Etre un militant anti-israélien n’est pas toujours facile. Les choses ne se sont pas tout à fait passées comme prévues pour un groupe de manifestants anti-israéliens, qui espéraient forcer la fermeture d’un magasin appartenant à des Israéliens à Londres en l’honneur de la « Journée de la Nakba » – la journée de deuil arabe pour commémorer l’échec combiné des armées arabes pour détruire l’Etat d’Israël dès sa naissance.

Plusieurs dizaines de membres de l’organisation de Londres Palestine Action ont ciblé le magasin de cosmétiques Sabon, imitant certaines campagnes orchestrées par d’autres boycotteurs d’Israël du BDS pour entraîner la fermeture d’entreprises appartenant à des Israéliens juifs.

Parmi eux se trouvait une Pamela Hardyment, une militant pro-palestinien notoirement connue pour ses invectives antisémites.

Mais ils ont été surpris par la réponse de contre-manifestants pro-israéliens qui, ayant appris l’événement par les médias sociaux, ont réussi à mobilier plus de personnes pour la défense des intérêts d’Israël. Les pro-israéliens comptaient en leurs rangs un certain nombre de musulmans, laissant pantois les extrémistes de gauche et leurs alliés islamistes.

coolamnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.