L’Australie doit offrir “un soutien inébranlable à Israël”

2
218
crédits/photos : MARK GRAHAM (AFP/ARCHIVES) L'ancien Premier ministre australien Tony Abbott, avec sa ministre des Affaires étrangères Julie Bishop, à Canberra le 9 septembre 2015
L’ancien Premier ministre australien Tony Abbott a déclaré samedi que si l’administration du président élu des États-Unis Donald Trump déplace son ambassade en Israël à Jérusalem, l’Australie devrait faire de même, a rapporté lundi le site Haaretz.

Dans un article publié dans un journal britannique, The Spectator, Abbott a également appelé le gouvernement australien à couper son aide à l’Autorité palestinienne (AP) qui selon lui subventionne les “terroristes et leurs familles”.

MOHAMMED ABED (AFP/Archives)
“Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah en conférence de presse à Gaza le 25 mars 2015”

Abbott a participé à la visite de la délégation australienne en visite le mois dernier à Jérusalem et à Ramallah.

Lors de ce voyage, Abbott a rencontré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou ainsi que le Premier ministre de l’AP, Rami Hamdallah.

Pour cet ancien dirigeant australien, la volonté de paix avec Israël revendiquée par Hamdallah ne concorde pas avec les faits.

“C’est difficile à croire étant donné que la télévision palestinienne glorifie constamment les attentats suicides, fait référence aux Juifs comme des ‘fils de singes et de porcs’, et soutient que l’État d’Israël est un ‘projet satanique'”, a souligné Abbott dans son entrevue avec The Spectator.

“L’Australie devrait couper l’aide donnée à l’Autorité palestinienne tant qu’elle continuera de verser des pensions à des terroristes et à leurs familles”, a-t-il ajouté.

L’ancien Premier ministre a également déclaré que Canberra devrait offrir “un soutien inébranlable à Israël en tant que seule démocratie libérale et pluraliste de la région”, et “se joindre à tout mouvement de l’administration Trump pour déplacer son ambassade à Jérusalem”.

Les propos d’Abbott interviennent quelques semaines après le vote du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant les implantations israéliennes.

GPO
“Australian foreign minister Julie Bishop and Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu, September 4, 2016 in Jerusalem”

La ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop avait à ce propos déclaré jeudi que son pays n’aurait pas rejoint les rangs de son voisin néo-zélandais en faveur de la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) contre les implantations israéliennes.

I24 NEWS

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.