Une frappe aérienne tue un commandant du CGRI à la frontière entre l’Irak et la Syrie – selon des responsables irakiens

Muslim Shahdan et trois autres miliciens sont morts lorsque leur véhicule, transportant des armes, a été touché juste à l’intérieur de la Syrie après avoir traversé d’Irak

Les groupes paramilitaires irakiens soutenus par l’Iran ont aidé à récupérer les corps, ont déclaré les deux responsables, sans préciser ni donner l’heure exacte de l’incident.

Des unités militaires de la Force terrestre du CGRI sont vues alors qu'elles ont lancé des jeux de guerre dans le Golfe, le 22 décembre 2018 (crédit photo: HAMED MALEKPOUR / TASNIM NEWS AGENCY VIA REUTERS)
Des unités militaires de la Force terrestre du CGRI sont aperçues alors qu’elles lancent des jeux de guerre dans le Golfe, le 22 décembre 2018 (crédit photo: HAMED MALEKPOUR / TASNIM NEWS AGENCY VIA REUTERS)

BAGDAD – Une frappe aérienne a tué Muslim Shahdan, un commandant des Gardiens de la révolution iraniens à la frontière irako-syrienne entre samedi et dimanche, ont annoncé lundi des responsables de la sécurité irakienne et de la milice locale.

Sur le coup, ils n’ont pas pu confirmer l’identité du commandant -ce qui a été fait ce matin-, qui, selon eux, a été tué aux côtés de trois autres hommes voyageant dans un véhicule avec lui pour introduire des armes.

Le véhicule transportait des armes à travers la frontière irakienne et a été touché après être entré en territoire syrien, ont déclaré séparément deux responsables de la sécurité irakiens. Ce type d’activités relève donc de l’opération-suicide pour tout téméraire qui s’y risquerait.

Les groupes paramilitaires irakiens soutenus par l’Iran ont aidé à récupérer les corps, ont déclaré les deux responsables, sans préciser ni donner l’heure exacte de l’incident.

Des sources militaires et milices locales ont confirmé le récit, bien que Reuters n’ait pas été en mesure de vérifier de manière indépendante qu’un commandant iranien avait été tué.

L’incident est survenu quelques jours seulement après que le scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh aété liquidé à Téhéran dans un meurtre que l’Iran a imputé à Israël.

Israël a lancé des raids aériens contre ce qu’il a appelé un large éventail de cibles syriennes et iraniennes en Syrie la semaine dernière, signalant qu’il poursuivra sa politique consistant à frapper des cibles iraniennes dans la région, alors que le président américain Donald Trump se prépare à quitter ses fonctions.

Les responsables irakiens craignent une conflagration avant la prise de fonction du président élu Joe Biden, car il est considéré comme moins conflictuel avec l’Iran que l’administration Trump.

Les milices irakiennes soutenues par l’Iran sont toujours sous le choc de l’élimination ciblée, par les Américains, en janvier, du cerveau militaire iranien Qassem Soleimani et de leur chef irakien Abu Mahdi al-Muhandis et ont juré de se venger des États-Unis.

Adaptation : Marc Brzustowski

4 Commentaires

  1.  » Le président élu joe Biden « , il n’est pas encore en place que je sache ?
    C’est toujours le Président Trump qui est à la barre et rien n’indique qu’il l’a perdue.
    Encore une bonne nouvelle! Deux dans la semaine, qui faut-il remercier ?
    Allah qui ne veut plus protéger ses monstres ? Je remercie et j’en redemande.

  2. Les Iraniens ne manquent pas de main d oeuvre ,humaine ou matérielle ,c est leur force .
    Pour l instant on tue.les moustiques ,mais ils se reproduisent .
    Seul le président Trump utilisé la bonne réponse contre les états terroristes .

  3. Ce qui est un fait; c’est quela liste de candidats pour les 72 vierges; se racourcie constament.Il doit y avoir des paris pour voir qui est le prochain gagnant.

  4. Il faut :

    1/ Soit rayer de la carte l’Iran

    2/ Soit occuper l’Iran, et créer deux Etats, Iran / Israël.

    Nan, je déconne..avoir ces masos comme voisins, merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.