A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil International Les relations troublantes d’Ellison avec des groupes anti-israéliens

Les relations troublantes d’Ellison avec des groupes anti-israéliens

353
1

Les relations troublantes du Porcureur général du Minnesota Keith Ellison avec des groupes anti-israéliens

commentaires
Lien permanent

Publié par mardi 15 novembre 2016 à 19 h 00. 

 

Participation à la campagne pour mettre fin à l’occupation israélienne lors de la Convention nationale démocratique

https://www.facebook.com/events/1053692571385369/

Comme indiqué l’autre jour, le membre du Congrès Keith Ellison, procureur du Minnesota a le soutien de plusieurs hauts démocrates pour devenir président du Comité national démocrate, les  Top Dems se rassemblent autour du radical Keith Ellison pour la présidence du DNC :

La leçon que les démocrates tirent de l’éviscération du Parti démocrate au niveau de l’État, de la perte continue de contrôle du Congrès et de la défaite à l’élection présidentielle n’est pas que les démocrates doivent retourner vers le centre.

Non, c’est que les démocrates doivent s’orienter non seulement plus à gauche, mais vers l’extrême-gauche.

Plusieurs démocrates de haut niveau, dont Bernie Sanders, Elizabeth Warren et Chuck Schumer, soutiennent Keith Ellison, membre du Congrès démocrate du Minnesota, en tant que prochain président de la DNC (Commission Nationale Démocrate) [comme]   le rapporte Daily Kos ….

Le passé d’Ellison au sein de Nation of Islam

Ellison était l’un des trois représentants de Bernie Sanders au comité de la plate-forme DNC qui a travaillé pour détourner la plate-forme de son soutien traditionnel à Israël.

J’ai noté dans ce message troublant les antécédents d’Ellison, y compris la promotion de la fausse affirmation selon laquelle Israël pratique l’apartheid. J’ai également noté d’autres problèmes de fond, tels que rapportés par  The Free Beacon :

Ellison a été le premier musulman élu à un poste fédéral lorsqu’il a remporté son siège en 2006. Ellison a également eu des liens avec Louis Farrakhan et la Nation of Islam .

Ellison a été à plusieurs reprises considéré comme l’un des membres les plus à gauche du Congrès.

Il a soutenu la destitution du vice-président d’alors, Dick Cheney, a  comparé le président George W. Bush à Hitler et a blâmé Bush pour les attentats du 11 septembre.

Depuis ce poste, Ellison a gagné encore plus de soutien, y compris de Harry Reid. Au fur et à mesure que le statut d’Ellison progresse, qu’il est en passe de devenir le président de la DNC, les gens ont commencé à accorder plus d’attention à son passé.

Selon Fox News :  Qui est Keith Ellison? Un membre du Congrès de gauche ayant des liens passés avec Nation of Islam veut un emploi à la DNC :

La candidature d’Ellison à son siège au Congrès en 2006 a été plongée dans la controverse après que le site conservateur PowerLineBlog.com a découvert qu’il s’était identifié une fois à Nation of Islam de Farrakhan et qu’en 1998 il se faisait appeler Keith X Ellison et Keith Ellison-Muhammed.

Le Washington Post a rapporté qu’Ellison avait défendu Farrakhan contre les accusations d’antisémitisme en 1989 et en 1990,  avait qualifié son action de positive et de compensation “dissimulée” pour l’esclavage, appelant plutôt à des réparations.

Lorsque la controverse a éclaté en 2006, Ellison a reconnu qu’il avait travaillé avec le groupe, mais seulement pendant 18 mois pour aider à organiser la marche de Farrakhan, dite d’un Million d’Hommes en 1995. Il s’est éloigné de Farrakhan et de la Nation of Islam, et a déclaré qu’il n’avait pas prêté une attention appropriée et scrupuleuse aux positions antisémites du groupe.

“Ils étaient et sont antisémites, et j’aurais dû arriver à cette conclusion plus tôt”, a-t-il déclaré.

Pourtant, ce n’est pas la seule controverse concernant Ellison. En 2007, Ellison a fait une comparaison entre Bush et le 11/9 avec Hitler et l’incendie du Reichstag de 1933.

