Omar, Ocasio-Cortez et l’effondrement du centre-gauche

8
1259

Ilhan Communication

Colonne : Ilhan Omar, Alexandria Ocasio-Cortez et l’effondrement du centre-gauche

NDLR : comme c’est le 8 mars, il faut aussi consacrer un peu de temps aux véritables “emm.euses” professionnelles… 

(illustration) Hannah Yoest / Flickr

 

J’ai un nouveau passe-temps. C’est de rassembler les excuses invoquées par les démocrates pour le cas d’Ilhan Omar, un membre féminin du Congrès démocrate du Minnesota qui fait une fixation malsaine sur l’influence juive, l’argent juif et la loyauté des Juifs envers l’Etat où ils vivent.

Omar a déclaré qu’Israël “hypnotise le monde”, attribuant aux Juifs le pouvoir de contrôler l’esprit au service de la manipulation de l’opinion publique. Elle a dit que la seule raison pour laquelle le Congrès soutient Israël repose sur les dons de la campagne juive. Plus récemment, utilisant le préjugé antisémite classique de la double allégeance, elle a critiqué les partisans d’Israël pour leur “allégeance à une puissance étrangère”.Omar est un vrai trésor. Une nouvelle membre du Congrès typique comprend généralement sa mission – pardonnez-moi – ramener une part du gâteau pour son district. Pas Ilhan. Son projet est d’intégrer la rhétorique antisémite au sein du parti démocrate. Jusqu’à présent,  il fallait aller sur MEMRI, Moyen-Orient Media Research Institute pour entendre de tels morceaux de choix. Maintenant, il vous suffit de basculer sur C-SPAN. [Câble-Satellite Réseau des affaires publiques ( C-SPAN) est un câble et satellite réseau de télévision américaine qui a été créé en 1979 par l’industrie de la télévision par câble en tant que service public. C-SPAN retransmet de nombreuses délibérations du gouvernement fédéral des États-Unis, ainsi que d’autres émissions d’affaires publiques .]

Et les démocrates sont impuissants à l’arrêter. Ils trébuchent sur eux-mêmes, font des rationalisations, évitent la réalité et essaient de nettoyer ce gâchis antisémite. Omar est nouvelle dans ce domaine, disent-ils. Elle n’a jamais eu l’intention de paraître antisémite. Elle ne peut pas s’en empêcher.” Elle vient d’une culture différente .” Elle ne savait pas ce qu’elle disait : c’est une crétine! Elle essaie juste de “démarrer une conversation” sur les politiques du gouvernement israélien. Et pourquoi l’as-tu choisie de toute façon? ” Elle vit d’avoir accumulé beaucoup de souffrances” : Elle est noire, c’est une femme et elle est musulmane. Vous ne pouvez pas la condamner sans condamner également les hommes blancs qui sont des privilégiés. Vous êtes raciste? Islamophobe? Vous devriez avoir honte de vous en prendre à cette pauvre femme, qui se trouve juste à dire que les Juifs américains servent une puissance étrangère en achetant les services des politiciens et en utilisant la Force pour éclairer l’esprit des gens.

Avant même que ne surviennent de tels “arguments” – ce sont vraiment des affirmations de victimisation pour intimider les critiques – Nancy Pelosi frémit. Elle est censée être cette dame de fer, revenue au pouvoir après son exil, gouvernant son caucus avec une poigne de fer avisée. Mais ses mains sont recouvertes de Palmolive. Pendant les premières semaines du Congrès, elle n’a fait que réagir aux diverses folies d’Omar et de Rashida Tlaib, du Michigan. Pelosi condamnera Omar une minute avant d’apparaître avec elle en couverture de Rolling Stone la prochaine fois. Elle a perdu la mesure. Elle ne peut pas faire tenir son caucus dans un esprit collectif, lorsque les républicains appellent à des motions pour s’opposer à l’autre camp du Congrès. La politique menée par ses candidats dans les quartiers défavorisés a disparu sous les projecteurs solaires du Green New Deal,la « Nouvelle donne verte » d’Alexandria Ocasio-Cortez [décarboniser les énergies pour ralentir le réchauffement climatique]. Nous ne parlons pas de recouvrer des conditions préexistantes, nous nous engageons à débarrasser le monde une fois pour toutes des fléaux du transport aérien et de la flatulence des vaches. Les présidents de comité à la gâchette facile de Pelosi, dégainant au hasard leurs assignation à comparaître, ressemblent à des gaffeurs qui cherchent désespérément à destituer le président Trump.

