Le couturier qui a dirigé pendant 14 ans la célèbre maison de mode Lanvin est décédé à l’âge 59 ans.

Né à Casablanca en 1961, élevé en Israël, diplômé du Shenkar College de Tel Aviv et formé aux Etats-Unis, où il a été le bras droit du styliste américain Geoffrey Beene pendant sept ans, Alber Elbaz est arrivé en France en 1996 pour prendre la direction artistique de Guy Laroche. Il y passe un an, le temps de se faire remarquer par la place parisienne et d’être recruté chez Yves Saint Laurent pour s’occuper du prêt-à-porter féminin. Il quitte cette maison deux ans plus tard, évincé par Tom Ford, arrivé à l’occasion du rachat de la griffe par l’ex-Gucci Group (Kering).

Après un passage chez Krizia, le couturier prend en 2001 la tête de la Maison Lanvin, appelé par sa toute nouvelle propriétaire, Shaw Lan Wang. En rupture avec la direction de l’entreprise, il est poussé vers la porte en octobre 2015. Son départ provoque une onde de choc dans le milieu de la mode. En 14 ans, le designer cosmopolite avait su créer un style, une allure, un chic français, qui avaient redonné notoriété et succès à la maison de luxe parisienne ultra-centenaire.

Après Lanvin, ce touche-à-tout, multiplie les collaborations. Il a dévoilé notamment en 2019 une collaboration avec le chausseur italien Tod’s. Auparavant, il avait signé une collaboration de sacs pour LeSportsac, travaillé avec Converse au Japon sur le lancement d’« Avant Converse », une nouvelle ligne de sneakers haut de gamme, et participé à la confection du parfum Superstitious pour les Editions de Parfums Frédéric Malle.

En janvier, il avait lancé au cours de la semaine de la Haute Couture parisienne sa nouvelle marque AZ Factory, qui se voulait à la fois haut de gamme et démocratique. A travers un film vidéo, le créateur se mettait en scène, présentant et commentant sa collection avec l’humour qui l’a toujours caractérisé.

«Un homme d’une chaleur exceptionnelle»

«Priorité aux femmes»

AFP

1 COMMENTAIRE

  1. Un génie israélien de réputation mondiale nous a quitté. Une belle âme pleine de bonté et de générosité qui agissait dans la discrétion. Encore une victime de cette saloperie de virus. Repose en paix dans la terre d’Israel, Cher Alber !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.