national de son nouveau champion.

« Elle y croit beaucoup, elle en parle beaucoup avec lui évidemment », affirme Louis Hausalter, auteur de Marion Maréchal, le fantasme de la droite, auprès de BFMTV.

Le journaliste de Marianne détaille le parcours de Sarah Knafo: « C’est une brillante énarque, elle est sortie de la promotion Molière en 2019, et dans la botte, c’est-à-dire dans les premiers postes attribués à la sortie de l’ENA. » La « botte » propose toujours le même dilemme aux heureux élus: choisiront-ils le Conseil d’État, l’Inspection générale des Finances, le Quai d’Orsay ou la Cour des Comptes pour débuter leur carrière de hauts fonctionnaires? Sarah Knafo a opté pour la quatrième option et y a été intronisée magistrate en janvier 2020.

Une histoire de détermination

Mais son compagnonnage avec Eric Zemmour auprès duquel elle agit en conseillère politique montre qu’elle ne cherche pas à exercer longtemps au sein de ce grand corps de l’État. « Quelque part elle est plus déterminée que lui », commente même Louis Hausalter.

La détermination semble être venue crescendo à Eric Zemmour qui multiplie les signes de son ambition nouvelle depuis quelques mois: parmi d’autres, sa présence désormais importante sur les réseaux sociaux qu’il fuyait jusqu’ici. C’est moins l’appétit qui lui manque désormais qu’une équipe dévouée à le mettre sur orbite pour 2022.

Réunions à son domicile

Bien sûr, Eric Zemmour a l’un des carnets d’adresses les plus fournis à droite, forgé à force de fréquenter les intellectuels et politiques de ce bord depuis son entrée au Quotidien de Paris comme journaliste politique en 1986 avant son passage remarqué au Figaro et dans l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché ». Sa publication d’une série d’essais dans les années 2010 lui a de plus valu de beaux succès de librairies dans cet électorat. Mais sans formation politique, borduré par des Républicains et un Rassemblement national soupçonneux à son égard et prêts à défendre leur espace politique, il a autant besoin de cadres que de sympathisants actifs.

C’est encore là qu’intervient Sarah Knafo. Celle-ci organise ainsi des réunions à son domicile, réunissant Eric Zemmour et des personnalités de droite, et tente de lui attacher les services de jeunes talents, décrit ailleurs L’Express.

« Elle est clairement aux commandes dans cette affaire, elle pilote les échanges », a témoigné auprès de l’hebdomadaire une personne ayant assisté à quelques-unes de ces soirées.

Dans un entretien accordé à Alexandre Devecchio, journaliste au Figaro, pour son livre Les nouveaux enfants du siècle, Sarah Knafo a retracé l’origine de son affinité avec Eric Zemmour. Le politique s’y double de raisons culturelles et intellectuelles voire livresques: « En tant que Française israélite, je me reconnais dans son parcours d’assimilation et dans son détachement par rapport à l’identité juive. Je suis de confession juive, mais je me sens de culture chrétienne. Chez moi, Charles Péguy est aussi important que la Torah. »

Un pas de plus

Eric Zemmour est en tout cas de plus en plus proche de récompenser cette foi du charbonnier. Dans un long entretien vidéo publié dimanche par la chaîne YouTube Livre Noir, il est ainsi revenu sur une citation faite en avril dans sa recension d’une biographie de l’historien royaliste Jacques Bainville. Il a en effet profité de ce long développement pour faire un nouveau pas vers une candidature.

« À la fin de sa biographie, je découvre que, quelques temps avant sa mort, Bainville est dépité autour de son existence et qu’il dit: ‘Pourquoi si bien prévoir et pouvoir si médiocrement?’ », commence alors le polémiste, enchaînant bientôt:

« Vu les pensées qui m’agitent et agitent beaucoup de gens, qui m’en parlent, vu l’échéance qui nous attend, vu le contexte politique, je me dis je ne peux pas ne pas m’identifier à cet homme que j’admire et me dire que moi aussi, modestement, j’ai depuis 20 ans annoncé, prophétisé en vain pour l’instant, en disant: ‘Vous voyez ce qui va arriver’. » J’ai longtemps pensé que ça suffisait (…) mais en voyant les états d’âme et les regrets de Jacques Bainville (…) je ne peux pas ne pas penser à moi dans les mêmes circonstances et ne pas me dire: ‘Peut-être qu’il faut passer à l’action parce que la prévision, la prédiction, même la prophétie, ne suffit pas’. »

Mais la route n’est pas tout à fait dégagée devant ce désir dont il ne fait plus mystère. Au pénal, il a déjà été condamné par trois fois pour injures et incitations à la haine raciale et, plus récemment, il a été accusé d’agressions sexuelles et de harcèlements dans la presse. Sarah Knafo va peut-être devoir préparer quelques éléments de langage.