Quel que soit le contrôle exercé par Pelosi sur sa majorité, il a disparu à la seconde même où elle a reporté la résolution condamnant Omar. Il est alors devenu indéniable que les conseillers en communication( AOC & co.) est passé en mode pilotage. La politique identitaire [le politiquement correct ethnique] a rendu les démocrates incapables de critiquer l’antisémitisme tant qu’il revêt la garde-robe de l’intersectionnalité [rassemblement de toutes les causes assemblées des minorités]. C’est incroyable que trois femmes de trois villes différentes – New York, Détroit et Minneapolis – puissent défier 233 autres démocrates de la Chambre avec un peu d’aide des réseaux sociaux, le réveil des jeunes de moins de 24 ans dans la presse numérique et le Caucus noir du Congrès. Si, aujourd’hui, vous êtiez Ocasio-Cortez, vous devriez aimer la vie dans le confort de la cuisine expérimentale de votre immeuble de luxe à (Washington) DC. Quelle est la prochaine étape pour ce trio – dont deux sont membres des socialistes démocrates américains, deux d’entre eux soutiennent le mouvement BDS (Boycott Sanctions Désinvestissement) qui cherche à détruire Israël, et tous trois associent une politique antiaméricaine radicale à une estime de soi radicale – Cherchent-elles à contrer un candidat à la primaire démocrate pro-israélien Eliot Engel, président de la commission des affaires étrangères de la Chambre à laquelle siège Omar? A remettre en cause Chuck Schumer, lors de la primaire démocrate lorsqu’il sera réélu en 2022?

L’ordre du jour le plus urgent doit être l’élection présidentielle de 2020. Il ne me vient pas à l’esprit que Omar, AOC et Tlaibsoient des partisans de Cory Booker. Amy Klobuchar [sénatrice du Minnesota, a annoncé sa candidature à la primaire, mais acucsée de maltraitance de son équipe] pourrait être une chef de projet pour eux.

Très probablement, les radicaux s’aligneront derrière le favori actuel, Bernie Sanders, qui s’est déjà entouré de militants anti-israéliens. Sanders a déclaré que la critique d’Omar n’était qu’un moyen d’étouffer le débat à propos du gouvernement israélien. Il est trop intelligent pour le croire. En tant que candidat juif à la présidence le plus titré de l’histoire, il a la responsabilité de tracer des lignes rouges. Après tout, il n’est pas étranger à l’accusation de double-allégeance, – bien que dans son cas, l’autre pays soit l’Union soviétique.

Bernie Sanders n’a aucun intérêt à stopper Omar. Il reconnaît qu’elle représente la transformation imminente du parti démocrate en une entité plus proche du parti travailliste britannique. Les travaillistes ont élu le chef du parti socialiste Jeremy Corbyn en septembre 2015. Les années qui se sont écoulées depuis ont été consacrées à un scandale antisémite après l’autre. Sanders veut désespérément être le Corbyn américain. Si l’antisémitisme est le prix à payer pour une Amérique socialiste, qu’il en soit ainsi. Rappelez-vous ce que Staline a dit à propos de l’omelette [” on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs “, qu’il a érigé en véritable dogme : ” on ne casse pas d’œufs sans faire d’omelette. ” Ce fut en fait la conséquence pratique de l’unique contribution de Staline à la théorie socialiste].

Je suis sûr que Bernie le pense aussi. Si les démocrates ne peuvent pas réprimander Omar rapidement et définitivement, s’ils ont du mal à concurrencer l’émission de cuisine Instagram d’Ocasio-Cortez, comment pourront-ils empêcher Sanders de mener son groupe de partisans dévoué à la victoire, grâce à la pluralité lors des premières primaires, et enbsuite, à utiliser ce parti divisé pour obtenir l’élan suffisant, un peu à la manière dont Trump l’a fait au parti Républicain?

Jusqu’à présent, cette année, les démocrates ont sombré dans un puits sans fond du racisme, des agressions sexuelles et de l’antisémitisme. Ils ont adopté des politiques s’apparentant à l’infanticide et annoncé des projets d’expropriation, de réparation de l’esclavage, d’élimination de l’assurance maladie privée dans les deux ans et de reconstruction ou de modernisation de tous les bâtiments situés aux États-Unis avant la fin du changement climatique prévu dans 12 ans. Pendant tout ce temps, ils ont reçu un laissez-passer dela part des médias qui ne veulent « rien savoir». Elizabeth Warren, Kamala Harris et Sanders ont toutes affirmé que Omar n’avait fait que critiquer la politique de Bibi Netanyahu. C’est un mensongepur et simple, un mensonge que pas un des centaines de journalistes couvrant le champ démocrate n’a voulu examiner avec attention. Tous trois sont ceux qui ont passé les trois dernières années à sermonner le monde sur l’importance de la vérité en politique et qui font le travail de Bernie pour lui. Elaine Kamarck, de la Brookings Institution, insiste pour que le parti démocrate continue d’être au centre gauche. Mais le retour des élections et les données de l’opinion publique qui soutiennent sa thèse deviennent beaucoup moins importantes, lorsque les plus grandes stars du parti tournent vers l’extrême gauche. Les démocrates semblent mûrs pour une prise de contrôle par Bernie et ses copains, ou du moins pour une bataille féroce et incendiaire en vue d’un mode de contrôle similaire à ce que le GOP a connu la dernière fois.

