Le vaccin contre le coronavirus protège également ceux qui ne sont pas vaccinés (étude)

Selon une récente étude israélienne, le vaccin contre le coronavirus protégerait également ceux qui n’ont pas été vaccinés, en réduisant le risque de transmission.

En analysant les registres de vaccination et les résultats des tests recueillis lors d’un déploiement rapide du vaccin pour une grande population de 223 communautés, l’étude montre que les taux de vaccination dans chaque communauté sont fortement corrélés à une baisse significative des infections, même parmi les moins de 16 ans qui ne sont pas encore vaccinés.

Ces résultats permettent donc de prouver que la vaccination protège non seulement les personnes vaccinées, mais fournit également une protection croisée à celles qui ne le sont pas.

La recherche compare le taux de vaccination chez les adultes sur des intervalles de trois semaines, par rapport aux données de test de dépistage d’enfants de l’entourage 35 jours plus tard.

« Nous constatons que des taux de vaccination plus élevés sont associés à un taux d’infection plus faible plus tard chez le groupe non vacciné », ont déclaré les chercheurs, dirigés par Tal Patalon de Maccabi et le professeur Roy Kishony du Technion.

A ce jour en Israël, 5.2 millions ont reçu la première dose du vaccin Pfizer et 4.8 millions les deux doses. La vaccination de masse a permis un net recul de l’épidémie dans le pays.

Seuls 193 nouveaux cas ont été rapportés en 24h. 5.025 malades actifs ont été recensés dont 323 dans un état grave et 176 sous respirateurs artificiels.

i24NEWS dernière modification 06 avril 2021, 09:30

https://www.i24news.tv/fr/actu/coronavirus/1617691890-le-vaccin-contre-le-coronavirus-protege-egalement-ceux-qui-ne-sont-pas-vaccines-etude

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.