Les Zemmour et les Knafo se connaissent de longue date. Deux familles juives d’Afrique du Nord. De venir de l’autre rive de la Méditerranée, ça crée des liens. Donc Eric Zemmour et Sarah Knafo étaient amis avant de travailler ensemble.
Le parcours de cette jeune femme est exemplaire de ce que l’on appelle la méritocratie républicaine. Elle a été brillante à Sciences Po. Mais c’est ailleurs qu’elle a trouvé de quoi se former politiquement. Sarah Knafo a eu de longues conversations avec Fabrice Luchini et n’a raté aucun de ses spectacles. C’est dire à quel point elle n’est pas de gauche.
Toujours à Sciences Po, elle a fondé un mouvement « les jeunes avec Henri Guaino ». Elle était – et est toujours – souverainiste comme lui. Mais Guaino n’a pas eu le destin politique qu’il méritait.
Sarah Knafo a été admise à l’ENA sans difficulté et en est sortie dans la botte. Pendant sa scolarité, elle a effectué deux stages. L’un à l’ambassade de France en Libye. L’autre dans une préfecture de la région parisienne. Ça lui a permis de connaître le monde arabe et la banlieue.
Elle écrit. J’ai eu le privilège de lire certains de ses textes : une belle plume ! De Guaino à Zemmour, il n’y avait pas loin. Actuellement elle travaille avec lui, joue les go between pour lui faire rencontrer des gens qui comptent.
Elle se définit elle-même comme ayant un oeil sur la Torah et l’autre sur Péguy. Une belle et touchante façon d’aimer la France. Elle ferait bien de passer sa Torah à Zemmour qui a beaucoup à y apprendre.

17 Commentaires

  1. Les descendants de l’empire de Rome en créé le nazisme pour exterminer ISRAËL et le deuxième monstre : Palestine le cheval de Troyes de l’Europe en terre d’islam !!! ils ont distillé la haine et le mensonge jusqu’à son paroxysme

  2. Un Juif président ?

    Ce n’est bon……. ni pour les Juifs de France ni pour Israël .

    Je préfére un non juif sympathisant .

    Les antisémites n’attendent que çà .

    Personnellement je suis pour l’armée et même …….pour la royauté .

    En effet je préfére un Louis XIV chrétien à un calife musulman .

  3. il est nee Juif ,c est tout ! Mais pour les francais ,dans leur tete ,il sera d abord le Juif .!
    S il devient president , il aura a faire a l opposition ,mais surtout a tous les corps d etat ,l administration ,etc ..qui ne l epargneront pas !

  4. En cas de candidature EZ, ce sera rigolo d’entendre tous les merdia juifs de francekipu, appeler à faire barrage à « l’extrême droite antijuive », incarnée par le « ticket » ZEMMOUR -KNAFO 🙂 🙂 🙂 D’ailleurs les commentaires ici vont dans ce sens

    • Il y a un début à tout…il y a juif et juif Attali et BHL son juif mais sont-il juif comme eput l’être Zemmour ou même la sœur de BHL la superbe Véronique ? Préférerait-on un candidat soutenu par Moix, l’antisémite repenti et ami du même BHL ?
      En France il y a encore quelques abruti qui juge à l’aune de la judéité de Zemmour sauf que Zemmour est un Oriental et qu’il connait de l’intérieur, par ses origines le danger que représentent l’islamismes…Si les Ashkénazes n’ont pas eut à souffrir vraiment des musulmans les juifs d’Algérie, du Maroc et de Tunisie et tous ceux du monde arabe savent ce qu’il en est !
      J’espère que « ce pays » comme vous dites fera confiance à un homme qui a le courage de ses ambitions.

  5. Pourquoi Zemmour candidat semble poser problème et pas Strauskahn à son époque ?
    Ce que je crains, c’est que Macron appel ses potes islamistes pour liquider Zemmour et de faire porter le chapeau à l’extrême droite.
    Pour moi Macron incarne le pire des pervers que la France n’a jamais connu.
    Et ce passe sanitaire, ne pensez-vous pas un instant qu’il permettra à Macron d’installer le vote par correspondance et que Biden lui a déjà refourguer sa machine à voter?
    Vous me direz si je ne délire pas, mais la réalité de ce que l’on vit et vers quoi on va, c’Est de la folie!

  6. Tout cela est bien à lire, mais si peu réaliste. Dans quelle galère s’est-il embarqué ? Car il y est déjà et n’en sortira qu’à ses dépens, quelle que soit la suite. S’il renonce, on lui prêtera l’intention de s’être servi de cette élection pour parader avant de quitter la scène. S’il ne renonce pas, il sera écrabouillé par les médias et devra subir les pièges de ses adversaires.

    Et si Macron est réélu, tous ceux qui ne souhaitaient pas ce second mandat sauront désigner EZ comme celui qui aura facilité son élection.

  7. J’ai fait un cauchemar cette nuit , je me suis réveillé en nage .

    En effet j’ai rêvé que Zemmour avait été élu Président et qu’il avait choisi Hanouna comme Premier Ministre .

    Mon premier réflexe : me précipiter sur les horaires d’El Al .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.