Le New York Times fait la promotion d’un auteur antisémite?

3
668

Alice Walker, en 2013 (Steve Rhodes, CC BY-NC 2.0)

Le prestigieux New York Times, aux États-Unis, essuie un feu nourri de critiques depuis la parution d’un entretien avec Alice Walker, l’auteure de La Couleur pourpre, dans lequel elle révèle lire en ce moment And the Truth Shall Set You Free de David Icke.

Problème: cet auteur britannique est un complotiste patenté, fervent défenseur d’une théorie selon laquelle des reptiles gouvernent secrètement le monde… Il fait aussi partie des plus virulents négationnistes.

Le New York Times a publié les préférences de lecture d’Alice Walker, et on reproche à la rédaction de ne pas avoir signalé les théories et positions assez particulières adoptées par David Icke.

« En permettant à Walker de le recommander aux lecteurs, vous leur avez fourni une tribune littéraire pour distiller la haine », se plaint un lecteur, choqué, au New York Times.

« Dans ce livre d’Icke, il y a toute l’existence, à la fois sur cette planète et sur plusieurs autres, et cela donne à réfléchir. Le rêve d’une drôle de personne devient réalité », expliquait Alice Walker en réponse à la question portant sur ses lectures du moment. Aucune précision ne vient évoquer les thèses de David Icke.

And the Truth Shall Set You Free, paru pour la première fois en 1996, porte sur l’histoire du XXe siècle et, surtout, sur la manière dont Icke l’interprète. Sociétés secrètes, complots mondiaux, manipulation des masses à travers les médicaments et les médias, tout y passe. Présenté comme un « chercheur », Icke y dénonce la toute-puissance financière, notamment incarnée par les groupes Rothschild et Rockfeller. C’est aussi dans ce livre qu’Icke remet en cause certains aspects de l’Holocauste.

« Le public mérite de savoir »

Pamela Paul, rédactrice en chef du supplément livre du Times, et ainsi responsable de l’entretien mené avec Alice Walker, a précisé que les questions avaient été envoyées par mail et les réponses publiées dans leur intégralité.

« Les réponses des gens reflètent leurs opinions, leurs goûts et leur jugement. Comme dans toute interview, leurs mots nous disent quelque chose à leur sujet », explique-t-elle en assurant que les lecteurs des interrogés les regardent.

Paul précise également qu’aucun jugement n’est jamais porté sur les livres cités dans ce type d’entretiens et que la mention du livre d’Icke par Alice Walker est importante : « Si les gens adhèrent à des croyances ou théories que des personnes du Times jugent dangereuses ou immorales, il est important que les lecteurs soient informés de ces mêmes théories. Le public mérite de savoir. Cela constitue une information. »

David Icke a balayé les accusations d’antisémitisme à son encontre, face au scandale.

Sur son site personnel, Alice Walker a aussi, de son côté, démenti les accusations d’antisémitisme portées à l’encontre de David Icke : « Je ne crois pas qu’il soit antisémite ou anti-Juif. Je pense qu’il est assez courageux pour poser les questions que d’autres craignent de poser, et pour exposer sa conception de la vérité, peu importe où cela le mène. À de nombreuses reprises, on a tenté de le censurer et de le faire taire. En tant que femme, en tant que Noire, en tant qu’auteure qui a souvent été critiquée et censurée, je défends son droit d’exprimer son opinion. »

Walker explique par ailleurs, dans le même texte, qu’elle soutient les opérations de boycott menées à l’encontre d’Israël, pour alerter sur le sort des Palestiniens. Il y a quelques années, elle avait ainsi banni l’idée d’une édition de La Couleur pourpre en hébreu.

Puis, en 2013, elle avait fait une première mention d’un livre de David Icke, Human Race Get Off Your Knees, qui explique comment une race de lézards extra-terrestres contrôle l’humanité…

Source

3 COMMENTS

  1. On sait desormais pourquoi Spielberg s’est commandé une poire à lavements.
    Il se promit un jour d’epencher sa soif de Justice à travers son art. Pensa-t-il qu’un jour, sa sollicitude lui pèserait sur l’estomac, et que la longue digestion le mènerait à cet achat insolite ?
    En fait, elle est antisem ET raciste.
    Il est probable que Cohen, boss du canard incriminé, haineux de son origine, appelera Steven pour avoir à peu de frais un avis sur l’ustensile sanitaire… Ou même pas.
    La science nous a appris que l’odeur cesse d’incommoder après un temps d’adaptation.
    Et comme le NYT est lui-même dorénavant dans la fange, il peut repondre de pareilles inepties.
    Pour ce papier New-yorkais, que je n’ai donc lu que par ricochet, il me souvient d’une repartie fameuse, dont j’ai oublié l’auteur (Wilde ?) , sur une lecture souhaitée de son papier, et ce qu’en pensait son destinataire.
    Ce dernier répondit : “je l’ai parcouru d’ un derrière distrait…”
    Aujourd’hui, hélas, ces lectures insanes se font sur un écran , et la manœuvre paraît risquée.
    Est-ce contagieux, docteur ?
    Toutefois, je me surprends à renifler mes doigts.
    Sait-on jamais…

  2. On devrait dire que le monde est plein de reptiles parasites qui ne cherchent qu’à profiter de ce que font les autres et qui ne créent rien du tout !!
    ils sont mauvais ,méchants , mesquins , profitent des créations de ceux qui créent et une fois repus reprochent à ceux qui créent d’avoir créé .
    les reptiles extraterrestres ne gouvernent rien du tout et n’existent pas mais par contre y a bien des reptiles extra-terrestres qui ne créent rien du tout et qui savent profiter !!

  3. ces gens pensent n’importe quoi et on diffusent leurs idées .
    Maintenant c’est du n’importe quoi même dans les grands journaux !!
    On reproche a certains de dominer le monde ; ils dominent le monde c’est normal puisque ils sont intelligents !!
    si la liberte d’expression est un droit absolue alors j’exprime haut et fort que je soutiens “les couilles de satan” et toi l’anti-semite je te dis “nique ta mere”.
    ceux qui ne créent rien ne parlent jamais de liberté de liberté de création mais comme ils ont de grandes gueules ils nous emmerdent a longueur de journée avec la liberté d’expression .
    la liberté de création , les juifs devraient la revendiquer parce que c’est ce qu’ils font et c’est que les anti-semites leur reprochent .
    “Rotshild domine le monde parce que il a créé une banque ” : voila le type de phrases qu’ils nous servent et qu’ils revendiquent comme liberté d’expression sans nous rappeler que eux s’ils n’ont pas créé de banque c’est parce que ils en sont incapables et parce que rien ne le leur interdit pas.
    Si tu trouves qu’avec une banque ou journal tu domines le monde alors vas-y , crée , qu’est ce que tu attends !!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.