Mélenchon face à Zemmour: ira, ira pas?

Après le scandale des propos du patron de La France Insoumise, l’affaire Papacito et l’incident de la gifle de Macron, Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour s’écharpent par tweets interposés. Le journaliste vient de proposer un débat à l’homme politique. Viendra-t-il?

Jean-Luc Mélenchon a mis en cause Éric Zemmour dans un tweet parce que celui-ci, tout en jugeant scandaleuse la gifle portée au président de la République, avait souligné que ce dernier “n’avait que ce qu’il méritait puisqu’il avait désacralisé la fonction présidentielle”.

Jean-Luc Mélenchon a ajouté “qu’il n’y avait toujours rien sur Papacito” alors qu’une enquête a été ordonnée peu après sur ce sujet, sans lien de cause à effet, par le parquet de Paris.

Je n’approuve pas du tout Éric Zemmour quand il affirme que “le président n’a eu que ce qu’il méritait” tout en partageant son point de vue sur la désacralisation de la fonction présidentielle, dérive qu’il a amplifiée. J’ai publié dans Causeur un texte pour éclairer cette contradiction.

“Au lieu d’éructer tout seul, venez débattre sur CNews”

Ce qui m’importe en l’occurrence est d’attirer l’attention sur la réplique cinglante de Éric Zemmour à Jean-Luc Mélenchon : “Au lieu d’éructer tout seul, venez débattre sur CNews”.

Cette invitation pleine de bon sens, à laquelle Jean-Luc Mélenchon n’obtempérera pas, met l’accent sur l’étrange tempérament de ce dernier. “Grande gueule” talentueuse en autarcie mais rétif aux joutes vraiment contradictoires. Préférant le confort des monologues excités à l’affrontement avec un débatteur hors pair. On est toujours le meilleur avec seulement soi pour rival !

Je ne doute pas qu’il saura trouver le moyen de sauver sa réputation et de se faire pardonner sa frilosité au sein de son propre camp et à l’extérieur, à l’égard de ceux qui auraient attendu avec une vive impatience et curiosité un tel dialogue. Si Jean-Luc Mélenchon réplique à Éric Zemmour en refusant, comme je le présume, cette offre médiatique, il s’abritera comme certains autres derrière la prétendue extrême droitisation de CNews. Cette “scie” grotesque est de plus en plus mise à mal par des ministres ou des représentants de l’opposition suffisamment honnêtes pour vérifier avant de stigmatiser. Et donc prêts à revenir. Est-il permis, sans se faire agonir, de formuler cette interrogation: Jean-Luc Mélenchon aurait-il peur d’Éric Zemmour .

Causeur

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.