L’OMS avertit que la nouvelle phase de Covid-19 est “rapide et dangereuse”

Le bilan mondial des décès dus aux coronavirus a dépassé le demi-million fin juin, la pandémie ayant atteint plus de 10 millions de cas. L’Organisation mondiale de la santé avertit que, si de nombreux pays ont maîtrisé la pandémie, d’autres la voient se propager à un rythme accéléré. Il a fallu trois mois pour que le premier million de personnes soient infectées, mais seulement huit jours pour enregistrer le dernier million. Le taux de croissance rapide, en particulier aux États-Unis, est le résultat d’un assouplissement trop précoce des restrictions de confinement par les gouvernements, selon les experts de la santé.

Le cabinet israélien des coronavirus s’est réuni pour la deuxième fois lundi 29 juin après-midi, après que les ministres ont résisté à la demande du ministère de la Santé de rétablir certaines restrictions sur les rassemblements pour les fonctions, les divertissements et le culte, afin de freiner la soudaine augmentation de l’infection Covid-19. Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a averti que sans ces restrictions, la pandémie pourrait, en l’espace d’un mois, se propager au point que de nouvelles interdictions seraient inévitables. Le ministre des Finances, Yisrael Katz, a exprimé sa préoccupation face au niveau élevé de chômage résultant des premières fermetures et à l’urgence de rouvrir tous les secteurs de l’économie.

Les chiffres actuels pour lundi sont au total de 23 421 cas, dont 6 265 sont actifs. Cependant, le nombre de cas aigus reste à un faible 39 malades avec seulement 22 personnes sous respirateurs.

WHO warns new covid-19 phase is “swift and dangerous”

1 COMMENTAIRE

  1. Point du tout. Les proportions
    sont les mêmes. Je prétends que la gestion de l’information sur covid a d’autres buts.
    Nous avons pu voir en France à quel point, au sujet des dernières élections…
    Pourtant, quel rapport entre le vélo, le bio, le papier toilette… et la maladie que l’on sait soigner désormais ? Sans l’eradiquer, certes, comme la tuberculose ou les oreillons, la coqueluche etc…
    On infantilise la population, et on rebat les cartes sociales, économiques, religieuses, et dans certains pays, on prendra le pouvoir.
    En 2004,un attentat en Espagne avait changé le cours des élections. Alors un virus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.