Les exportations israéliennes de défense ont atteint un record de 13 milliards de dollars en 2023

2023 a marqué la troisième année consécutive d’un record pour les exportations de défense, les systèmes de défense aérienne représentant 36 % du volume total des transactions.

Les exportations israéliennes de défense ont atteint un montant record de 13,073 milliards de dollars en 2023, selon le ministère israélien de la Défense. Les exportations de défense ont doublé au cours des cinq dernières années, plus d’un tiers (36 %) des accords d’exportation sur cette période ayant été signés l’année dernière.

« Israël continue de réussir dans sa coopération internationale et ses exportations industrielles de défense même pendant une année marquée par la guerre », a déclaré lundi le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant. « Cela reflète les capacités et la créativité de nos industries et de nos collaborateurs », a-t-il ajouté.

Nouveau record d’exportations de défense : Israël franchit la barre des 13 milliards de dollars en 2023

Crédit photo : Ariel Harmoni, Ministère de la Défense

Alors que les industries militaires israéliennes visent principalement à fournir à l’establishment de défense du pays les capacités nécessaires pour soutenir les forces de défense israéliennes et protéger les citoyens, « elles continuent également à rechercher des domaines de coopération et d’exportation vers des partenaires internationaux », a-t-il déclaré.

2023 a été la troisième année consécutive record pour les exportations de défense, les différentes industries de défense israéliennes ayant signé des centaines de contrats importants dans le monde entier. L’exportation de systèmes de défense aérienne a notamment franchi une étape importante, représentant 36 % du volume total des transactions, contre 19 % en 2022.

Les principaux niveaux d’exportations de défense comprenaient : les systèmes de missiles, de fusées et de défense aérienne (36 %), les radars et la guerre électronique (11 %), les stations d’armes et les lanceurs (11 %), les avions pilotés et l’avionique (9 %), les munitions et les armements ( 8 %), observation et optronique (5 %), véhicules et véhicules blindés de transport de troupes (5 %), renseignements, systèmes d’information et cyber (4 %), drones (4 %), C4I et systèmes de communication (4 %), satellites et les systèmes spatiaux (2 %) et les systèmes et plateformes maritimes (1 %).
Les exportations sont destinées à la région Asie-Pacifique (48 %), à l’Europe (35 %), à l’Amérique du Nord (9 %), à l’Amérique latine (4 %), aux pays des Accords d’Abraham (3 %) et à l’Afrique (1 %).

Les accords de plus de 100 millions de dollars représentaient 40 % de toutes les transactions, de 50 à 100 millions de dollars 17 %, jusqu’à 50 millions de dollars 23 % et les accords jusqu’à 10 millions de dollars 20 %.

Le ministère a déclaré qu’il avait mené un effort national visant à renforcer les relations sécuritaires et stratégiques dans le monde entier, à étendre les exportations de défense vers de nouveaux marchés, à supprimer les barrières bureaucratiques et à réduire la réglementation.

« Les nations du monde entier reconnaissent le succès des systèmes de défense israéliens, en particulier dans le domaine de la défense aérienne, et apprécient leur rôle crucial dans la protection des citoyens », a déclaré le directeur général du ministère de la Défense, le major-général (de réserve) Eyal Zamir.

« Depuis le début de la guerre, le ministère de la Défense a investi des dizaines de milliards de dollars dans les achats nationaux. Cette approche stratégique devrait stimuler davantage nos exportations mondiales de défense », a-t-il ajouté.

Directeur général du ministère de la Défense, le général de division (à la retraite) Eyal Zamir : « Les industries de défense israéliennes font partie intégrante de la puissance de défense d’Israël. Leurs réalisations extraordinaires, qui ont conduit au doublement des exportations de défense en cinq ans, sont aux côtés de Tsahal depuis le 7 octobre.

« Les industries de défense israéliennes sont à la pointe du monde en matière de technologies avancées et uniques, grâce à leurs capacités scientifiques et à leurs employés dévoués. De nombreux pays dans le monde suivent les succès des systèmes de combat israéliens dans la guerre, dans toutes les dimensions, et achètent des armes israéliennes pour protéger leurs citoyens.

Le chef du « Sivet » au ministère de la Défense, le général de brigade (res.) Yair Coles : « C’est la troisième année consécutive que les exportations de défense de l’État d’Israël battent des records. Ces records découlent des capacités de l’industrie et des progrès technologiques et opérationnels qui font leurs preuves (dans les airs, en mer et sur terre) face aux défis sécuritaires d’Israël. L’industrie de défense israélienne s’est pleinement adaptée aux besoins de Tsahal en « épées de fer » et a en même temps intégré la nécessité d’augmenter les lignes de production en raison de la demande croissante des ministères de la Défense et des armées du monde entier. »

JForum.fr avec jns et www.israeldefense.co.il
Un intercepteur Arrow 3 lancé lors d’un essai en vol dans le centre d’Israël, le 18 janvier 2022. Crédit : Avichai Socher.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires