Un message à l’Iran? L’exercice militaire le plus important entre les armées israélienne et américaine

Jusqu’à vendredi se déroule en Israël, l’exercice militaire le plus important de l’histoire entre les armées israéliennes et américaines.

 Un bombardier lourd B-1b de l'US Air Force a été escorté par un avion de chasse F-15 de l'IAF au-dessus de l'espace aérien israélien le 30 octobre 2021 (crédit photo : IDF SPOKESPERSON'S UNIT)
Un bombardier lourd B-1b de l’US Air Force a été escorté par un avion de chasse F-15 de l’IAF au-dessus de l’espace aérien israélien le 30 octobre 2021 (crédit photo : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)

 

En tout ce sont 1100 soldats israéliens, 6400 soldats américains, 140 avions de chasse dont 100 américains – F-35, F-18, bombardiers, avions ravitailleurs, drones, des dizaines de navires et le porte-avtion George Bush, qui participent à cet exercice géant. Il va permettre aux deux armées de renforcer leur coopération et de préparer une attaque à longue distance. En tout, ce sont 81500 tonnes de munitions qui seront utilisées pendant cet exercice.

C’est la première fois que Tsahal va réaliser un exercice avec l’armée américaine dans lequel intervient le porte-avion américain avec sa grande force de frappe.

L’exercice baptisé »Chêne genèvrier » (Juniper Oak 2023) a, selon Tsahal, pour but de tester le degré de préparation israélo-américaine et d’améliorer le lien opérationnel entre les deux armées. L’exercice va simuler une attaque contre des cibles complexes sur la base d’un système de communication, de commandement et de contrôle commun. Les navires lance-missiles et les sous-marins de la branche armée, effectueront une manoeuvre navale commune, avec le porte-avion américain. En outre, un approvisionnement des navires lance-missiles de type Saar 5 sera effectué en pleine mer par un pétrolier américain. Le but est d’augmenter la portée et le champ d’action de Tsahal en temps normal et en situation d’urgence.

Les pilotes de l'armée de l'air israélienne ont volé aux côtés de leurs homologues américains (crédit : BUREAU DU PORTE-PAROLE de Tsahal)Les pilotes de l’armée de l’air israélienne ont volé aux côtés de leurs homologues américains (crédit : BUREAU DU PORTE-PAROLE de Tsahal)

La manœuvre navale, à laquelle participeront des sous-marins, sera effectuée sur des distances de milliers de kilomètres.

Pendant l’exercice, les armées de l’air, de mer et de terre israéliennes et américaines effectueront des tirs sur des cibles qui simulent une menace maritime.

Les armées de l’air israélienne et américaine s’entraineront avec de nombreux avions de chasse, des avions de transport de troupes, des hélicoptères de sauvetage, des drones, des avions de reconnaissance, des bombardiers lourds américains.

Les avions ravitailleurs israéliens »Reem » et les futurs ravitailleurs de Tsahal, les ravitailleurs américains KC46 qui permettent de ravitailler les avions de chasse tout en poursuivant les bombardements, seront aussi utilisés pendant cet entrainement.

Les forces terrestres organiseront un exercice conjoint qui comprendra la manœuvre et le tir de dizaines de roquettes, au cours desquelles des roquettes à longue portée seront lancées depuis le système américain HIMARS et depuis des lanceurs israéliens à partir de terrains d’essai dans le sud du pays.

L’exercice sera supervisé par des commandants supérieurs du commandement central de l’armée des États-Unis. Une présence anormalement élevée des forces de sécurité se fera sentir dans tout le pays et des bruits d’explosion retentiront dans le sud du pays.

Les forces américaines et israéliennes s’entraîneront, en réalité, sur un modèle d’attaque de l’Iran, même si officiellement, l’exercice n’est pas destiné à l’Iran spécifiquement mais à faire face à »une variété de menaces ». Ce sera la troisième fois cette année que les armées de l’air des deux armées s’entrainent sur un tel modèle, ce dernier étant le plus important.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.