A convoy of aid trucks drives into Gaza from Rafah crossing, April 9, 2024, amid the ongoing conflict between Israel and the Palestinian Islamist group Hamas, in this screen grab taken from video. REUTERS TV/via REUTERS

Guerre à Gaza : presque 500 camions d’aide humanitaires entrés dans l’enclave ce mardi, un record selon Israël

Ce chiffre illustre l’accélération des chargements admis dans l’enclave palestinienne, alors que l’État hébreu est sous pression pour livrer davantage d’aide aux civils gazaouis, menacés par la famine.

Le coup de pression n’a pas été sans effet. Plus de 1 200 camions d’aide humanitaire sont entrés dans la bande de Gaza au cours des trois derniers jours, dont 468 mardi soit le nombre le plus élevé depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas palestinien, a indiqué l’armée israélienne. Ces chiffres marquent une accélération des chargements admis au moment où Israël est sous pression pour livrer plus d’aide aux civils de la bande de Gaza menacés par la famine.

Les 468 camions « inspectés et transférés à Gaza » mardi représentent « le nombre le plus élevé de camions d’aide entrés en une journée depuis le début de la guerre », a indiqué l’armée dans un communiqué. L’organe du ministère israélien de la Défense qui coordonne les activités civiles de l’armée dans les territoires palestiniens (Cogat) avait également fait état d’un nombre journalier record de camions entrés dimanche (322) et lundi (419).

Selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, l’Unrwa, une moyenne de 150 camions par jour est entrée dans Gaza au mois de mars, un chiffre très éloigné des 500 camions qui entraient en moyenne avant la guerre déclenchée le 7 octobre par l’attaque du Hamas dans le sud d’Israël.

Israël et ONG se rejettent la faute des lenteurs

Les organisations internationales mais aussi les États-Unis pressent depuis des semaines Israël d’ouvrir des passages vers le nord du territoire palestinien, où la crise humanitaire est la plus profonde. L’armée israélienne a précisé mardi que 47 des 468 camions d’aide entrés à Gaza étaient destinés au nord du territoire.

Les ONG et Israël se renvoient la responsabilité des lenteurs d’acheminement, les organisations humanitaires invoquant les inspections drastiques des véhicules par les autorités israéliennes tandis que ces dernières mettent en cause l’incapacité des organisations humanitaires à distribuer la quantité d’aide dans la bande de Gaza. « La moitié des convois que nous avons essayé d’envoyer dans le nord avec de la nourriture ont été refusés » par les autorités israéliennes, a déploré mardi un porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires (Ocha), Jens Laerke, à Genève, appelant le pays à faciliter les mouvements dans Gaza.

La semaine dernière, Israël a annoncé vouloir permettre la livraison « temporaire » d’aide à Gaza par le port israélien d’Ashdod, à 40 km au nord de Gaza, et le point de passage d’Erez, dans le sud du pays.

JForum.fr avec Le Parisien avec AFP
Israël accepte de livrer plus d’aide aux civils de la bande de Gaza . Reuters TV

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jacques

Israel devrait s’inscrire au livre des records Guinness pour la plus grande aide humanitaire de nourriture. Je suis sérieux car ca prouverait les mensonges des medias contre Israel.

Yéochoua

C’est vraiment scandaleux. On peut faire une intrusion génocidaire sur le territoire israélien et détenir des otages comme si de rien n’était. C’est à cause de cette aide à l’une des populations les plus criminelles et antisémites de la terre que les otages n’ont pas été libérés. Si la nourriture avait été distribuée à condition que tous les otages et corps détenus soient restitués, ils n’auraient pas tenu longtemps.

Damran

Alors, il va réclamer quoi maintenant Biden la marionnette détraquée ?
Le voilà aligné sur le Qatar-Voyou-Terroriste qui se bat pour sauver le hamas, quitte à « jeter Israël sous l’autobus » selon la formule répétée sous Obama.
Bibi ne doit pas lâcher l’affaire et de renverser la table s’il le faut….