“Le 11 septembre est le mastodonte de l’histoire américaine et il permet … c’est presque comme, vous savez, l’incendie du Reichstag”, a déclaré Ellison, selon un rapport du Daily Telegraph de l’époque. “Après que le Reichstag a été brûlé, ils en ont blâmé les communistes, et cela a mis le chef de ce pays [Hitler] dans une position où il pouvait essentiellement avoir le pouvoir de faire ce qu’il voulait.”

Il a ensuite précisé qu’il croyait en effet que Oussama ben Laden était responsable des attaques terroristes. Mais ce n’était pas la seule controverse pour Ellison en 2007, car il a également soutenu un mouvement visant à destituer Dick Cheney, alors vice-président, pour sa fabrication présumée de renseignements sur les armes de destruction massive en Irak.

Scott Johnson du blog Power Line, basé dans le Minnesota, a suivi la carrière d’Ellison plus étroitement que quiconque, et écrit au sujet d’Ellison qui pourrait devenir président du DNC, The Ellison Angle :

Le rôle d’agitateur public d’Ellison au nom de la Nation of Islam remonte à sa période en tant qu’étudiant en droit à la faculté de Droit de l’Université du Minnesota, du temps de sa première tentative pour obtenir l’approbation démocrate en vue d’un siège législatif d’État. Au fil des ans, Ellison a fait de l’agitation au nom de la Nation of Islam qu’il a exécuté sous des noms tels que Keith Hakim, Keith X Ellison et Keith Ellison-Muhammad. J’ai résumé cet aspect de l’ascension d’Ellison dans l’article du Weekly Standard : « Le premier membre du Congrès disciple de Louis Farrakhan » et dans le post sur Power Line « Keith Ellison pour les nuls ».

L’absence d’Ellison du collimateur des médias l’a bien servi jusqu’à présent. Mis à part une lettre extrêmement trompeuse adressée au Conseil des relations avec les communautés juives en 2006, Ellison n’a jamais eu à rendre compte, expliquer ou s’excuser pour son appartenance et son plaidoyer de longue date pour la Nation of Islam. Ellison a plutôt menti, minimisé et supprimé les passages dérangeants. Dans ses propres mémoires, Ellison réécrit son passé, se présentant comme un critique de la Nation of Islam pour son sectarisme et sa haine. Il ne confie pas aux lecteurs que la source de son savoir est personnelle et qu’elle vient de l’intérieur. Je ne pense pas beaucoup au Parti démocrate ou à ses dirigeants, mais je dois demander si les démocrates savent vraiment ce qu’ils achètent quand ils votent Ellison.

MISE À JOUR: Je viens d’entendre un reportage à la radio indiquant qu’Ellison nie avoir jamais été membre de la Nation of Islam. Il s’agit d’un mensonge éhonté dont j’ai la preuve oculaire dans “Keith Ellison for dummies” (pour les Nuls).

Même le Washington Post a noté le passé d’Ellison, bien que mettant la pédale douce en parlant simplement d’un personnage «controversé»:

Plus tôt dans sa carrière, Ellison s’est excusé pour et / ou a fait marche arrière sur un certain nombre de déclarations controversées et de mouvements politiquement risqués, allant de l’assimilation de la consolidation du pouvoir de George W. Bush après le 11 septembre à la montée d’Adolf Hitler, à la défense du chef de la Nation of Islam, pour avoir qualifié son opposant à la réélection de 2012 de «sale crapule, (scumbag lowlife)».  Ces commentaires ont rarement été un problème pour Ellison dans son quartier sûr basé à Minneapolis, mais maintenant qu’il est en compétition pour diriger le Parti démocrate, ils ont refait surface.

Depuis que sa candidature à la présidence de DNC est devenue officielle lundi, les médias conservateurs se sont rapidement emparés des commentairessur Bush et Hitler – les prolongeant souvent plus loin que ne le dictent les mots. Un porte-parole d’Ellison les rejette comme de vieilles attaques et souligne que le membre du Congrès a depuis longtemps dénoncé l’antisémitisme dans les rangs de la Nation of Islam. Il a également souligné le travail du membre du Congrès avec des groupes juifs et le soutien de la communauté juive.

Voici ce qu’Ellison a dit en 2007  lors d’une réunion avec un groupe d’athées: «C’est presque comme l’incendie du Reichstag, cela me rappelle un peu cela. Après l’incendie du Reichstag, ils ont blâmé les communistes pour cela et cela a mis le chef de ce pays dans une position où il pouvait essentiellement avoir le pouvoir de faire ce qu’il voulait.

