Le parti d’extrême gauche israélien Meretz refuse de travailler sur “l’identité juive dans la communauté”

0
322
Le parti d’extrême gauche Meretz se dit officiellement «opposé à la coercition religieuse mais pas à la religion en tant que telle». Il s’avère que c’est une pure vue de l’esprit. Sur des pressions de la branche Meretz de Tel-Aviv, la municipalité a annoncé qu’elle rompt son contrat de collaboration avec la direction de l’Identité juive qui dépend du ministère des Cultes.

Dernièrement, le parti Habayit Hayehoudi a nommé plusieurs coordinateurs pour l’un des programmes, intitulé « Identité juive dans la communauté » dont l’objectif est de rapprocher religieux et non-religieux et de faire connaître le judaïsme.

A la municipalité de Tel-Aviv, la raison officielle invoquée est «la coloration politique de ce programme». Un conseiller municipal de Meretz a déclaré: « Il  n’y a de place dans aucun centre socio-culturel non-religieux du pays pour le parti Habayit Hayehoudi ». La ville de Tel-Aviv dit vouloir remplacer ce système par une initiative locale « indépendante et pluraliste ».

Le rav Youval Halpert, directeur du centre toranique de Yaffo regrette cette décision: « Nos activités n’ont absolument aucune coloration politique. Le programme de nos activités était excellent et correspondait à une demande du terrain et les réactions de la population étaient très positives, aussi bien des participants que des centres socio-culturels ».

Ce programme a pour origine le rav Shlomo Riskin, rabbin d’Efrat (Goush Etzion) et directeur des institutions Or Torah Stone.

L’aversion de Meretz pour Habayit Hayehoudi et pour tout ce qui pourrait rapprocher des gens de leurs sources religieuses a ainsi convaincu le conseil municipal d’abandonner ce programme.

LPH INFOS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.