Le grand rabbin de France dénonce la résolution de l’Unesco

13
632

TRIBUNE – Le grand rabbin de France* s’étonne que la France ait voté pour la résolution de l’Unesco qui condamne non seulement la politique de l’État hébreu à Jérusalem, mais qui, surtout, rebaptise le mur des Lamentations et les autres lieux symboliques du judaïsme de noms arabes.

On ne peut être que profondément choqué lorsqu’on apprend que notre pays, la France, pays des Lumières et de la laïcité, a apposé sa signature au bas de la résolution adoptée par le Conseil exécutif de l’Unesco le 16 avril dernier, sur le point intitulé «Palestine occupée».

Il ne s’agit pas pour moi – ce n’est ni mon rôle ni mon ambition – d’évoquer les conflits politiques et territoriaux qui occupent et déchirent les États du Proche-Orient. Mais le responsable religieux français que je suis, ne peut demeurer silencieux devant une telle atteinte à la foi de nombre de fidèles, qui ont accompagné la destinée du Temple de Jérusalem, de Salomon le bâtisseur à Jésus chassant les marchands ; je ne peux rester indifférent devant une telle offense à l’Histoire et à l’honneur.

«Si, en France, nos synagogues, nos églises, nos temples et nos mosquées sont tournés vers l’Orient, c’est que ces lieux suivent l’appel de Jérusalem, celui du Temple.»

Haïm Korsia.

Que l’Unesco, dont la mission est de promouvoir la paix, la sécurité et les libertés fondamentales en «resserrant par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre les nations» s’inscrive dans une dénégation aberrante, en adoptant une résolution qui laisse entendre que les juifs n’auraient aucun droit de regard sur le Mur occidental (appelé dans la résolution de l’Unesco place albraque), voire qu’ils n’auraient pas construit le Temple de Jérusalem, ne manque pas de laisser pantois les honnêtes observateurs.

Il y a là injure à ce que nous rapportent les textes sacrés, la Bible et ses 867 mentions de Jérusalem, comme les Évangiles, mais aussi à l’Histoire. D’innombrables voyageurs aussi érudits que Pierre Loti, qui n’était pourtant pas un parangon de philosémitisme, ou Chateaubriand, pour ne citer qu’eux, témoignent, s’il en était besoin, de l’enracinement ancestral du judaïsme dans ces lieux: «C’est vendredi soir, le moment traditionnel où, chaque semaine, les juifs vont pleurer en un lieu spécial concédé par les Turcs, sur les ruines de ce Temple de Salomon…» (Chateaubriand, 1811). En citant ces écrivains, je ne fais que me référer modestement aux Témoignages sur Israël dans la littérature française, ouvrage publié en 1938 par le grand rabbin Jacob Kaplan, qui a su souligner le rôle exceptionnel de passeurs de mémoire qu’ont joué les auteurs français dans l’histoire du peuple juif.

Certes, on ne devrait être que moyennement surpris par la position de l’Unesco, quand on sait que le tombeau des Patriarches et la tombe de Rachel ont été récemment classés par la même organisation comme des lieux de culte exclusivement musulmans.

Mais dénier aux juifs, ainsi qu’aux chrétiens qui se sont appuyés sur la construction du Temple pour élever les cathédrales, aux francs-maçons qui en ont fait le symbole de leur humanisme, et enfin aux non-croyants, l’appartenance à ces lieux historiques et inspirés est faire insulte à la mémoire et à l’intelligence collectives de l’humanité. C’est d’ailleurs aussi faire insulte à l’islam, car cette foi s’enracine dans celles qui l’ont précédée. Or, s’il n’y a pas de Temple, pourquoi ce lieu particulier pour une mosquée? Il se trouve que si, en France, nos synagogues, nos églises, nos temples et nos mosquées sont tournés vers l’Orient, c’est que ces lieux suivent l’appel de Jérusalem, celui du Temple.

«Le principe de laïcité, inscrit dans notre Constitution, aurait dû interdire de prendre aussi ouvertement parti pour des tenants extrémistes, aveuglés par des considérations bien éloignées de la miséricorde divine.»

Haïm Korsia.

