Le mystère derrière le mal. Nous avons examiné ce que le judaïsme pense du côté obscur du monde.

Bien que le point de vue du Rambam soit que les « forces obscures » ne sont pas une entité mystique, mais viennent de l’âme humaine, dans la Kabbale il y a une référence aux gens fantomatiques comme les descendants des anges qui se sont rebellés contre D.ieu, ont interféré avec les filles des hommes et ont enseigné la sorcellerie et la magie à l’humanité •

Et d’où les forces de l’impureté tirent-elles leur sens ?

Il s’avère que les forces obscures n’existent pas seulement dans les contes de fées et sont les ennemis de beaucoup d’entre nous.

Magie, sorcellerie et ténèbres : quelle est l’opinion du judaïsme sur l’existence de pouvoirs surnaturels ?

Le Premier ministre sortant Yair Lapid a récemment utilisé la description des « forces obscures » comme des forces négatives qui poussent ses groupes d’opposition politique à droite, ce qui a soulevé une discussion ferme sur l’emplacement de telles expressions par une personnalité d’État de haut niveau. Même après qu’il a fait sa mise au point, la tempête n’est pas close, puisque les forces obscures expriment la puissance qui vient de lieux négatifs et destructeurs qui menacent le monde

Alors, quelles sont exactement ces forces ? Existent-ils dans la réalité, et comment s’expriment-ils dans les sources du judaïsme ?

Le Maïmonide dans son livre « Moreh Nevoukhim  ou le Guide des égarés  » éclaire le concept de vision et de compréhension rationnelle. Selon lui, les forces négatives proviennent de la psyché humaine, et ne sont pas une entité indépendante qui essaye de détruire tout sur son passage.

Cette explication vient après l’événement qui apparaît dans la Torah, où Balaam vint maudire le peuple d’Israël alors qu’il était dans le désert, et rencontra un ange qui l’arrêta en chemin et lui dit : « Voici, je suis sorti à Satan. » Le Rambam explique la signification du nom Satan : « Sachez que Satan est dérivé de ‘ce qui est éloigné et décédé’, c’est-à-dire qu’il s’intéresse à l’éloignement et à la mort, car il s’écarte sans aucun doute du chemin de la vérité, et nous entraîne dans les voies de l’erreur » – la soi-disant –  voix intérieure qui nous induit en erreur avec des conseils pires au cours de notre vie.

Le Talmud babylonien explique que toutes les forces obscures proviennent de la même source : « C’est Satan, c’est la créature du mal, c’est l’ange de la mort. » Et sur ces mots, Maïmonide a expliqué que l’instinct du mal est créé dans chaque être humain à la naissance, et en revanche l’instinct du bien ne se manifeste qu’après qu’il y ait perfection dans la pensée et l’intellect d’une personne.  Maïmonide conclut son explication : « Et c’est pourquoi ils ont dit que l’instinct du mal s’appelle un grand roi, et qu’une bonne création s’appelle un enfant pauvre et sage. »

Le point de vue de Rambam est que l’instinct du mal et les forces obscures ne sont pas une entité mystique qui flotte dans l’espace du monde, mais une entité qui vient de l’âme humaine, de sa pensée et de son intellect et que c’est l’homme qui choisit d’utiliser ces forces négatives qui se manifestent par des pensées malveillantes, impures ou interdites.

Cependant, dans la vision mystique et kabbalistique, il semble que les mondes obscurs du judaïsme soient attribués à un monde complexe et ancien. Le Talmud babylonien dans le traité Nida (SA) parle du peuple des fantômes qui étaient des descendants des Nephilim, qui sont deux anges nommés Simchazai et Ezel, qui se sont rebellés contre Dieu et sont tombés dans le monde pendant la  première génération humaine, ont commis l’adultère avec des humains. Les femmes et leur progéniture sont nées avec des qualités contre-nature et ont grandi pour devenir des géants. Dans l’appendice du livre du Zohar (Partie 1, 19, 2), il est décrit que dès qu’ils sont arrivés dans des mondes supérieurs et spirituels de notre monde, leurs corps sont devenus matériels et leur apparence a changé. Selon la description du Livre du Zohar, ils entretinrent des relations intimes avec le champ « Naama » et en firent naître « Rohin Bishin et Shedin » dans le monde. Ils enseignèrent aux humains la sorcellerie, la magie et la création d’armes, et donnèrent naissance aux Nephilim et aux héros.

La Torah décrit comment « Kedral Omar, roi d’Elam, et les rois qui étaient avec lui, les ont battus (le peuple des fantômes, 14) et les ont tués » (Genèse 14:5). Quelques-uns d’entre eux sont restés, comme le réfugié Og Roi de Bashan, qui était exceptionnel par sa taille et sa force et a survécu.

En plusieurs endroits de la Bible, d’autres fantômes sont décrits qui ressemblent à des géants : « Les anciens y habiteront, un peuple grand et nombreux, et ils grandiront comme des géants. Les fantômes les considéreront comme des géants, et les Moabites les appelleront anciens » (Deutéronome 2 : 14-11). Après tout, des fantômes s’assiéront devant lui, et les Omanais les appelleront Zamzumim. Une grande nation, nombreuse et élevée comme des géants, et le Seigneur les a détruits devant eux, et ils ont été asservis et établis sous leur sceau » (Ibid., Ibid. 20-21).

Rabbi Shraga Natan Dahan

Le rabbin Shraga Natan Dahan est éducateur et officier dans la réserve. Titulaire d’une maîtrise dans les domaines de l’éducation, de la gestion et de la technologie et est certifié en tant que rabbin et juriste. Agit en tant que consultant et conférencier dans des organismes universitaires, publics, de sécurité, éducatifs et scientifiques sur la Halacha, la technologie, la médecine, la science et l’espace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.