Marcher vers la Torah : Iyyar, Roch Hodesh Tov*

1
256

Pour recevoir pleinement la Torah et les bénédictions, nous avons à être humbles et à rejeter toute trace d’orgueil. Ne pas rester 3 jours sans Séfer Torah, selon les Sages, nous permet pendant 2 jours de nous recaler spirituellement, de “mettre à nu” notre coeur et notre esprit, de chasser et de dominer notre Yetser Ara (mauvais penchant).

Ainsi, la semaine, un rythme alterné d’étude, prières et de recentrage personnel spirituel, cycles progressifs d’élévation de l’âme, nous conduit, d’une part, à considérer la vie dans toute sa splendeur et d’autre part, à apurer notre âme afin d’en élever son niveau pour recevoir la quintessence de la Torah sachant que l’amour et les mitsvot sont la quintessence de Hachem.

Ikar (fondements) et Iyyar, les mots pourraient être proches pour nous rappeler notre préparation à recevoir la Torah.

Iyyar est le mois des miracles (manne, eau). Notre subsistance dans l’attente de notre élévation spirituelle.

Libération physique, libération spirituelle au mont Sinaï, le mois d’Iyyar est ainsi consacré à la purification et à la construction (omer).

Iyyar vient de l’araméen (lumière, éclat) et est également le mois de Ziv, du rayonnement.

Florence Cherki

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.