Le Hezbollah tentera d’attaquer les plates-formes gazières israéliennes, prévient un haut responsable naval

Le général de Brigade Gil Aginsky, ancien chef de la base de la marine israélienne à Haïfa, décrit la Méditerranée comme un immense “tunnel bleu” qui ne peut pas être fait sauter.

Le Hezbollah veut attaquer Israël depuis la mer et développe des capacités qui lui permettront de le faire dans un futur conflit, prévient le commandant sortant de la base de la marine israélienne à Haïfa, le général de Brigade Gil Aginsky, qui a pris sa retraite la semaine dernière après 32 ans de service dans l’armée.

Dans une interview avec Israel Hayom, Aginsky a cité la tension actuelle à la frontière nord et les menaces du Hezbollah, et a déclaré que la marine israélienne était prête à affronter les défis qui l’attendent, quelle que soit leur gravité.

Exercice naval israélien avec la Navy U.S

«Le défi auquel nous sommes confrontés est double – de la mer et sous la mer. Sur l’eau, nous savons comment gérer n’importe quel scénario, y compris des scénarios très compliqués. En ce qui concerne la sphère sous-marine, nous sommes au cœur du processus qui consiste à nous armer et à relever un défi qui nous est propre », a déclaré Aginsky.

«Nous parlons d’un « tunnel bleu ». Vous pouvez faire sauter tous les tunnels terroristes sous la bande de Gaza, mais notre tunnel à nous est énorme. L’hypothèse de base est que le Hezbollah veut infiltrer [Israël] par la mer. Ils ne sont pas là pour faire pousser des fleurs. Ils ont l’intention de nous empêcher d’être présents ici, et s’ils peuvent exécuter cette intention depuis la mer, ils le feront.

Brick. Général Gil Aginsky (Unité du porte-parole de Tsahal)

“Notre travail est d’empêcher cela. Nous nous accrochons rapidement à la frontière nord et couvrons toute la zone”, a déclaré Aginsky.

Israël célèbre le 14e anniversaire de la deuxième guerre du Liban de 2006, au cours de laquelle des terroristes ont tiré un missile sur le navire de guerre INS Hanit, qui était en opération à 16 kilomètres (10 miles) au large des côtes de Beyrouth. Quatre marins israéliens avaient été tués.

Aginsky a déclaré que Tsahal en avait tiré les leçons.

«Nous sommes mieux préparés et j’ai une confiance absolue en nos outils. La menace existe toujours, et elle est importante, mais nous cherchons avant tout à protéger les plates-formes gazières d’Israël. Si le Hezbollah veut causer des dommages stratégiques, il essaiera de le faire, en attaquant les plates-formes, mais si le groupe terroriste touche un navire en cours de route, il n’en sera certainement pas désolé. En fin de compte, le but du navire est de protéger la plate-forme », a-t-il déclaré.

“Nous étendons notre puissance de feu en termes de navires, d’infrastructures ou de personnel. Notre disponibilité opérationnelle est une priorité absolue, étant donné la réalité stratégique changeante qui nous entoure, jusqu’au niveau micro-tactique, qui change chaque jour.”

Au cours des prochaines années, Tsahal recevra un certain nombre de nouveaux sous-marins et de navires de guerre Sa’ar 6, qui, selon Aginsky, doubleront la puissance de l’INF. Cependant, dit-il, la marine mène actuellement des missions secrètes.

“Certaines choses que nous avons faites avec les sous-marins ont amené Shayetet 13 [unité de commando naval] dans de nouveaux endroits qui constituent des opérations révolutionnaires. Les nouveaux sous-marins sont très importants, et les navires Sa’ar 6 ne sont pas moins importants pour la marine israélienne. Ces outils sont rien de moins qu’incroyables. J’espère que nous ne serons pas mis au défi de devoir les exploiter à fond, mais si nous le sommes, l’ennemi se trouvera face à la réponse ultime. “

Aginsky a récemment dû garder un œil acéré sur l’épidémie de coronavirus en Israël. Il ne répond pas aux questions sur le plan de savoir si le virus a frappé les forces navales du pays, affirmant seulement que la marine israélienne étudiait des cas du monde entier, et  en soulignant que “la corona n’a pas affecté la capacité opérationnelle de la marine”.

La question de savoir si  tous les emplois de combat dans l’armée israélienne devraient être ouverts aux femmes  a récemment été relancée dans le discours public. Aginsky pense qu’ils devraient l’être.

«Les remarques sur la façon dont les femmes ne peuvent pas être intégrées dans l’armée sont exaspérantes», dit-il. “Les femmes servent presque partout dans la marine israélienne, et nous les intégrons partout où c’est possible. Les femmes peuvent tout faire.”

israelhayom.com

4 Commentaires

  1. Bonjour,je suis persuadé que la confrontation avec le hezbollah est inevitable, Pourquoi leur laisse t on le choix du lieu et du calendrier? Peu importe ce que nous ferons,la volonté de nous detruire de la part de nos ennemis arabes et musulmans ne changera jamais. Les goyims de tous bords nous encouragent”à la plus grande retenue” eux qui ont largement failli à desarmer le hezbollah durant toutes ces années(malgré toutes les résolutions de l’onu…En ont ils eu réellement la volonté?) Tout ce que l’on a gagné en attendant, c’est de leur permettre d’avoir un armement puissant et de meilleure qualité Quel a eté le gain positif pour nous? on m’objectera que le moment n’est pas propice!? Certes, quand le sera t il? je ne comprends pas comment et en fonction de quoi sont prisesles décisions dans ce cas precis. Cordialement joseph

  2. L’Iran ne peut rien faire pour arrêter les feux d’artifice qui détruisent régulièrement ses installations nucléaires, et cherche par tous les moyens à répliquer contre les ennemis invisibles qui opèrent en toute impunité sur son sol.
    Bien entendu, la piste du Grand Satan et des “Sionistes” est privilégiée.
    Comme les enturbannés n’ont pas les moyens de s’attaquer de front à ces “ennemis” alors ils font intervenir leurs grouillots du Liban, pour les venger.
    Nasrallah semble prêt à exécuter les ordres des mollahs, au risque de provoquer un cataclysme au Liban, déjà confronté à une crise économique sans précédent, et de l’exposer à des frappes militaires israéliennes de grande envergure qui risquent de mettre en péril l’avenir de ce pays, connu autrefois comme la “Suisse du Moyen Orient”.
    Ni le Micron et ses Roquets d’Orsay ne pourront rien faire pour leurs protégés qui risquent de prendre une raclée mémorable qui mettra fin une fois pour toutes aux dangers sur cette frontière toujours en effervescence depuis que Chiracaille a obtenu en remuant ciel et terre, l’adoption de la résolution 1701 qui a permis au hezbollah d’échapper à son anéantissement.
    Le monde arabo musulman ne connait et ne respecte que la force, les naïfs et les rêveurs qui ne l’ont pas compris, pensent que l’on peut faire la paix avec des gens pareils…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.