Le @courrierinter a pris en compte les remarques de InfoEquitable
InfoEquitable @InfoEquitable 26.07.2020 08.51
Niveau 1 : Le @courrierinter a pris en compte nos remarques: ajout du démenti de l’administration israélienne à la fin de l’article. ménage sous le post Facebook: les commentaires antisémites que nous signalions ont été supprimés. infoequitable.org/un-centre-pale
À nouveau, un média instrumentalise le #Covid_19 en accusant Israël de nuire aux efforts des Palestiniens contre le virus, sans diffuser un démenti formel de l’administration israélienne. Le @courrierinter, cette fois. infoequitable.org/un-centre-pale
8:51 AM · 26 juil. 2020Twitter for iPhone

«Un centre palestinien de dépistage du Covid démoli par Israël»: encore une fausse information

À nouveau, un média instrumentalise le #Covid_19 en accusant Israël de nuire aux efforts des Palestiniens contre le virus, sans diffuser un démenti formel de l’administration israélienne. Le @courrierinter, cette fois.

Le Courrier international a relayé un article accusant Israël d’avoir détruit un bâtiment érigé par les Palestiniens pour lutter contre le coronavirus – tout en ignorant le démenti officiel des autorités israéliennes. Conséquence : des commentaires haineux sur les réseaux sociaux…

 

Le coronavirus est largement utilisé par la propagande palestinienne qui accuse tour à tour Israël de vouloir contaminer les Palestiniens, ou de les empêcher de se soigner.

InfoEquitable a déjà relevé comment France Inter avait accusé Israël d’avoir détruit un hôpital de campagne pour patients palestiniens atteints du Covid en passant sous silence l’existence d’un démenti officiel israélien (le CSA, saisi sur ce reportage, doit encore se prononcer).

Le Courrier international vient de réitérer la même manœuvre en reprenant un article issu du site Middle East Eye, connu pour être extrêmement critique envers Israël.

 

 

On y lit qu’Israël a « démoli un centre de dépistage du Covid-19 » à Hébron, après avoir refusé d’octroyer un permis de construire.

Le terrain est situé en zone C de Cisjordanie, un territoire dont la gestion est sous la responsabilité de l’administration israélienne depuis les accords d’Oslo. Israël est donc parfaitement en droit de refuser des permis de construire.

Evidemment, quelles que soient les justifications juridiques, le fait d’empêcher la construction d’une structure sanitaire pourrait apparaître choquant… s’il était avéré.

Nous verrons qu’il n’en est rien, mais avec un tel article, la rumeur se répand. Il y a un message de diabolisation d’Israël qui est limpide dans cette déclaration d’un avocat cité dans le texte :

« D’une façon générale, Israël met des bâtons dans les roues des Palestiniens dans leur lutte contre le virus ».

 

Le point de vue israélien passé sous silence

La technique est la même que dans le reportage de France Inter : colporter les accusations palestiniennes sans prendre la peine de consulter les autorités israéliennes, en l’occurrence le COGAT, l’organisme dépendant du ministère israélien de la défense chargé de coordonner les affaires civiles en Cisjordanie, et notamment de délivrer les permis de construire en zone C.

Pourtant, là encore, le COGAT a fermement démenti les accusations.

Selon un article du Jerusalem Center for Public Affairs, des activistes de la cause palestinienne ont mené une campagne autour de cette accusation de démolition injuste mais, en réalité, la structure démolie n’a rien d’un centre médical.

Le site renvoie vers un communiqué émis le 17 juillet (5 jours avant la parution de l’article dans le Courrier international…) par le général de division Kamil Abu Rukun, chef du COGAT.

 

 

Voici ce qu’il dit dans ce texte rédigé en arabe (sa langue maternelle puisque, c’est à noter, ce haut gradé de l’armée israélienne n’est pas un Juif, mais un Druze) :

 

Ces dernières heures, de fausses rumeurs se sont répandues sur les réseaux sociaux sur l’intention de l’Administration civile et du bureau de coordination et de liaison de Hébron de démolir un complexe dédié à la réalisation de tests pour diagnostiquer l’infection par le coronavirus à Hébron.

Contrairement aux allégations formulées, il n’y a pas eu de plan pour établir une installation de dépistage du coronavirus à cet endroit.

