L’Appel au Meurtre et au Génocide importe autant que la Vie d’autrui (Noir ou non)… 

Par Manfred Gerstenfeld

Dans les sociétés dites civilisées s’établit un large consensus sur le fait que la vie de tous importe. Il devrait en découler qu’également, l’identité de tous ceux qui veulent prendre des vies importe et qu’on devrait passer à l’action contre eux. Les sociétés civilisées ne devraient pas garder le silence à propos de ceux qui ont l’intention d’assassiner, sans compter ceux qui disent ouvertement vouloir commettre des génocides. Une rapide analyse démontre que ce n’est pas le cas parmi les nombreux hommes politiques occidentaux et d’autres personnalités sociétales importantes.

Dans le monde non-occidental, il y a beaucoup de gens qui ne ressent aucune inhibition à dire ouvertement ou indirectement qu’ils sont favorables à la commission de meurtres et qu’ils le feraient s’ils en avaient l’occasion. On peut s’en apercevoir le mieux là où et dès que les victimes potentielles sont juives. L’Iran est un des pays où ses dirigeants ont fréquemment exprimé leur désir de commettre des meurtres. Son Guide Suprême, l’Ayatollah Ali Khamenei a découvert une formule verbale spéciale pour évoquer la destruction d’Israël. C’est quelque chose qui ne peut pas être accomplie sans pratiquer le meurtre de masse.

Au début de cette année, il a commenté une affiche publiée sur son site internet qui employait les mots : “Solution Finale”, en appelant à la destruction d’Israël. Khamenei a déclaré : “Éliminer le régime Sioniste ne signifie pas éliminer tous les Juifs. Nous n’avons rien contre les Juifs. Cela veut dire abolir le régime imposé et que les Musulmans, les Chrétiens et les Juifs choisissent leur propre gouvernement et expulsent les voyous comme [le premier Minsitre Binyamin] Netanyahu[1].”

Tout au long de ces années, Khamenei a désigné Israël comme une tumeur cancéreuse. Par exemple, en 2018, il tweetait : Israël est une tumeur cancéreuse maligne, dans la région de l’Asie mineure, qu’on doit supprimer et éradiquer : c’est possible et cela arrivera[2]“.  D’autres personnalités iraniennes dirigeantes se sont exprimées en faveur de la destruction d’Israël, certaines mentionnant explicitement la destruction des villes[3]. Quoi qu’il en soit, on permet à l’Iran de se comporter comme un membre des Nations Unies ne subissant aucune entrave.

FILE-In this file photo released on May 22, 2019 by the official website of the office of the Iranian supreme leader, Supreme Leader Ayatollah Ali Khamenei speaks to a group of students in Tehran, Iran. Iran’s supreme leader will deliver a Friday, Jan. 17, 2020 sermon in Tehran for the first time since 2012, as the Islamic Republic grapples with the fallout from the targeted killing of its top general in a U.S. airstrike and popular anger at its accidental shootdown of a passenger plane. (Office of the Iranian Supreme Leader via AP, File)

L’organisation terroriste palestinienne du Hamas -élue comme parti majoritaire par les Palestiniens en 2006- appelle aussi au génocide contre les Juifs. C’était très clair dans sa charte originelle qui déclare : “Le Hamas cherche à instaurer la promesse d’Allah quel que soit le temps que cela prendra. Le prophète, que la prière et la paix soit sur lui, a dit : “Le Jour du Jugement ne viendra pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs (et les tuent) ; Jusqu’à ce que les Juifs ne se cachent derrière les rochers et les arbres, qui crieront : Ô Musulman! Il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens et tues-le![4]“.

Occasionnellement des responsables de premier plan du Hamas appellent publiquement au meurtre des Juifs. Par exemple, en 2019, Fathi Hammad, un membre du Politburo du Hamas exhortait la Diaspora palestinienne à tuer des Juifs tout autour du monde. Hammad disait : “Vous avez des Juifs partout et nous devons attaquer chaque Juif sur le globe, par n’importe quel moyen pour le massacrer et le tuer si D.ieu le permet[5]“.

