Paris : le chef d’établissement de Saint-Jean Passy mis en examen pour agression sexuelle sur mineur

– Par France Bleu

Le chef d’établissement de Saint-Jean-de-Passy, un établissement scolaire catholique privé réputé du XVIe arrondissement de Paris, a été mis en examen jeudi pour des soupçons d’agression sexuelle sur un élève de moins de 15 ans, a-t-on appris d’une source judiciaire.

Le directeur de Saint-Jean-de-Passy est mis en examen pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans.
Le directeur de Saint-Jean-de-Passy est mis en examen pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans. © Maxppp – Philippe Lavieille

Le directeur de Saint-Jean-de-Passy, un établissement scolaire catholique privé réputé de Paris, a été mis en examen ce jeudi pour des soupçons d’agression sexuelle sur un élève, a-t-on appris ce vendredi de source judiciaire. Placé en garde à vue mardi à la brigade de protection des mineurs (BPM) dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet de Paris à la suite de la plainte, le chef de l’établissement a été présenté jeudi à une juge d’instruction. Mis en examen pour « agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans », il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, a précisé la source judiciaire.

Selon le Figaro et le Point, Daniel Chapellier, 71 ans, conteste les accusations et a annoncé son intention de porter plainte pour dénonciation calomnieuse. Le plaignant, un collégien de 14 ans, aurait été convoqué début février par M. Chapellier dans son bureau pour des problèmes de discipline, rapporte encore le Figaro. « La conversation aurait dévié sur des questions de sexualité » et le directeur est accusé d’avoir « eu des gestes déplacés envers l’élève » et de lui avoir demandé de lui « pratiquer une fellation », poursuit le quotidien.

Ce vendredi matin dans l’établissement, certains professeurs ont abordé la question avec les élèves, rapportent des collégiens à France Bleu Paris. Les parents ont reçu un communiqué les informant de la situation ce jeudi soir. Le diocèse de Paris, autorité de tutelle de l’établissement, a indiqué « laisser la justice faire son travail »« Nous n’avons aucun commentaire à faire », si ce n’est souhaiter « que toute la vérité soit faite » dans cette affaire, a déclaré à l’AFP la directrice de la communication du diocèse, Karine Dalle. Daniel Chapellier, figure de l’enseignement privé catholique, avait pris sa retraite en 2015 après avoir dirigé pendant 13 ans un autre établissement réputé de la capitale, le lycée Stanislas. Il avait été rappelé à l’été 2020 pour assurer la transition à la tête de Saint-Jean-de-Passy (XVIème arrondissement de Paris), dont le directeur venait d’être licencié au terme d’une violente crise de gouvernance.

2 Commentaires

  1. Tiens, arrêter un catho accusé de gestes déplacés, ça va beaucoup plus vite que de simplement dénoncer (je ne parle pas de condamner. Ça semble impossible en France macroniste) un gaucho pedophile ou un syndicaliste antillais prédateur et pedophile !
    Vous avez dit : « Deux poids, deux mesures ! » ?

    Si tant est que les accusations proférées contre ce directeur d’école soient vraies – ce qui pour l’instant n’est pas du tout prouvé.

    On attend avec impatience les réactions de Madame Pulvar, la fille de …. oui.

  2. dis donc crevard de Schlomo, alias Gad Brrrr t’ as pas fini de faire parler de toi?

    déchet et faux juif, mais raté authentique

    et l’ autre pute, aussi ratée que toi, elle t ‘héberge toujours quand tu es a Paris
    moyennant un coup de ta vieille queue

    comme elle me disait « en tout bien tout honneur »

    toiet elle vous avec un sens de l’ honneur qui ferait degueuler un polonais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.