Une telle attitude est sans aucun doute préoccupante pour l’avenir de l’Unesco, malgré tout le respect qu’on peut avoir pour les objectifs poursuivis par ses fondateurs et l’estime portée à sa directrice générale. Que la France ajoute son paraphe à ceux des pays qui approuvent cette position est proprement révoltant pour le patriote que je suis. Le principe de laïcité, inscrit dans notre Constitution, aurait dû interdire de prendre aussi ouvertement parti pour des tenants extrémistes, aveuglés par des considérations bien éloignées de la miséricorde divine.

La France, l’une des nations qui a le plus largement contribué à la clairvoyance et à la mesure de notre civilisation, ne peut pas ne pas être offusquée par le déni de réalité que constitue la résolution votée. Elle ne peut pas ne pas voir, dans la répétition, l’insistance, la litanie maladive des termes «Israël, puissance occupante» tout au long du texte, le révélateur des vrais mobiles de ses auteurs. Elle aurait dû, sans conteste, retenir sa plume. Aussi est-il de ma responsabilité de dénoncer cette avanie comme un écho au prophète Isaïe (LXII, 1): «Pour Jérusalem, je ne me tairai point.»

Le ministre des Affaires étrangères m’a assuré de la constance de la position de notre pays et de l’évidence de la connaissance que possèdent nos représentants et nos diplomates des faits historiques incontestables. Jean-Marc Ayrault, dont j’ai pu mesurer la solidité des convictions, devra le réaffirmer de façon forte et claire lors de son prochain voyage en Israël, mi-mai.

Nous avons fait part de notre souhait et réitérons notre demande que cette position soit également clairement réaffirmée par notre pays, notamment lors de la 40e session du Comité du patrimoine mondial qui se tiendra à Istanbul du 10 au 20 juillet prochain. En restant vigilants, nous souhaitons aussi aider l’Unesco à retrouver le sens premier et profond de la charte qui la fonde et de l’espoir qu’elle porte pour tous.

* Membre de l’Institut

Haïm Korsia – Grand Rabbin de France

Le Figaro.fr

13139103_989124837850020_8762036628496070343_n

13 COMMENTS

  1. Que personne ne s’inquiète outre mesure. L’état Français va vite comprendre qu’il vient de commettre une énorme erreur. Toutefois, au cours de l’année 2017, afin de remettre les pendules à l’heure, nous recommandons à la population Française de ne pas se tromper.

  2. Le revisionime sévit de plus belle, nous le constatons chaque jour et chaque jour un organe vouè à l’antisémitisme s’attèle à sa tache morbide et assassine. Les peuples n’ont même plus sinon la peur au moins l’èlègance de masquer leur volontè de diluer ou d’effacer un peuple de l’histoire. Ils ne reconnaissent plus les juifs comme une nation
    en les deconectant artificielement, méchamment et surtout bêtement de leur terre. Avraham dévoile et diffuse le monothéisme, Pharaon asservi le peuple d’Israël, Moïse devient leur guide, le peuple d’Israël combattent les Cananèens et crèe le pays d’Israël organisè en 12 tribus distinctes, le Roi David renforce la puissance d’Israël, son fils Salomon construit le temple. Vient Jèsus, le juif èrudit nourrit aux textes toraïques et dit au peuple juif “J’ai rencontrè D…et il a changè d’avis, dèsormais ce sont les chrètiens qu’il aime”, 12 siecles plus tard vient Mahomet et dit:” Les gars D… m’a envoyè un archange qui m’a remis une lettre qui a pour titre le coran et dont le texte me mandate d’imposer l’Islam dans le monde”.
    Et pour conclure vient l’Unesco en 2016 qui èlabore un texte dont le peuple français est cosignataire pour expliquer aux nations qu’il y a intru au Moyen Orient qui s’est inventè un scènario pour occuper un lopin de terre qu’il vole aux palestiniens tout en annexant les lieux de cultes islamiques. Voilà brièvement le rèsumè de la thèorie des nations pour èradiquer l’ètat d’Israël.
    Evidement leur plan macabre ne se rèalisera jamais puisque voilà 3000 ans qu’il est règulièrement dèjouè. Evidement les peuples architectes de ce plan disparaissent au fur et à mesure alors que le peuple juif continue à vivre et à briller. Evidement nous continuerons à prier notre D…au KOTEL HAMAARAVI, et Évidemment les peuples malhonnêtes, les peuples menteurs, les peuples voleurs et les peuples criminels, comme Pharaon, Caesar, ou Hitler rendront des comptes et ont tous rv avec leur fin de plus en plus proche.
    Am Israel Leolam lo yihyè hefker.
    Am Israël haï ve leolam yihyè.
    Mr le Gd Rabbin Korsia comme vous avez vu le mur de Berlin tomber vous verrez l’Unesco s’ècroulr. Allons donc sereinement prèparer notre Chabbat avec joie et laissons s’agiter.
    David.S

