Plus de 40 000 immigrants ukrainiens et 24 000 russes sont arrivés en Israël depuis l’invasion russe de l’Ukraine

Le ministère de l’Immigration et de l’Intégration se prépare à un nouvel afflux d’immigrants russes après le projet de loi de Poutine; le gouvernement approuve 90 millions de shekels pour les besoins immédiats en matière de logement, d’éducation et de soins de santé

Le ministère de l’Immigration a déclaré dimanche que quelque 40 000 Ukrainiens et 24 000 Russes sont arrivés en Israël depuis l’invasion russe de l’Ukraine.

Il y a actuellement 17 000 demandes d’immigration de citoyens russes en cours de traitement et 60 000 autres sont éligibles à l’immigration conformément à la loi du retour.

עלייה מאוקראינהAliyah d’Ukraine( Photo: Moti Kimchi )
Le gouvernement a approuvé une somme de 90 millions de shekels pour le ministère, afin de répondre à la demande de logement, de soins de santé et d’éducation des nouveaux arrivants.
עולים חדשים במתחם משרד העלייה והקליטה בנתב"גBureaux d’immigration et d’intégration à l’aéroport Ben Gourion( Photo: Yariv Katz )
La ministre de l’Immigration, Pnina Tamano-Shata, a chargé les responsables du ministère à l’aéroport international Ben Gourion de se préparer à l’afflux de nouveaux immigrants.
« Nous continuerons à veiller à ce que tous les immigrants de Russie arrivant en Israël en cette période difficile reçoivent un ensemble complet d’assistance pour les aider à commencer leur processus d’intégration », a déclaré Tamano-Shata.
« Je remercie le ministre des Finances et les membres du gouvernement pour leur réponse rapide et leur coopération. Il s’agit d’une étape importante qui souligne l’engagement du gouvernement envers l’immigration », a-t-elle déclaré.

 

פנינה תמנו שטה

Ministre de l’Alyah Pnina Tameno Shete( Photo: Moti Kimchi )
Le ministre des Finances, Avigdor Liberman, a déclaré que le ministère ne retiendrait pas le financement pour soutenir l’immigration.
« C’est un atout stratégique pour Israël et le plus grand moteur de croissance du pays depuis sa création », a-t-il déclaré.
Mais les immigrants seront confrontés à des obstacles à leur arrivée, notamment une pénurie d’écoles de langue hébraïque et leur capacité à s’intégrer au marché du travail.
Il existe actuellement 95 écoles de langue hébraïque gérées par le ministère de l’Éducation, qui ont déjà accueilli quelque 10 000 immigrants.
Dans le secteur privé, 29 écoles supplémentaires proposent des cours et les immigrants peuvent recevoir des bons pour couvrir les frais.
Cependant, le temps d’attente pour ces cours est long, car les enseignants sont rares et sans langue, les immigrants auront plus de mal à trouver du travail et à s’assimiler à la société israélienne.

Sivan Hilaie

www.ynetnews.com

2 Commentaires

  1. Israel avant y avait les kibboutz les moshavims , l’intégration plus rapide et réelle, aujourd’hui chacun doit se débrouiller c’est devenu plus compliqué et un grand n’importe quoi , surtout pour aider les français qui sont moins bien soutenu il y en a que pour les autres de l’est , il faut un premier ministre séfarade pour changer un peu et penser à tout le monde merci ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.