Les vaccins rejetés par les Palestiniens sont «totalement valides», affirme Israël

Le porte-parole du gouvernement palestinien avait indiqué que le premier lot de vaccins reçu «n’était pas conforme aux caractéristiques prévues».

Les vaccins contre le coronavirus transférés aux Palestiniens sont «totalement valides», a assuré samedi le ministère israélien de la Santé, après que l’Autorité palestinienne a annulé l’accord portant sur ces doses, périmées selon elle. Dans un communiqué, le ministère a assuré que les autorités sanitaires palestiniennes avaient «reçu des vaccins Pfizer qui étaient valides, avec des dates de péremption connues, acceptées et qui correspondaient à l’accord entre les deux parties».

Le gouvernement israélien avait annoncé vendredi qu’environ «un million de doses de vaccins Pfizer sur le point d’être périmées» serait livré à l’Autorité palestinienne dans le cadre d’un accord. En vertu de cet accord, l’Etat hébreu devait recevoir en échange une même quantité de doses qui devaient être livrées à l’origine aux Palestiniens à l’automne par le laboratoire américain.

Mais peu après, le porte-parole du gouvernement palestinien Ibrahim Melhem avait indiqué que le premier lot de quelque 90.000 vaccins reçu «n’était pas conforme aux caractéristiques prévues par l’accord». Et «le Premier ministre Mohammed Shtayyeh a ainsi ordonné au ministre de la Santé d’annuler l’accord», a-t-il ajouté, sans préciser la date de péremption des vaccins.

Le gouvernement palestinien attend désormais que le laboratoire Pfizer lui livre directement les vaccins prévus au mois de septembre ou octobre prochain. Grâce à une vaste campagne de vaccination, lancée fin décembre après un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer, Israël a vacciné environ 55% de la population, soit plus de 5,1 millions de personnes, avec deux doses de vaccins.

Par Le Figaro avec AFP mis à jour hier à 10:25

Le sérum du laboratoire Pfizer. Dado Ruvic / REUTERS

1 COMMENTAIRE

  1. Et voilà, les mendiants pleurnicheurs viennent une fois de plus, nous jouer une nouvelle sérénade victimaire dont ils raffolent.
    Après s’être lamentés et dénoncé avec violence l’inhumanité d’Israël qui leur aurait refusé des vaccins, tandis que la « communauté internationale » a repris cette saloperie en exigeant que le gouvernement israélien mette un terme à cette infamie sortie de cerveaux malades.
    Même joe la marionnette ventriloque a participé à cette campagne de propagande haineuse, en oubliant qu’Israël avait vacciné des dizaines de milliers de travailleurs de Judée Samarie.
    Ces pourritures indignes viennent de balancer une nouvelle boule puante en prétextant qu’Israël leur aurait fourni des vaccins périmés qui les mettrait en danger !
    En regardant de plus près, on peut se rendre compte qu’une fois de plus, les mensonges, les diffamations et la victimisation sont le mode de fonctionnement de ces ordures indignes qui préfèrent mettre en danger leur population en ne les vaccinant pas, plutôt que de les soigner, leurs dirigeants cinglés devraient comparaître à la CPI.
    Comment en finir avec ces dirigeants palestiRIENS qui sont la pire espèce qui soit ?
    Au cours d’un débat sur i24News, nous avons entendu tellement de conneries de la part d’un intervenant arabe Israélien, que l’on a du mal à croire que ce dégénéré fasse partie de l’espèce humaine, il faut d’urgence, l’expulser à Gaza avec les cinglés de son genre.
    Maintenant que la redoutable grosse caisse de la propagande des dégénérés palestiRIENS est en marche, attendons-nous à de nouvelles accusations calomnieuses contre Israël, qui, quoi qu’il fasse, sera condamné pour son « inhumanité » et tutti quanti…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.