  3. Vous n’avez pas marre après toutes les mauvaises expériences que notre peuple a vécu (massacres, pogroms, Shoah) attentats anti-juifs, attaques antisémites récents, discours de haine – la liste est malheureusement trop longue) de vous lamenter (oïe oïe) et d’attendre quelque chose de la part des gens animés par des petits calculs politiciens, quand il ne s’agit pas de monter à la surface le refoulé antisémite, N’oubliez pas, un antisémite est celui qui haït le juifs plus que la NORMALE (pessimiste je le reconnait , mais pas dans la sinistrose).

  4. C’est très bien tout cela mais j’ai lu par ailleurs que M. Korsia était rassuré après son entrevue avec le Ministres des A.E. . Comment être rassuré après avoir signé un tel pamphlet non valable pour les humanistes mais valable pour d’autres qui font semblent d’ignorer la Vérité. Comment remédier à de tels agissements ? Israël ne semble pas réagir.
    Doit on comprendre que ces paperasseries ne le concernent pas ? Certes mais un jour ses adversaires sortiront de sa cachette ces petites feuilles alors qu’Israël possède ses preuves : qu’il les sorte une bonne fois pour toutes.

  5. D’un antisémitisme d’extrême droite à celui d’extrême gauche en passant par celui des terroristes islamistes , l’état français avait protégé au moins verbalement ses juifs. Malheureusement,
    L’état français s’est compromis .l’antisemitisme d’état a débuté . Il n’est pas virulent mais il est fait de Lâcher -prise.
    Il avance masqué il est encore plus dangereux. La France des Lumières tellement merveilleuses a été celle de vichy. Elle se laisse enfoncer, comme la ligne Maginot.La frontière a été franchie
    Et les juifs de France ne doivent pas se poser la question du pourquoi. Il n’y a pas de raison . Et cela peut les affaiblir. Il faut se décider ,malgré les propos de Mr Valls ,pour savoir si on doit rester en France à attendre La prochaine Claque!!

  6. “En restant vigilants, nous souhaitons aussi aider l’Unesco à retrouver le sens premier et profond de la charte qui la fonde et de l’espoir qu’elle porte pour tous.”
    ——————-

    Avec 57 pays musulmans à l’ONU sur 193, dont plusieurs parmi les plus riches du monde, on peut toujours rêver…

    Sinon belle déclaration du grand rabbin, mesurée et diplomatique mais aussi intelligente avec des rappels historiques bien choisis. Un peu d’indulgence, que voulez vous qu’il dise de plus ?

  7. ne serait il pas sage de demander a sa saintete le pape son avis sur la question .le silence de l’eglise est assourdissant!!!!!!!!

  8. Reaction disproportionnée par sa faiblesse et sa naiveté. c’est une insulte à tous les juifs du monde et pour nous juifs Français c’est une trahison , un scandale et une mauvaise foi patente de nos dirigeants ; il faut renverser la table et dire ça suffit . Les représentants de notre communauté sont en dessous de tout sur cette question et Mr KORSIA pour qui j’ai le plus grand respect a manqué une occasion de stopper ces dérives antisémites.

  9. Avec tout le respect au Grand Rabin de France, cette réaction est beaucoup trop intellectuelle et diplomatique, et finalement peu incisive. Elle n’emouvera personne à l’Elysse, Matignon ou le Quai d’Orsay. Il faut dénoncer plus fermement la lâcheté de la diplomatie française et son double langage. Il faut faire savoir à nos dirigeants et au premier ministre qui clame que “sans les juifs de France la France ne serait plus la France”, qu’avec ce vote révisionniste la France a perdu définitivement son honneur pour quelques dinars de ventes d’armes. Cette infamie ne lui apportera ni sécurité, ni bonheur ni paix intérieure. Car les arabes respectent les forts ceux qui ont des convictions, mais détestent les faibles qui n’ont aucun honneur. Le judaïsme français n’a rien à attendre d’un pouvoir, aujourd’hui socialiste, pour longtemps encore à la bote du Qatar. Faut donc avoir le courage de montrer notre désapprobation avec plus de fermeté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.