Coalition: Binyamin Netanyahou lance un cri d’alarme

 

 

 

 

Le Premier ministre a contacté d’urgence les députés Likoud et leur a annoncé avoir appris « de source sûre » que Bleu-Blanc avait pris la décision de former un gouvernement minoritaire reposant sur un soutien extérieur de la Liste arabe.

Il les a averti que le pays est face à une situation d’urgence sans précédent dans les annales du pays »: « Si de nouvelles élections seraient une très mauvaise solution, la formation du gouvernement dépendant des députés arabes serait encore pire, surtout d’un point de vue sécuritaire car il serait soutenu par des alliés du Hamas et du Jihad Islamique. Une telle option serait une gifle infligée aux soldats de Tsahal par un parti qui a à sa tête trois anciens chefs d’Etat-major. Selon toutes les indications, Lieberman a déjà donné son accord et aucun d’eux ne le nie(…)Il nous faut tout faire pour empêcher la création d’un tel gouvernement… »

Le Premier ministre a décidé de réunir dimanche matin tous les chefs du Camp national.

Exagération ou menace réelle? Il pourrait aussi s’agir d’une tactique tentée par Bleu-Blanc pour faire pression sur Binyamin Netanyahou afin qu’il abandonne ses partenaires pour former une coalition avec Benny Gantz.

Mais le désir de voir partir Binyamin Netanayhaou est si fort dans certains milieux qu’il pourrait réunir une coalition incompatible en-dehors de cette circonstance particulière…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.