L’Autorité Palestinienne (AP) fournit des versements financiers généreux aux terroristes et à leurs familles. Il génère ainsi une incitation énorme faite aux Palestiniens de tuer des Juifs en Israël. Les pensions ne se limitent pas aux meurtriers. Si ceux-ci sont tués en action, les bénéfices financiers vont aux membres terroristes au sein de leur propre famille[6]. Ce système, qui est public, est fréquemment appelé “Salaire pour meurtre[7]“. En d’autres termes “la promotion du meurtre”. En 2019, l’AP a dépensé 570 millions de shekels (environ 150 millions d’euros ou 160 millions de $) de récompense aux prisonniers pour terrorisme[8]. En août 2019, les terroristes qui ont tué 15 civils israéliens -dont la moitié environ étaient des enfants – et blessé tant d’autres dans la Pizzeria Sbarro, ont reçu plus de 900.000 $ de la part du gouvernement de l’AP[9].

Le dirigeant de l’organisation terroriste du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a dit, en mai 2020, à propos de la création d’Israël : “L’établissement de ce virus comme entité, cette tumeur cancéreuse au beau milieu de notre Oumma”… Il ajoutait : “Israël n’a aucune légitimité à exister du tout et doit être détruit[10]“.

Au-delà de cela, il y a des appels à l’extermination d’Israël ou des Juifs, de la part d’Imams et d’autres personnages influents au sein du monde musulman. Ce ne sont pas toujours des prédicateurs s’exprimant au sein d’une mosquée isolée. Par exemple, en 2012, l’Imam Futouh Abd Al-Nabi Mansour  a guidé la prière durant un office télévisé au plan national, à la Mosquée el-Tenaim du Caire. Y assistait le Président d’Egypte à l’époque, le défunt Mohamed Morsi. L’Imam a psalmodié : “Ô Allah, détruis les Juifs et leurs partisans – Ô Allah, disperse-les et dépèce-les, Ô Allah, démontre ta puissance et ta grandeur au-dessus d’eux”. On peut voir Morsi disant : “Amen”.[11].

Il existe aussi un soutien prééminent pour les assassins, ailleurs dans certaines parties du monde musulman. Le 18 novembre 2014, deux terroristes musulmans du FPLP vivant à l’Est de Jérusalem ont assassiné 4 personnes en prière dans une synagogue du quartier d’Har Nof à Jérusalem, ainsi qu’un héroïque garde-frontière druze. Les terroristes ont finalement été éliminés[12]. Le lendemain, les députés jordaniens ont tenu une minute de silence en mémoire des meurtriers et lu des versets du Coran à haute voix : “Pour glorifier leurs âmes pures et l’âme de tous les martyrs au sein des nations arabes et musulmanes”. Le Premier Ministre jordanien, Abdullah Ensour, a envoyé une lettre de condoléances aux familles des terroristes déclarant : ‘Je demande à D. de les envelopper avec miséricorde et de vous accorder la patience, l’aisance et le recouvrement de votre peine…”[13] [14]

Il y a aussi des néo-Nazis et d’autres extrémistes de Droite qui appellent publiquement  à la “Mort aux Juifs”. La possibilité pour eux de réaliser leurs souhaits meurtriers, quoique horribles, est, au mieux, locale. Pourtant, ils sont dangereux, comme on l’a vu dans les meurtres commis dans deux synagogues. Dans un autre cas, il n’y a eu qu’une porte imposante dressée entre les Juifs , dans la synagogue allemande de Halle, le jour de Yom Kippour, et l’homme venu les assassiner , en octobre 2019. Pourtant, ces individualités meurtrières ne jouent pas dans la même ligue criminelle représentant un tel danger que les pays musulmans et les principales organisations terroristes qui promeuvent le meurtre de masse.

En outre, il y a ceux qui financent les promoteurs d’assassinats. L’Iran et le Qatar mettent de l’argent à la disposition du Hamas ou de la population de Gaza. Le second permet au Hamas d’utiliser  cet argent pour ses propres opérations qu’il devrait, sinon, rendre disponible au profit de la population[15].

Plusieurs pays donateurs occidentaux et autres versent de l’argent à l’AP. Ils financent un organisme promouvant le meurtre. Ces étrangers hypocrites prétendent que leur argent n’est pas utilisé pour verser des pensions aux terroristes ni à leurs familles. La disponibilité de ces fonds signifie cependant que l’AP peut employer ses propres fonds à payer des pensions aux terroristes.