Ellison n’a pas dit le nom «Hitler», mais a mentionné l’attentat criminel contre le bâtiment du Reichstag – la maison du parlement allemand – à Berlin en 1933 est connu comme contribuant à la consolidation du pouvoir d’Hitler. Hitler a utilisé des leviers constitutionnels d’urgence pour réprimer la presse et les groupes d’opposition , étendant finalement la répression à encore plus de droits civils.

WaPo est même revenu sur la période d’Ellison auprès de Farrakhan :

Le premier membre musulman du Congrès du pays a également confirmé son implication dans la Marche du million d’hommes en 1995 et ses commentaires en défense du chef de la Nation of Islam, Louis Farrakhan. Comme l’a écrit Patrick Condon de l’ AP en 2006, quand Ellison a fait campagne pour la première fois au Congrès :

Vers 1990, Ellison – alors étudiant en droit à l’Université du Minnesota, connu sous le nom de Keith E. Hakim – a écrit plusieurs articles dans le journal étudiant qui font l’objet d’un examen approfondi.

Une colonne a défendu Farrakhan contre des accusations d’antisémitisme; une seconde a suggéré la création d’un État pour les résidents noirs. En 1995, Ellison a aidé à organiser une délégation à la Marche Million Man de Farrakhan à Washington.

Ellison, 42 ans, a déclaré qu’il n’avait jamais été membre de la Nation of Islam. Il s’est impliqué pour aider à améliorer la vie des hommes noirs, a-t-il dit, et n’a pleinement compris les préoccupations concernant l’antisémitisme de Farrakhan qu’après la marche de 1995….

La défense d’Ellison menée par ses partisans est que le passage Louis Farrakan s’est déroulé il y a longtemps, qu’il a changé. Et en effet, d’après une grande partie de ce que j’ai lu sur Ellison, il essaie de jouer une partie de son activisme en ce qui concerne Israël à la gauche du centre, mais pas à l’extrême.

Pourtant, cette présentation de caractère raisonnable est remise en question par son association avec des groupes anti-Israëliens.

Campagne américaine pour mettre fin à l’occupation israélienne

La Campagne américaine pour mettre fin à l’occupation israélienne, récemment rebaptisée Campagne américaine pour les droits des Palestiniens, est l’un des groupes BDS les plus actifs. Comme nous l’avons couvert à plusieurs reprises, la campagne américaine est active sur les campus et dans les églises, exhortant au boycott d’Israël.

La campagne américaine est si intransigeante, si violente et si partiale, que l’assemblée de l’Église Méthodiste Unie a récemment voté pour demander son retrait de la coalition de la campagne américaine.

podium de keith-ellison-end-the-occupation

La campagne américaine est si toxique qu’elle n’a pas pu trouver un seul membre du Congrès pour parrainer son événement prévu à Capitol Hill, comme nous l’avons déjà signalé,  Report: événement Pro-BDS sur Capitol Hill annulé aà cause de la nature du groupe exposé :

J’ai rapporté hier comment l’un des groupes BDS les plus extrêmes, la Campagne américaine pour mettre fin à l’occupation israélienne, devait organiser un événement sur Capitol Hill vendredi.

La campagne américaine est à l’origine de nombreux efforts anti-israéliens, tels que les manifestations à la Convention nationale démocratique cet été.

L’événement a été divulgué pour la première fois dans un article du Free Beacon, qui notait qu’aucun membre du Congrès n’admettrait de soutenir l’événement, ce qui aurait été nécessaire pour que la salle soit réservée.

L’irrégularité de l’accueil d’un tel groupe est allée au-delà de la position pro-BDS, qui a un soutien proche de zéro au Congrès. La campagne américaine est particulièrement connue pour ses provocations scandaleuses, par exemple lorsque son directeur politique a utilisé le slogan antisémite « Israël d’abord » contre le sénateur Chuck Schumer.

La question s’est intensifiée aujourd’hui, car il est devenu évident que l’événement pourrait avoir violé les règles anti-discrimination du Congrès, comme The Free Beacon l’a rapporté dans un commentaire, le  Forum du Congrès en faveur du boycott d’Israël peut violer les règles sur la discrimination …

La seule commanditaire de l’événement, Sheila Jackson Lee (D-TX), s’est retirée après que la controverse a éclaté, affirmant que son bureau avait été trompé pour figurer sur la liste des sponsors. En l’absence de sponsors du Congrès, l’événement de Capitol Hill a été annulé.