Ce n’est rien d’autre qu’un mensonge, car les discussions portaient sur les fondations d’un bâtiment qui a été construit illégalement à cet endroit à des fins personnelles. C’est ce qui a été rapporté par l’initiateur des travaux de construction lui-même à des organes appartenant à l’administration civile.

Quant à l’enseigne qui a été suspendue à cet endroit, qui indique qu’il existe un projet de mise en place d’un complexe d’examen du coronavirus sur le site, c’est une fausse affaire, car elle n’a été suspendue qu’après la remise de l’ordre d’arrêt des travaux sur le chantier et après la confiscation des outils de travail qui ont été utilisés dans la construction.

L’Administration civile n’a reçu aucune demande concernant la création d’un complexe de dépistage du coronavirus sur ce site, que ce soit de l’Autorité palestinienne ou d’organisations internationales.

 

Dans un procès, on donne la parole à l’accusation et à l’accusé, qui a le droit de se défendre.

Cette équité fait défaut dans le Courrier international, où Israël est accusé d’un méfait mêlant racisme et violation des droits de l’homme, sans que le démenti formel des autorités israéliennes ne soit porté à la connaissance des lecteurs.

Résultat : le post Facebook de l’article, liké plus de 2500 fois, regorge de commentaires haineux envers Israël, certains flirtant ouvertement avec l’antisémitisme en assimilant les Juifs aux nazis.

 

 

Et les modérateurs du Courrier international laissent faire.

 

Un mensonge, plusieurs versions…

Un affabulateur a rarement le souci de l’exactitude. On trouve donc souvent des incohérences dans son récit.

Lire la suite Infoequitable

3 Commentaires

  1. Le courrier international est mené’ par un directeur Gresh et son adjoint férocement anti juifs et anti israéliens
    Ce n’est pas la première fois qu’ils relaient des mensonges
    Mais pire encore ses journalistes sous la. direction de Gresh , inventent à partir de reportages des évènement qui délégitiment Israël
    Le courrier international et les autres torchons dépendant du journal le Monde comme le Monde diplomatique ou ce Courrier International sont avec l’AFP les plus antijuif journaux en se rappelant que le fondateur du Monde est Beuve Méry qui etait un collabo travaillant pour Pétain et formant les cadres supérieurs à Uriage en Isère : l’esprit pétainiste et antijuif se perpétue encore dans ces journaux soutenus par le Quai d’Orsay et appartenant aux milliardaires Neels et Pigasse qui ont une grande partie des journaux en France distillant leur venin antijuif et anti israélien sans compter leurs amitiés arabes ce qui fausse complètement les nouvelles sur les meurtres , agressions, viols, pillages, vols,,.commis par des arabes dont on tait les noms où l’on oublie de rapporter ces événements ou on excuse ces racailles pour dérangement mental !!!
    L’état de droit n’est plus qu’un souvenir et la France va vers un nouveau pays arabe corrompu du même type qu’un pays islamo nazi dans les 10 prochaines années

  2. Il ne se passe pas une semaine sans que les mendiants pleurnichards ne balancent leurs saloperies venimeuses et victimaires, c’est leur marque de fabrique.
    Pour quelles raisons ces ordures gémissantes n’ont-elles pas construit leur centre dans un autre endroit, ailleurs que dans un terrain situé en zone C, sous contrôle israélien ?
    Ces pourritures ne savent que se lamenter, geindre et accuser Israël de tout ce qui ne va pas, surtout, pour cacher leur manque de volonté pour sortir leur population de la misère et de la corruption.
    Quant aux torchonistes français, nous avons hélas l’habitude de leur infinie connerie, ils ont pris l’habitude de faire un copier-coller des dépêches de l’Agence France Propagande, et de les publier sans se donner la peine de les vérifier ou de les recouper, vraiment, du grand journalisme professionnel à la française.
    La désinformation odieuse et la diffusion d’infaux est très en vogue en France, dans le pays qui donne le plus de leçons de Droit, de Morale et de Justice à toute la planète.
    Il faudra exiger du torchon « Courrier International » une modification de leurs saloperies, accompagnée de leurs excuses, et de la déclaration israélienne.
    Par contre, le mal est fait, c’est tout ce qu’il faut retenir de ces campagnes de haine.
    Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.