La responsabilité de la radicalisation démocratique est le plus souvent attribuée à Trump – il n’y a que peu de choses à lui reprocher – mais elle devrait en réalité incomber au président Obama. C’est Obama qui a établi le “jour” (l’écart, la différentiation) entre les Etats-Unis et Israël, qui a reproché à l’opposition à son accord sur l’Iran de recevoir “l’argent” des “lobbyistes”, qui n’a pas opposé son veto à une résolution de l’ONU désignant l’Etat juif et déclarant que ses implantations n’avaient ” aucune validité juridique. ” C’était le second mandat désastreux d’Obama – lorsqu’il a confié les rênes de la gouvernance à un État administratif à l’abri de la souveraineté populaire, lorsqu’il a bafoué la Constitution en élargissant son amnistie administrative, lorsqu’il s’est ouvert aux gouvernements hostiles d’Iran et de Cuba -, qu’a réellement été mis en branle le déclin du centre-gauche américain. A présent, les petits frères d’Obama défendent Omar lors de leur baladodiffusions et dans leurs newsletter, et ils renforcent la candidature à la présidence de Francis “Beto” O’Rourke (ancien Punk-Rock) sur le programme “Faites tomber le Mur”  Take the Wall Down” (avec le Mexique ou au Moyen-Orient). Si Obama voulait vraiment arrêter le glissement des démocrates vers le socialisme et l’antisémitisme, il s’exprimerait. Pensez-vous que Joe Biden sera en mesure de l’arrêter? Peu de chance. Les chances qu’on s’oriente vers la nomination de Bernie Sanders, une candidature de Howard Schultz et une victoire de Donald Trump augmentent chaque fois qu’Ilhan Omar ouvre la bouche.

PAR: 

freebeacon.com

8 COMMENTS

  1. Alors ? Vous voilà donc ENFIN à vous attaquer, un peu?, aux Juifs de Gauche, nos premiers ennemis-traîtres et félons qui depuis un siècle et demi détruisent leur peuple…. au nom de l’Internationale, Komintern des crétins juifs? L’antisionisme suicidaire de ces masses de crétins, les a conduit dans les chambres à gaz et les Fusillades …Qui peut raisonnablement les plaindre? (Je sais: pas vos vieux grands-parents, cousins et tantes…etc mais qui alors?.)
    Qui sera Vraiment à plaindre, aux USA modèle 2030?
    Qui a méprisé Pinsker, Jabotinski et le sionisme de survie, jusqu’au Livre Blanc de 1939?
    Ça recommence?
    Non, ce qui recommence, c’est la bêtise paranoiaque psychotique et mystique-politique débile des juifs aveugles professionnels qui se veulent Allemands ou même Américain, sans odeur…dans l’Espoir de Ne Plus Être Juif……Alors? qu’ils se convertissent donc! Après ils seront capables d’être les plus idiots d’où ils voudront… des soi-disant “Athées de Gauche” ce qui n’est pas l’athéisme…et bien sûr, pas des “Spinoza”; ça, c’est réservé aux vrais juifs, c’est certain..

    • @Jankel,

      Alors ! Mais quel grand plaisir pour vous d’avoir l’occasion de cracher le venin qui doit vous empoisonner l’esprit depuis des lustres ?

      Pour :
      « nos premiers ennemis-traîtres et félons »
      « crétins juifs »
      « la bêtise paranoiaque psychotique…etc.

      Passe encore ! C’est vrai il y en a de tels !

      Mais personne n’avait besoin de vous pour les dénoncer. Tous juifs que nous sommes, c’est ce que nous faisons depuis des lustres, en citant des noms et des noms.

      En revanche quand vous dites :

      « L’antisionisme suicidaire de NOS premiers ennemis-traîtres et félons, LES a conduit dans les chambres à gaz et les Fusillades …Qui peut raisonnablement LES plaindre? »

      CECI EST INACCEPTABLE DANS TOUS LES CAS ! Que vous soyez de la communauté ou non. Parce que vos origines, on peut en douter ! Dans vos formulations, il semble que vous en êtes étranger. Dire un coup « nos », un coup « LES », cela fait penser à quelqu’un qui veut se faire passer pour qui, il n’est pas et de par son mensonge, finit pas s’emmêler dans sa rédaction.

      Quand à SPINOZA ? Vous êtes mal informé. C’est quasiment le seul Juif au monde qui fut excommunié. Son génie ne l’a en rien épargné. D’ailleurs ce sale intello égotique, n’en eut rien à faire.
      MAÏMONIDE lui-même, a failli subir la même sentence. Certains d’ailleurs aujourd’hui, le considèrent comme réprouvé.

      Alors vous comprendrez que vos leçons sont plutôt malvenues et odieuses.

  2. Ça me rappelle les excuses de certains juifs…..en France, pour pour trouver des excuses aux islamistes. Les actions du crif s’apparente de plus en plus à de la collaboration.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.