L’un des problèmes de la campagne américaine était que son directeur de la communication avait ouvertement attaqué le sénateur Chuck Schumer en tant que privilégiant Israël (Firster) sur les intérêts américains.

Comme nous l’avons signalé, le slogan «Israel Firster» est longtemps associé à des accusations antisémites de double allégeance, mais l’un des leaders de la campagne américaine, Josh Ruebner, l’a utilisé contre Schumer,  en tant que directeur politique du groupe organisant le forum pro-BDS du Congrès. L’insulte antisémite «Israël d’abord» contre Chuck Schumer :

Ruebner, Israël d'abord

Josh Ruebner FB Schumer Israel Firster

La campagne américaine à la Convention nationale démocratique de 2016

Ellison a reçu le classement le plus élevé de cette campagne américaine sur son score au Congrès pour 2009-2010, l’année la plus récente au cours de laquelle j’ai trouvé un tel classement.

http://www.endtheoccupation.org/article.php?id=2159

La campagne américaine a été le principal organisateur d’activités anti-israéliennes à la Convention, notamment en distribuant des pancartes pour que les délégués tiennent :

https://www.facebook.com/endthe0ccupation/videos/10154068584854442/

La campagne américaine a travaillé avec d’autres groupes anti-israéliens pour créer des manifestations à l’intérieur et à l’extérieur de la salle des congrès:

DNC 2016 American Muslims for Palestine FB w JVP Organizing

DNC 2016 Fin de l'occupation FB Post SJP Ona MOVE

Les manifestations contre Israël sont devenues violentes à l’extérieur de la salle des congrès, bien que la participation de quiconque de la campagne américaine ne soit pas documentée. Néanmoins, la campagne américaine a attisé et contribué à l’atmosphère anti-israélienne:

Ellison est apparu  à l’Evénement principal de la Convention de la campagne américaine

La pièce maîtresse de l’activisme anti-israélien de la campagne américaine lors de la convention était un panel intitulé : Progressistes pour la Palestine.

Ellison était l’un des conférenciers invités, avec Linda Sarsour, déléguée de New York et cofondatrice du Muslim Democratic Club de New York, et le Dr James Zogby, président de l’Arab American Institute. L’événement était modéré par Josh Ruebner de la Campagne américaine, la personne qui a qualifié Schumer de promoteur  d’«Israël d’abord».

https://www.facebook.com/events/1053692571385369/

Ellison est apparu sur vidéo.

Ellison a fait l’éloge des activités des participants et de l’événement, et a vanté le changement dans le dialogue autour d’Israël. Il s’est opposé à l’accent mis sur la sécurité israélienne.

Bien que les commentaires d’Ellison eux-mêmes n’étaient pas particulièrement incendiaires, il a prêté son nom à un événement et à un groupe qui étaient incendiaires. Lorsqu’un membre du Congrès prête son nom à un événement et à un groupe, c’est un gros coup de pouce pour les relations publiques du groupe. Cela lui donne une crédibilité qu’il n’aurait pas autrement.

Et c’est ce que Ellison a fait pour la campagne américaine l’été dernier lors de la Convention nationale démocrate. La campagne américaine a utilisé l’apparence d’Ellison dans son matériel promotionnel après l’événement .

http://www.endtheoccupation.org/article.php?id=4825

Association d’Ellison avec American Friends Service Committee

La relation d’Ellison avec la campagne américaine n’est pas isolée. L’événement DNC ​​décrit ci-dessus a été coparrainé par l’American Friends Service Committee. L’AFSC travaille sans relâche pour soutenir le mouvement de boycott, même en organisant un camp d’entraînement BDS  anti-Israël.

Ellison a également été conférencier lors du briefing de l’AFSC sur la guerre de Gaza. Tout en exprimant sa préoccupation pour tous les enfants, en prêtant son nom à l’AFSC, Ellison a promu un groupe clairement anti-israélien.

https://www.youtube.com/watch?v=_CnYkykpC-U

Il n’est pas vraiment surprenant qu’Ellison soit un favori non seulement de la campagne américaine et du comité du service des amis américains, mais aussi de la voix juive anti-israélienne pour la paix.

