Bennett : « Abu Mazen lance des accusations sur Israël sans fondement solide »

Le Premier ministre a fait référence à l’accusation du président de l’Autorité palestinienne de la mort du journaliste Sheerin Abu-Akla, en disant : Nous sommes intervenu dans un lieu pour prévenir le terrorisme et le meurtre d’Israéliens  » • Gideon Saar :  » Les Palestiniens ont refusé l’offre d’Israël pour une enquête conjointe, il faut se demander pourquoi ».
Après la mort de la journaliste principal d’Al-Jazeera Sheerin Abu-Akla, qui a été tuée alors qu’il couvrait la confrontation entre les forces de sécurité et les terroristes à Jénine, le Premier ministre Naftali Bennett a évoqué les accusations du président de l’Autorité palestinienne Abu Mazen selon lesquelles Israël était responsable de sa mort.
« Le président de l’AP lance des accusations en Israël sans fondement solide. Selon les données dont nous disposons à l’heure actuelle, il y a de fortes chances que des Palestiniens armés, qui ont tiré sauvagement, et ces tirs sont ceux qui ont conduit à la mort malheureuse du journaliste. Les Palestiniens ont même été indiqué en disant : « Nous avons frappé un soldat, il est allongé par terre. Aucun soldat n’a été blessé, ce qui soulève la possibilité qu’ils aient tiré et touché un journaliste.
« Israël a appelé les Palestiniens à mener une analyse pathologique conjointe et une enquête conjointe, sur la base de tous les documents et conclusions disponibles, afin de découvrir la vérité. Jusqu’à présent, les Palestiniens refusent. Les forces de Tsahal continueront d’agir contre les terroristes. à leurs bases. « .

La vidéo indqie bien des tirs palestiniens à l’origine de la mort de la journaliste, prise pour un soldat de Tsahal

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a également fait référence à l’incident et a déclaré que « nous offrons aux Palestiniens une enquête pathologique conjointe sur la mort malheureuse du journaliste Sheerin Abu-Akla. Les journalistes doivent être protégés sur les champs de bataille et nous avons le devoir de rechercher la vérité. Partout pour prévenir le terrorisme et le meurtre d’Israéliens. »
Le vice-Premier ministre et ministre de la Justice Gideon Saar a déclaré ce matin « Je ne peux pas m’empêcher de commenter l’incident dans ces circonstances, la mort de chaque personne est tragique. » Jénin a récemment libéré un certain nombre de meurtriers qui ont tué des citoyens israéliens, l’activité est essentielle. Dans l’incident spécifique, il y a eu des tirs massifs et des jets d’explosifs – Dieu merci, il n’y a pas eu de victimes parmi nos forces.
« Les Palestiniens sont pressés d’accuser Israël et de diffamer Tsahal de meurte, exactement 20 ans après la précédente diffamation de meurtre suite à l’action de Tsahal dans l’opération Bouclier défensif dans le camp de réfugiés de Jénine, un événement dont je suis bien conscient. Mais selon notre système de sécurité il y a des indications que le journaliste a été abattu par les palestinien et non par l’IDF. Il y a eu un appel israélien pour une enquête pathologique conjointe, mais malheureusement jusqu’à présent, les Palestiniens ont refusé – peut-être pour cacher la vérité. Les Palestiniens ont refusé l’offre d’Israël pour une enquête conjointe, on peut se demander pourquoi. Je pense qu’ils ont refusé parce qu’ils n’ont aucun intérêt à révéler la vérité. »

 

Attaques terroristes contre Israël : l’activité d’incitation incessante d’Al-Jazeera

