De plus en plus de djihadistes français sont arrêtés en Syrie. Doivent-ils être jugés sur place ou être transférés en France ? La question se pose aujourd’hui plus que jamais..

La question est des plus sensibles. Alors que Daesh a perdu l’immense partie du territoire qu’il contrôlait en Syrie, de nombreux djihadistes français sont interpellés sur place, notamment par les forces Kurdes. Parmi les plus connus, Thomas Barnouin, originaire d’Albi et proche de la nébuleuse djihadiste du Sud-Ouest, ou Emilie König, une Bretonne devenue la première femme djihadiste inscrite sur la liste noire des terroristes internationaux établie par les autorités américaines.

La suite sur : 20minutes.fr

1 COMMENTAIRE

  1. Il fut un temps où les salauds étaient envoyé devant le peloton d’exécution , ont ils accordé un procés équitable aux milliers de victimes massacrées par eux avec une barbarie sans nom ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.