Pourquoi la pénurie d’amoxicilline est inquiétante ?

L’amoxicilline est l’antibiotique le plus prescrit de France. Or, les pharmacies font face à de «fortes tensions d’approvisionnement», voire à «des ruptures de stock». En quoi ces ruptures sont-elles inquiétantes ?

A quoi sert l’amoxicilline ?

L’amoxicilline est un antibiotique prescrit aux enfants pour lutter contre les infections bactériennes, notamment contre les otites et les pneumonies. «Nous avons des tensions sur nos stocks de médicaments, c’est une réalité», a reconnu, le 20 novembre dernier, le ministre de la Santé, François Braun, sur le plateau Le grand Jury de RTL-Le Figaro-LCI.

Ruptures en pharmacie et dans les hôpitaux

L’amoxicilline est de plus en plus difficile à trouver en pharmacie. Les formes buvables pour enfants sont les plus touchées. «On ne sait pas comment on va pouvoir délivrer toutes les ordonnances pour les patients», a témoigné Brice Butto, pharmacien à Lyon, sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Certaines officines dans les hôpitaux sont aussi confrontées à une tension d’approvisionnement.

Pourquoi est-on en rupture ?

Pauline Londeix est cofondatrice de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament (OTmeds). Au micro de Franceinfo, elle dénonce l’aveuglement des autorités françaises. «On est très en colère, parce qu’on alerte sur cette situation depuis des mois, voire des années». Elle avance plusieurs raisons : «l’ultra-concentration de la fabrication de la matière première en Asie de l’Est et du Sud, le contexte géopolitique avec la guerre en Ukraine et les conséquences sur le prix de l’énergie». La production de la matière première du médicament est peu rentable au vu de la hausse du coût de l’énergie, y compris en Asie.

Un médicament qui n’est pas produit en France

«L’enjeu, qui est majeur, c’est que ce ne sont pas des médicaments qui sont produits en France», a pointé du doigt le ministre de la Santé, sur le plateau du Grand jury. Il fait aussi référence au paracétamol, en tension d’approvisionnement, non produit en France.

Des problèmes jusqu’en mars 2023

Conjointement à la baisse de production en Asie, la demande a augmenté en France. «Cette année, de janvier à octobre, la demande d’amoxicilline est aux alentours de 40 millions de boîtes, alors qu’en 2020 et en 2021 on était très en deçà, plutôt autour de 30 millions de boîtes», a expliqué François Braun, ministre de la Santé aux Echos. Les tensions d’approvisionnement sont prévues jusqu’en mars 2023.

Surconsommation d’antibiotiques

Le fait que la majorité des matières premières (les principes pharmaceutiques actifs) vienne d’Asie n’est pas perçu comme l’explication principale par les pouvoirs publics, qui rappellent par ailleurs les efforts déployés ces dernières années pour relocaliser l’industrie pharmaceutique en France, à travers les crédits de France Relance ou encore l’accord-cadre signé avec les industriels, qui permet d’augmenter le prix d’un médicament remboursable quand il est produit en France.

Reste que les tensions actuelles sur l’Amoxicilline sont aussi dues à la surconsommation d’antibiotiques . « La France est le quatrième pays européen sur 27 en consommation d’antibiotiques et les spécialistes considèrent qu’adultes et enfants confondus, au moins la moitié des prescriptions d’antibiotiques [faites en France, NDLR] sont médicalement non justifiées », rappelle le ministère. Les antibiotiques ne combattent que les bactéries, pas les virus, et sont donc inutiles pour les infections respiratoires virales telles la bronchiolite ou la grippe.

Pourtant, on observe toujours en France une hausse de leur prescription lors des épidémies virales hivernales, notamment celle de bronchiolite, qui est précoce et sévère cette année. Il existe certes des risques de complications infectieuses chez les bébés souffrant de bronchiolite , mais ce risque est faible et le traiter de façon préventive par des antibiotiques développe l’immuno-résistance. L’ANSM publiera donc ce vendredi des recommandations sur l’usage de l’Amoxicilline.

JForum avec Vanessa Pageot et www.lesechos.fr

3 Commentaires

  1. Encore une catastrophe due à l’incurie de la gestion de notre système de santé dont sont coupables nos différents gouvernements, présents et passés avec leurs crimes de destructions systématiques et massives, sur une équation diabolique : moins d’offres de soins, égal moins de dépenses !
    Pour cela, tout est bon, moins de formation de médecins, mise en place des génériques aux qualités parfois sommaires, voir toxiques,( exemple le valsartan générique toxique ayant du être, un comble, substitué pas ses Princeps , Tareg et Nisis) délocalisations nous faisant perdre notre autonomie et notre souveraineté.
    Le tout spoliant notre industrie pharmaceutique de ses capacités de recherche et de découverte de nouveaux médicaments utiles et indispensables.
    Le tout dans une calamiteuse gestion à court terme, devenue coutumière chez nos politiques politiciens …
    Pour revenir à l’amoxicilline, que personnellement je nomme Clamoxyl son nom d’origine et Princeps) découvert et produit par Beecham, est l’un des médicaments indispensables comme l’a classé l’OMS il y a bien longtemps, extrêmement efficaces, particulièrement bien toléré hormis par les rares patients réellement allergiques aux pénicillines, (pénicilline, ampicilline, amoxicilline etc…)
    Ce vrai laboratoire Beecham, a pu continuer et faire progresser l’arsenal thérapeutique, avec par exemple l’Augmentin, et tant d’autres produits, contrairement aux usurpateurs fabriquant de génériques n’ayant qu’une seule priorité, les profits ! Avec pour seul argument, le prix inférieur de quelques centimes à celui du médicament original.
    Résultat : un suicide, un assassinat de la vraie industrie, celle qui trouve !
    Les coupables ont un nom, l’un est président, les autres l’étaient…

  2. Le Mashiah va se révéler brusquement, d’un coup sec comme ça il n’y aura plus de pénuries destinées à tuer les gens.
    Les gens vont vivre un paradis sur Terre tandis que ceux qui organisent les pénuries seront relégués à un monde inférieur. Sur ordre divin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.