LES FORCES SPÉCIALES AMÉRICAINES ENTRENT EN SYRIE POUR TRAQUER AL BAGHDADI ASSIÉGÉ

– RAPPORT

Les forces spéciales américaines entrent en Syrie pour chasser les assiégés d'Al Baghdadi - Rapport

Abu Bakr al-Baghdadi

Une unité des forces spéciales américaines en provenance d’Irak est venue en Syrie pour traquer le leader de l’Etat islamique, Abu Bakr Al-Baghdadi, qui serait assiégé dans une poche étroite dans la moyenne vallée de l’Euphrate, a rapporté l’organe de presse al-Araby al-Jadeed en janvier 27 citant un haut responsable irakien.

L’unité, qui a été déployée dans une base militaire près de la ville irakienne d’Irbil, est probablement la même que celle qui a pourchassé et tué le dirigeant d’Al-Qaïda, Oussama ben Laden, en 2011. Selon lui, c’était la première fois que cette unité d’élite est envoyé en Syrie.

« Les informations disponibles indiquent que l’armée américaine veut al-Baghdadi en vie, ce qui pourrait expliquer la manière dont une force spéciale a été déployée dans une zone qui peut être considérée comme ayant subi une défaite militaire », a déclaré le responsable à l’agence basée en Grande-Bretagne.

Al-Baghdadi, de son vrai nom Ibrahim Awad Ibrahim al-Badri, est né près de la ville irakienne de Samarra en 1971. Il est l’un des fondateurs de la branche al-Qaïda en Irak. Al-Baghdadi est devenu le chef de l’État islamique en Irak en 2010 après la mort du chef du groupe, Abu Omar al-Baghdadi. En 2011, il a profité de la guerre en Syrie pour étendre son influence, ce qui a conduit à la création de l’État islamique en Irak et de Sham en 2014.

L’année dernière, Huthaifah al-Badri, un fils d’Abou Bakr al-Baghdadi, a été tué par l’armée arabe syrienne (ASA) alors qu’il participait à une attaque «Inghimasi» dans le désert de Homs.

Les chances de capturer le dirigeant terroriste infâme en vie sont faibles, selon le responsable irakien, qui pense qu’Al-Baghdadi résistera et risque même de se faire exploser s’il est coincé.

Plus sur ce sujet:

3 Commentaires

  1. Magnifique !
    Hâte de voir ce résidu de chien gâleux se faire prendre en étau, avant de se faire éclater par la suprématie américaine.
    L’Etat islamique vit ses dernières heures.

  2. Opération Thé à la Menthe : Lui tomber dessus pendant qu’il aspire sa 2° verre de thé à la menthe (en faisant un grand bruit d’aspiration comme savent si bien le faire les arabes).
    Et juste pendant qu’il réalise son gros rôt post-thé à la menthe, l’attacher avec un fil barbelé de gros diamètre, bardé de pointes de fer effilés.
    Il en fera un KK nerveux.

  3. J’avoue ma perplexité…
    Pourquoi faudrait-il que cet adolf barbu soit pris vivant ?
    Peut-être l’emasculer, etc et lui faire subir tout ce qu’il a fait subir à ses victimes, puis qu’un môme le décapite lentement, et offrir sa dépouille à un troupeau de porcs, et ce serait alors pour ce programme de réjouissance qu’il faudrait le choper en vie ?
    Allons.
    Une balle dans l’œil, et qu’il paraisse vite fait au tribunal d’en-Haut.
    C’est pas notre tasse de thé, ces machins-là…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.