WikiLeaks a été le pire cauchemar de Hillary Clinton depuis des mois, mais wikileaks vient de lâcher une nouvelle encore  plus grande bombe: Ils ont sorti des e-mails qui confirment la gravité des nombreux problèmes de santé de Hillary Clinton.

Tout d’abord, nous avons appris, que Hillary Clinton a pris contact avec la commissaire de la NFL en 2012 pour demander des conseils sur le traitement de ses blessures à la tête, sa «tête fêlée» écrit-elle dans le courriel.

Mais les détails sont encore pires que cela. Il a été confirmé que le personnel du département d’Etat, sous Hillary Clinton, a été à la recherche de nouveaux médicaments pour traiter la maladie de Parkinson. Mais pourquoi donc un employé du gouvernement au Département d’Etat Hillary ferait-il des recherches sur ce sujet? demande Wikileaks.

Nous savons maintenant que comme secrétaire d’État, Hillary Clinton a employé son personnel de direction du Département d’Etat pour l’aider à mener des recherches sur le Provigil, un médicament souvent prescrit pour les patients souffrant de la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et la sclérose en plaques.

Provigil est souvent utilisé pour aider ces patients à rester éveillé et empêcher un besoin de sommeil prolongés. Le médicament est également utilisé pour traiter la narcolepsie.

Dans une série de courriels allant d’Août à Oct. 2011, Clinton demande et reçoit des informations de son cercle de confiance sur le médicament Provigil, y compris les effets secondaires du médicament comme un effet speed prisé des camionneurs long-courriers pour rester éveillé de longues périodes de temps.

Clinton refuse de rendre ses dossiers médicaux public. La semaine dernière, True Pundit a offert une récompense de 1 million de dollars pour la publication de l’historique de son dossier médical complet. Clinton est maintenant soupçonnée d’être atteinte d’une pléthore de problèmes médicaux, y compris: la démence, le syndrome post-commotion cérébrale, la maladie de Parkinson, une tumeur au cerveau, des lésions cérébrales, des crises partielles complexes, et de nombreuses autres affections  présumées.

Cet e-mail est le pistolet fumant qui confirme ce que Hillary Clinton veut désespérément camoufler:

111-3.jpg

politico

Par ailleurs

L’organisation Wikileaks avait promis de s’inviter dans la campagne présidentielle américaine. Ce samedi, ils publient des documents en lien avec la candidate démocrate.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.