Dans le monde occidental, il y a une diversité d’attitudes pour considérer officiellement ou de facto que la promotion du meurtre ou du génocide n’est pas importante. Une catégorie est constituée de ceux qui promeuvent les intérêts des meurtriers. L’un de ceux-là est l’ancien dirigeant du parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn. Il a accueilli les représentants du Hamas et du Hezbollah à la Chambre des Communes. Corbyn les a appelés ses “amis” et ses “frères”[16].

D’autres comprennent l’ancien Président américain Jimmy Carter et Mary Robinson, ancienne Présidente d’Irlande et Haute-Commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme. En 2014, ils ont cosigné un éditorial dans le Guardian, suggérant que l’Europe et les Etats-Unis devraient reconnaître le Hamas comme un mouvement politique. Ils ont omis de mentionner qu’il s’agit d’une organisation génocidaire. C’était une vitrine de parangons des droits de l’homme faisant la promotion des intérêts de prétendants au meurtre génocidaire[17].

L’organisme de Conseil du gouvernement hollandais, Adviesraad Internationale Vraagstukken (AIV) – Le Conseil Consultatif des Affaires Etrangères, est du même acabit. L’AIV a diffusé un rapport en 2013, recommandant des contacts entre l’U.E, les Pays-Bas et le Hamas[18]. Le Centre Simon Wiesenthal (CSW) a alors écrit au Premier Ministre Mark Rutte, pour lui demander de démanteler l’AIV, alors qu’il recommandait de développer des relations plus étroites avec l’organisation terroriste du  Hamas, aux dépends d’Israël[19] [20]. Les recommandations de l’AIV n’ont pas été retenues, mais cette dangereuse organisation d’infiltration n’a pas pour autant, été démantelée.

Il y a aussi ceux qui considèrent qu’on doit vivre avec la politique des meurtriers. L’un d’entre eux est Josep Borrel, le Haut-Représentant des Affaires étrangères et de la Politique sécuritaire de l’U.E. Il a déclaré dans une interview : “L’Iran veut effacer Israël de la Carte, rien de nouveau à ce propos, on doit vivre avec[21]“.

Encore une autre catégorie – une de celles les plus importantes – concerne ceux qui expriment leurs opinions sur le conflit israélo-palestinien et critiquent Israël, mais ne mentionnent jamais l’énorme taux de criminalité des principaux organismes palestiniens, y compris ceux qui font la promotion du génocide et du meurtre. Même s’ils optent pour sortir de leur refus de critiquer les Palestiniens en quoi que ce soit, ils le font de façon tellement superficielle pour se concentrer ensuite sur d’autres questions.

Un exemple important d’une personne qui adopte ce type de comportement est le Sénateur américain Bernie Sanders qui a été un candidat dominant des primaires démocrates de la Présidentielle américaine et qui est Juif. Quand il s’est exprimé, au cours de sa campagne à propos des Palestiniens, il a essentiellement fait référence à leur dignité[22]. A l’inverse, il n’a traité du gouvernement israélien que pour mieux le traiter de “raciste[23]“.

Si on devait examiner les Parlements des pays européens, on pourrait relever les Parlementaires qui détournent les yeux des prétendants palestiniens au génocide et au meurtre, alors qu’ils expriment des critiques à l’égard d’Israël.Aux Pays-Bas, c’est le cas pour au moins un tiers des 150 députés. Au sein des gouvernements suédois et norvégiens, le pourcentage est probablement plus élevé.

Il y a aussi des gens qui aident involontairement ou “malgré eux” les postulants au génocide. En 2015, le Président américain d’alors, Barack Obama a initié le Plan d’Action Complet et Conjoint, texte extrêmement lacunaire, pour passer un accord nucléaire avec l’Iran. Cet accord a permis aux Iraniens de développer un armement supplémentaire et d’entreprendre des activités terroristes majeures au Moyen-Orient (Syrie, Irak, Liban)[24].

Dans le cadre de cette analyse, on doit aussi prêter attention à ce qu’on appelle souvent “l’inversion de laz Shoah”. Il s’agit de gens qui pensent qu’Israël a l’intention d’exterminer les Palestiniens et/ou qu’Israël est comme les Nazis. En 2020, la Ligue Hongroise d’Action et de Protection a commandité un rapport réalisé par Inspira Ltd de Hongrie. L’étude a interviewé des échantillons représentatifs de la population adulte, entre les tranches d’âge allant de 18 à 75 ans, dans seize pays européens. 24% pense que les Israéliens se comportent comme les Nazis envers les Palestiniens[25].

