Paris: des affiches anti-israéliennes sur des encarts publicitaires suscitent l’indignation

Jérémie Elfassy

Une affiche anti-israélienne à ParisCapture d’écran Twitter Une affiche anti-israélienne à Paris

« Nos équipes, alertées par cet acte de vandalisme, sont très vite intervenues », a réagi l’entreprise JC Decaux

Une campagne d’affichage sauvage anti-israélienne a fait irruption, vendredi après-midi, sur des encarts publicitaires de différents arrêts de bus de Paris, appartenant à l’entreprise JC Decaux. L’affiche, dont les auteurs sont anonymes, montre la photo d’un jeune Palestinien avec des ecchymoses sur le visage, entourés de deux policiers israéliens. Sous le cliché, un message sans équivoque indique : « La torture des enfants palestiniens par l’occupation israélienne ».

De nombreux internautes ont dénoncé sur les réseaux sociaux cette « campagne de communication mensongère » en plein Paris

Cette affiche a suscité une vive émotion au sein de la communauté juive, et de nombreux internautes ont dénoncé sur les réseaux sociaux cette « campagne de communication mensongère » en plein Paris. JC Decaux a indiqué à i24NEWS que ses équipes « sont immédiatement intervenues sur cet emplacement situé sur les Grands boulevards parisiens, mais également dans tout le quartier pour identifier d’éventuels autres actes malveillants (…) Nous portons plainte afin que de tels agissements puissent être punis de façon exemplaire ».

Il se trouve que cette même affiche a été placardée l’année dernière dans les encarts publicitaires de JC Decaux à Lyon. Des individus étaient parvenus à ouvrir les encarts et à y glisser ces affiches imprimées au même format que les publicités habituellement installées dans ces panneaux, faisant croire qu’il s’agissait d’une campagne « régulière ».

Les affiches avaient alors été retirées, tandis que le maire du 6e arrondissement de Lyon, Pascal Blache, avait vivement condamné cette campagne de désinformation pro-palestinienne. « Des affichages sauvages de propagande haineuse, antisémite, sur notre territoire sont intolérables. Je condamne fermement ce mode d’action. Il s’agit bien là d’un piratage. Ni la Ville, ni JC Decaux ne sont à l’origine de ces publications », avait affirmé l’édile sur les réseaux sociaux. Le journal Lyon Mag avait par ailleurs signalé l’ouverture d’une enquête par la police.

Jérémie Elfassi Journaliste i24news

2 Commentaires

  1. La communication existe et bien faite ,mais elle est coupée par les médias et autres instances politiques qui choisissent le narratif arabe.
    La politique anti Israélienne de la France existe depuis 3 générations de français ,elle est acceptée par tous . Ce n est pas aujourd hui avec ce grand remplacement que les choses vont changer ,bien au contraire .

  2. Les antisionistes et les antisémites savent bien communiquer et pendant ce temps là Israël fait la sieste et ne communique pas ! Sur de son bon droit ,Israël est inexistante en communication Quand allez-vous mettre en place un service de propagande efficace pour contrer ces malfaisants

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.