L’Iran et la Turquie veulent briser les Kurdes à Manbij©

0
502

Photo : Combattants du Jaysh al-Thuwar à l’entraînement

Le Jaysh al-Thuwar affirme que la Turquie et l’Iran travaillent conjointement contre les Kurdes dans l’arrière-pays de Manbij

Jaysh al-Thuwar Claims That Turkey And Iran Work Jointly Against Kurds In Manbij Countryside

IMAGE d’archives

Dans une interview avec le site internet d’actualités ANF, Haji Ahmed, le dirigeant de la milice  Jaysh al-Thuwar, soutenue par les Etats-Unis, a affirmé que le Gouvernement syrien, la Turquie et l’Iran coopèrent dans la Province d’Alep contre les Forces Démocratiques Syriennes (FDS).

Combattants du Jaysh al-Thuwar

Après son intégration aux Forces démocratiques syriennes, Jaysh al-Thuwar entre en conflit avec d’autres groupes rebelles comme Ahrar al-Sham, le Front du Levant et même d’autres factions de l’Armée syrienne libre. Lors de la bataille de Tall Rifaat du 11 au 15 février 2016, Jaysh al-Thuwar affronte les rebelles aux côtés des Kurdes des YPG, ce qui lui vaut également de subir quelques bombardements de l’armée turque

“Après ces événements, des relations fortes ont été établies avec l’Iran [par la Turquie] dans le secteur d’al-Shahba -ce qui signifie Alep- qui ont débouché sur une coopération renforcée entre le régime Assad et la Turquie et l’ouverture d’un canal de communication entre eux”, a t-il dit en ajoutant : un réseau de renseignements conjoints travaille contre nous nous n’écartons pas la possibilité que cette coopération puisse se transformer à un plus niveau encore à l’avenir”

Hajji Ahmed a affirmé que 70% de la population de la zone d’Alep ont été déplacés et que la plupart des gens vivant dans cette zone ont été condamnés et leurs maisons et propriétés confisquées ou encore, ont été tués au cours “cd’opérations secrètes” (escadrons de la mort). Il a aussi souligné que ces pratiques sont menées par le Front Al-Nusra, Ahrar al-Sham, les Brigades du Régiment Sultan Murad et Sultan Salim, en particulier dans les villes d’Azaz et Jarabulus.

Haji Ahmed a accusé la Turquie de tenter d’imposer un ontrôle militaire de la région.

“ Dans toutes les constructions entreprises par la Turquie, on a pendu le portrait de Mustafa Kama Ataturk et les légendes sont écrites en turc. Une politique de Turkification est pratiquée dans ces secteurs, pourtant la Turquie souffre encore de grandes difficultés à tenter d’imposer ses politiques ddans chacune des villes d’Azaz et d’Al-Bab””

Haji Ahmed a aussi affirmé que la présence turque en Syrie sert les objectifs de l’Iran et du régime syrien d’Assad, en accusant ces trois pays de ce qu’il décrit comme “l’implantation” d’Arabes et de Turkmènes à Alep, en les transférant de Hama, de Damas et de Homs.

“ Les secteurs d’Alep sont devenus, pour ces 3 pays une zone utile et ils l’utilisent pour poursuivre leurs plans qui, à long terme,permettront à l’Iran d’en tirer d’énormes bénéfices et de soutien”, a t-il ajouté.  

Composition des Forces Démocratiques Libres. 

Jaysh al-Thuwar Claims That Turkey And Iran Work Jointly Against Kurds In Manbij Countryside

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.