L’étude principalement représentative avant celle d’Inspira a été menée par l’Université de Bielefield, au nom de la Fondation Friedrich Ebert liée au Parti Social Démocrate allemand. Celle-ci avait été publiée en 2011[26]. Leur recherche avait été entreprise dans sept pays européens. Les sondeurs ont interviewé mille  personnes par pays – au-dessus de l’âge de 16 ans – à l’automne 2008. Une des questions consistait à avoir s’ils acceptaient l’assertion selon laquelle Israël mène une guerre d’extermination contre les Palestiniens. Les pourcentages les plus faibles de ceux qui s’accordaient avec cette allégation fausse se trouvaient en Italie et aux Pays-Bas, avec 38% et 39% respectivement. On trouvait d’autres configurations : Hongrie 41%, Royaume Uni 42%, Allemagne 48% et Portugal 49%. En Pologne cette courbe était de 63%[27].

Ce qui est exposé ci-dessus n’est pas seulement un acte d’accusation contre une partie des dirigeants européens. Cela démontre aussi la profonde décadence morale de portions substantielles de la population de ce continent.

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

————————————-

[1] www.timesofisrael.com/khamenei-explains-final-solution-poster-i-favor-destroying-israel-not-jews/

[2] www.timesofisrael.com/khamenei-israel-a-cancerous-tumor-that-must-be-eradicated/

[3] www.timesofisrael.com/top-iranian-general-we-can-destroy-israel-in-three-days/; www.i24news.tv/en/news/international/middle-east/1588584294-top-iran-official-threatens-to-destroy-israeli-cities-amid-simmering-row-with-us

[4] Raphael Israeli, Fundamentalist Islam and Israel (Lanham, MD: JCPA, University Press of America, 1994), 132-159.

[5] www.timesofisrael.com/senior-hamas-official-calls-on-members-of-palestinian-diaspora-to-kill-jews/

[6] www.jewishvirtuallibrary.org/palestinian-authority-financing-of-terrorism

[7] www.commentarymagazine.com/articles/feithgerber/the-department-of-pay-for-slay/

[8] www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/275660

[9] www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/18-years-after-Sbarro-suicide-attack-PA-has-paid-910823-to-the-culprits-598106

[10] www.jpost.com/middle-east/hezbollah-leader-hassan-nasrallah-israel-must-be-destroyed-628984

[11] www.timesofisrael.com/in-morsis-presence-egyptian-preacher-urges-allah-destroy-the-jews/

[12] https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Palestinian/Pages/Terror-attack-in-Jerusalem-synagogue-18-Nov-2014.aspx

[13] www.timesofisrael.com/jordanian-mps-hold-moment-of-silence-for-two-palestinian-terrorists/

[14] www.jpost.com/middle-east/jordanian-parliament-observes-moment-of-silence-for-terrorists-of-synagogue-attack-382433

[15] www.theguardian.com/world/2019/may/07/qatar-send-480m-help-palestinians-west-bank-gaza-israel-ceasefire

[16] www.theguardian.com/commentisfree/2015/aug/13/jeremy-corbyn-labour-leadership-foreign-policy-antisemitism

[17] www.theguardian.com/commentisfree/2014/aug/05/gaza-blockade-must-end-un-first-step-settlement

[18] www.adviesraadinternationalevraagstukken.nl/documenten/publicaties/2013/03/21/tussen-woord-en-daad

[19] www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/172514

[20] www.wiesenthal.com/about/news/simon-wiesenthal-center-urges-6.html;

[21] www.politico.eu/newsletter/brussels-playbook/politico-brussels-playbook-hungarys-change-of-heart-us-eu-relationship-burns-fighting-words/

[22] www.jpost.com/American-Politics/Bernie-Sanders-Im-pro-Israel-but-we-must-treat-Palestinians-with-dignity-608540

[23] www.timesofisrael.com/sanders-you-can-support-israelis-without-backing-their-racist-government/

[24] www.jewishvirtuallibrary.org/iran-nuclear-history-implementation-of-the-jcpoa

[25] Action and Protection League, “Number of anti-semitic incidents hate crime Incidents per Year”, Report prepared by Inspira.

[26] http://library.fes.de/pdf-files/do/07908-20110311.pdf

[27] Ibid pg. 57

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.