Première bougie de Hanoukka :

Une magnifique nouvelle Hanoukiyah dans la synagogue centrale de Moscou

Don du Gouverneur M. Yehuda Kanievsky / Chaque soir un événement aura lieu avec la participation de personnalités distinguées / et des bougies seront allumées dans vos cours sacrées
À la fin de la prière inaugurale de la veille de Hanoucca dans la salle centrale de la synagogue, le grand public, dont de nombreux fidèles et invités, s’est réuni du côté sud pour allumer la première bougie de Hanoucca, qui a été tenue avec une grande excitation par le gouverneur Mr Yehuda Kanievsky, ami et partisan de la synagogue Marina Central. Roshcha au centre de Moscou, en reconnaissance du don d’une nouvelle et glorieuse lampe en plaqué or, qui évoque dans le miroir une attente de la rédemption proche et complète, étant semblable à la lampe qui était dans le Temple.
La menorah a été créée par l’artiste juif M. Alon Lissitzky de Moscou, sous la direction de l’éducateur Rabbi Avraham Elimelech Gadz, selon la méthode de Maïmonide de dessiner les cannes en diagonale lui-même, et comme le Rabbi de Loubavitch l’a encouragé à publier et à peindre en ce format. En effet, des dizaines de milliers de lampes ont été ainsi fabriquées dans le monde entier, dont de nombreuses grandes lampes qui provoquent des publications éprouvées dans le monde entier.
L’un d’eux se dresse au pied des murs du Kremlin en Fédération de Russie, et est éclairé chaque année par le grand rabbin de Russie, le rabbin Berl Lazar Shlita, dans un très grand et passionnant procès publicitaire, avec la participation de nombreuses foules, qui malgré le grand froid viennent voir et sanctifier le ciel parmi des millions de citoyens de Russie, qui sont exposés à la grande classe par des moyens de communication qui rapportent cela de manière proéminente et respectueuse.
L’allumage des bougies dans la synagogue principale ouvre la série d’événements de vacances qui dureront jusqu’à « cette Hanoucca », à la fois chaque soir dans la synagogue centrale elle-même avec la participation de nombreuses personnalités et invités, et dans les publications publiques de Nisa par les maisons Habad dispersées dans les quartiers de la capitale et de nombreux événements dans toutes les institutions et synagogues de Moscou.
(‘Hanouccah Samea’h Mordehai Fitoussi )

Par Gougenheim Evelyne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.