Le vote d’Ellison  contre l’augmentation du  financement du Dôme de Fer pour protéger Israël des roquettes du Hamas était tout simplement bizarre. Ellison a semblé affirmer qu’il était injuste de ne protéger qu’Israël.

Ellison a également plaidé pour lever le blocus de Gaza pendant la guerre de 2014. Le blocus est militaire, et même l’ONU, qui n’est presque jamais d’accord avec Israël sur quoi que ce soit, a jugé le blocus militaire légal en vertu du droit international.

Dans un éditorial dans le Washington Post, Mettre fin au blocus de Gaza pour parvenir à la paix, Ellison semblait suprêmement naïf (au mieux) sur le rôle du Hamas dans la mort de civils en les utilisant comme boucliers humains:

Ces gens ne sont pas des tireurs de roquettes ou des combattants. Au cours des dernières années, ils ont vécu dans un terrible isolement. Le statu quo pour les habitants de Gaza ordinaires est un continuum sans emploi et sans liberté. Ce n’est pas un avenir attrayant. Les Gazaouis veulent et méritent la dignité des opportunités économiques et la liberté de se déplacer. Cela ne peut être accompli qu’avec la fin du blocus de la bande de Gaza, qui doit être envisagé dans le cadre d’un cessez-le-feu. Les Israéliens méritent également de vivre à l’abri des tirs de roquettes et des attaques terroristes. Pour que les Israéliens puissent vivre en sécurité et en toute sécurité dans leurs maisons, le Hamas doit renoncer à ses roquettes et autres armes.

J’ai voyagé à Gaza trois fois depuis 2009 et j’ai visité des hôpitaux et des écoles là-bas. Comme j’ai parlé avec des Gazaouis ordinaires, je n’ai rencontré personne représentant le Hamas….

Continuer à bloquer les biens et services à destination et en provenance de Gaza garde les clés de l’opportunité pour ceux qui veulent simplement vivre, travailler et voyager.

La grande majorité des Gazaouis ne soutiennent pas le fait de tirer des roquettes sur Israël ou de tuer des Israéliens. En fait, la majorité des habitants de Gaza sont des femmes et des enfants.

Sans surprise, cette position qui aurait ouvert Gaza à encore plus de livraisons d’armes iraniennes, a été applaudie par JVP :

https://www.facebook.com/JewishVoiceforPeace/photos/a.10150125586109992.332923.186525784991/10153038179759992/?type=3

Ellison pour la Présidence du DNC ?

Il y a une bataille en cours au sein du Parti démocrate pour déterminer son destin. Ayant perdu une élection présidentielle, les deux chambres du Congrès et la plupart des États verront le parti tourner à gauche ou dériver vers le centre.

Comme nous l’avons vu lors de la convention, une partie de cette bataille consiste à savoir si le Parti démocrate s’alignera sur l’écrasante majorité des Américains qui soutiennent Israël, ou s’il cherchera à enchanter la gauche anti-israélienne du parti.

Ellison est devenue la personnification de ce combat.

 

legalinsurrection.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

  1. la majorité des Juifs Americains ont une sensibilité democrate j’espere qu’ils comprennent que ce parti democrate là n’a plus rien à voir avec celui qu’ils ont connu.l’emergeance de nouveaux leaders antisémites et anti Israéliens en particulier parmi les afro-américains nous posera un probléme si les démocrates gagnent la presidence en particulier avec pelosi au congrès Le propre d’un personnage politique, c’est d’essayer d’etre elu, nous allons assister à une surenchere de propos haineux à l’egard des Juifs car c’est vendeur. mr Trump a transferé l’ambassade des U.S.A.à Jérusalem personne d’autre ne l’a fait malgré des discours lénifiants Les juifs Américains doivent favoriser la reelection de mr Trump au travers de leurs reseaux et non donner des gages aux démocrates, qui de toutes manieres n’en ont cure.Si ils n’aiment pas mr Trump, peu importe,son administration sera moins pire pour nous qu’une administration Biden.il y aura un vif ressentiment à l’egard des Juifs de la part des démocrates de toutes facons donc rien à perdre si les grands donateurs juifs donnaient au parti Republicain.Maitre mot, Adaptabilité joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.