Quelle urgence à frapper Damas pendant l’Eurovision?

1
1756

Syrie

Vendredi et samedi, des défenses anti-aériennes syriennes près de Damas ont été activées contre des cibles israéliennes pénétrant dans l’espace aérien syrien. Les deux intrusions sont originaires des hauteurs du Golan dans le sud-ouest de la Syrie.

Les rapports différaient concernant ce qui entrait dans l’espace aérien syrien. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, l’incident de samedi était une attaque contre l’installation de la 90ème brigade de l’armée arabe syrienne. Le site sert également de base aux opérations du Hezbollah. Cette zone a été, à plusieurs reprises, bombardée par l’IAF dans le passé.

Lors de précédentes frappes aériennes de l’IAF en Syrie, des preuves d’une attaque, telles que des photos d’entrepôts détruits et de fragments de missiles israéliens, ont surface. Dans ce cas, la seule preuve que nous ayons pu obtenir est une vidéo du lancement de missiles par les défenses anti-aériennes de l’armée arabe syrienne contre des cibles inconnues.

On pourrait se demander pourquoi Israël organiserait une attaque contre des cibles en Syrie lors du concours de l’Eurovision à Tel-Aviv. Il y a quelques semaines, le gouvernement israélien a négocié un cessez-le-feu avec des djihadistes à Gaza pour assurer le calme pendant les événements. Une attaque contre des cibles en Syrie pourrait provoquer une réaction, comme ce fut le cas en janvier, lorsque la Syrie a lancé un missile sol-sol sur le mont Hermon après des frappes aériennes contre la Syrie plus tôt dans la journée.

Indépendamment de ce qui s’est passé dans le ciel du sud-ouest de la Syrie, ce ne sera probablement pas le dernier. Avec l’intensification des tensions entre les États-Unis et l’Iran, Israël accroît sa préparation et ses opérations dans la région. Au cours des prochains jours, des prochaines semaines et des prochains mois, la région entourant les hauteurs du Golan et le sud-ouest de la Syrie sera un endroit à surveiller pour tout futur conflit entre Israël, la Syrie et l’Iran.

Les comptes rendus syriens sur une frappe de missiles israélienne, vendredi soir 17 mai et samedi 18 mai contre les forces iraniennes et du Hezbollah à Al-Kiswah, au sud de Damas, étaient exagérés. Quelques missiles seulement ont été tirés et leur cible était une très petite installation iranienne mise en place au quartier général de la 1 re Division de l’armée syrienne, en face de la frontière israélienne du Golan. Cette cible a été touchée et détruite.

Commentateur: Joe Truzman

groundbrief.substack.com

1 COMMENT

  1. Curieuse question de M’Truzman…
    En fait, une invite à commenter, pour les myopes.
    Cela démontre qu’Ysraël n’est pas distrait par quelque phénomène de mode, d’ambiance ou de saison (estival), et cela fait partie de la dissuasion, et pas bluffée.
    Aujourd’hui, après la guerre la plus lâche des annales de la guerre, celle du Kippour, nous savons que nos hainemis s’octroient toute licence, pourvu que leur but soit atteint.
    Ainsi cette opération, pendant que l’Etat juif semble festoyer, est une démonstration éloquente de l’état de vigilance dans lequel le Peuple Choisi demeure.
    Un œil ouvert, même en plein sommeil.
    Et un bras redoutable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.