Lockheed Martin est arrivé à développer un laser d’une puissance de 500 kilowatts.

Alors qu’en Israël le bouclier laser à une puissance de 100 kilowatts , et on le considère comme un exploit, aux États-Unis on investit constamment pour atteindre des capacités du mégawatt d’ici 2030. L’objectif est d’intercepter des missiles hypersoniques et balistiques à l’aide d’un laser.

Lockheed Martin a transféré au Bureau du Sous-secrétaire à la Défense pour la Recherche et l’Ingénierie un nouveau standard : un laser électrique de 300 kW . Le laser le plus puissant jamais produit par Lockheed Martin. Lockheed Martin a été sélectionné en 2019 pour faire évoluer son architecture spectrale laser à haute énergie au niveau de 300 kW dans le cadre de la High Energy Laser Scaling.

Avec le projet HELSI. L’équipe a récemment franchi cette étape plus tôt que prévu. Le laser d’HELSI soutiendra les efforts de démonstration avec l’IFPC-HEL de l’armée, qui doit être testé en laboratoire et sur le terrain cette année. L’effort technique découle d’un programme scientifique et technologique connu sous le nom de démonstrateur de véhicule tactique à laser à haute énergie ou HEL-TVD , qui comprenait un laser de classe 100 kilowatts.

Selon un rapport au Congrès américain , l’armée américaine veut un laser d’une puissance de 500 kW d’ici 2025 et d’une puissance de 1 mégawatt d’ici 2030. Selon le document, un laser d’une puissance de 100 kW (comme ils l’ont déclaré dans le PAAT ,ils veulent un développement du projet Rafael) est capable de manipuler des roquettes, des mortiers et des drones, c’est-à-dire des engins de faible portée.

Un laser d’une puissance de 500 kilowatts est capable d’atteindre des missiles de croisière et autres cibles voire des avions survolant les mers et ou des territoires plus éloignés. Un laser d’un mégawatt pourra faire face aux missiles hypersoniques et balistiques.

En plus du laser, il existe un projet à Darfa appelé Waveform Agile Radio-frequency Directed Energy qui veut développer une arme basée sur le rayonnement électromagnétique contre les véhicules de combat, les drones, les navires et les systèmes de défense aérienne. Au total, le département américain de la Défense investit près de 700 millions de dollars par an dans le développement de ces capacités.

Je mentionnerai qu’il existe une coopération commerciale entre Lockheed Martin et Rafael, qui développe le laser israélien sous le contrat de MPAAT. Il n’est pas encore clair si cette coopération est également liée au monde du laser électrique.

JForum.fr – Israeli-defense

1 COMMENTAIRE

  1. L’armement occidental se développe rapidement. Israël participe à ce développement de façon remarquable, et surtout a l’opportunité, vu les tensions régionales, d’utiliser ces armements en situation réelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.