La synagogue la Ghriba, Djerba, Tunisie.

19 ans après l’attentat à la bombe contre la synagogue de Djerba, les Juifs tunisiens vivent à nouveau dans la peur

Il y a dix-neuf ans précisément, le 11 avril 2002, il y a eu un attentat à la bombe dans une synagogue à Djerba, en Tunisie. Un camion équipé d’explosifs a explosé à l’entrée de la synagogue El Ghriba, tuant 21 personnes. Depuis lors, la communauté juive locale a vécu dans une paix relative, c’est-à-dire jusqu’à il y a quelques mois, lorsque la police et les résidents locaux ont commencé à les harceler, affirment les résidents juifs.

«Il y a environ un mois et demi, le président tunisien [Kais Saied] a accusé les Juifs de choses terribles, puis s’est excusé et a déclaré qu’il n’était pas contre les Juifs en Tunisie», raconte un résident juif, qui a choisi de rester anonyme par crainte de châtiment des autorités locales. Il a en outre déclaré :

«Malgré ces excuses, les Juifs de Djerba souffrent d’antisémitisme depuis lors. A Pessa’h, un garçon de 10 ans, petit-fils du rabbin [en chef tunisien] Haim Bittan, marchait dans la rue lorsqu’il a été attaqué par quelqu’un, sans raison logique».

La semaine dernière, une jeune fille juive de 18 ans a été agressée par deux hommes à motocyclette. Ils ont essayé de l’étrangler, mais quand elle a crié, les voisins se sont précipités à son aide et les motocyclistes ont pris la fuite.

«Nous sommes terrifiés. Ce n’est pas simple de vivre de cette façon. Les policiers ont changé d’attitude, et ils nous contrôlent tout le temps, nous harcèlent, chaque fois qu’ils entrent dans notre quartier, ils nous poursuivent ».

«Un des policiers, qui a vu ma carte d’identité laquelle révèle que je suis juive, m’a détenue pendant une demi-heure sans raison. Ils nous harcèlent vraiment».

«Chaque fois qu’ils entrent dans notre quartier, ils nous demandent de nous mettre sur les côtés. Cela nous rappelle des temps sombres, et nous voulons que cela cesse. Nous vivons dans la peur».

JForum ‒ CQVC Online

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.