La mort du journaliste à Jénine est un autre point dans le conflit en cours entre Jérusalem et la chaîne qatarie • Dans une diffusion vidéo, il a été allégué que les fouilles archéologiques israéliennes n’ont pas prouvé qu’il y avait un temple sur le Mont du Temple • Ministre des Communications Haendel choisit des moyens légaux pour supprimer la chaîne d’Israël
Sur le parcours du clash entre Jérusalem et la prestigieuse chaîne qatarie : Les tensions entre Israël et al-Jazeera ont atteint un paroxysme ce matin (mercredi) avec la mort de la  journaliste Sheerin Abu Akla à Jénine , lors d’un affrontement entre forces de sécurité et terroristes. Al-Jazeera a accusé Israël d’avoir tué avant même qu’une enquête n’ait eu lieu, et malgré le fait qu’il ait été tué dans un échange de tirs et qu’il ait pu être tué par des tirs terroristes. 
Les responsables gouvernementaux en Israël soulignent que même récemment, le réseau Al-Jazeera a continué à diffuser des émissions encourageant le terrorisme. Par exemple, il y a un commentateur qui prétend que les attentats contre Israël ont un aspect positif car ils constituent un moyen de pression sur lui (voir la vidéo)
Une autre vidéo (voir ci-dessous) affirme que les fouilles archéologiques israéliennes n’ont pas prouvé qu’il n’y avait pas de temple sur le Mont du Temple. Il a en outre été soutenu que les équipes juives qui gravissent la montagne « veulent changer les règles du jeu ». 
À la lumière de l’incitation continue d’al-Jazeera, le ministre des Communications Yoaz Handel a exploré de nouvelles voies légales ces dernières semaines pour mettre fin à l’exploitation de la chaîne en Israël. Cette décision a été examinée, entre autres, après que l’UE a fermé des canaux considérés comme de la propagande russe. Des sources au ministère des Communications ont déclaré à que changer les règles du jeu de la part des Européens ouvre de nouvelles possibilités pour Israël. 

Qui est le journaliste Sheerin Abu-Akla, dont la mort pourrait déteriorer considérablement la situation en Israël

Elle est connue dans tous les foyers palestiniens et a couvert les conflits en Cisjordanie pendant plus de deux décennies. » « Sheerin est un modèle pour nous tous, nous l’avons perdue, suite à un tir intentionel », affirme le directeur d’Al-Jazeera en Israël.

La journaliste Sheerin Abu-Akla (51 ans), tuée ce matin (mercredi) alors qu’elle couvrait les événements de Jénine , est le visage du réseau Al-Jazeera pour la couverture du conflit israélo-palestinien. Abu Akala était considérée comme la journaliste le plus ancienne de la chaine , couvrant le sujet palestinien pendant environ deux décennies.
Abu Akla, née à Jérusalem-Est. Dans ses reportages, elle a amené le récit palestinien dans le conflit avec Israël, les émissions d’Al-Jazeera sur la question palestinienne ont été façonnées à son image.
Abu Akala est entrée régulièrement dans les zones de conflit en Cisjordanie et était très appréciée par ses collègues et le personnel d’al-Jazeera et est reconnue dans chaque foyer palestinien. Abu Akala a assisté à des événements politiques et de sécurité majeurs, a fait entendre des voix du terrain et s’est spécialisée dans son travail de journaliste de terrain aux côtés de centaines d’apparitions dans les médias et d’émissions en direct.
Les amis d’Abu-Akla d’Al-Jazeera lui ont rendu hommage. Le journaliste principal, Tamer Maschal, a raconté les derniers instants avant sa mort, « Sheerin est un modèle pour nous tous, nous l’avons perdue. Dans ses derniers instants, elle est décédée dans sa couverture journalistique. Le dernier message qu’elle nous a envoyé était à six heure le matin dans un e-mail, où elle écrivait « Jenin et Keterim Beit. Nous ne savions pas que ce serait son dernier message. Sur les réseaux sociaux, ils ont vu qu’elle avait été touchée à la tête par des coups de feu, ce qui indiquerait qu’un Un sniper israélien a tiré directement sur elle, ce sont les détails de ses collègues sur le terrain. »
Le directeur des bureaux d’al-Jazeera en Israël, Walid Al-Omri, a déclaré que selon la version des collègues qui accompagnaient Sheerin et des témoins oculaires de la région, des tireurs d’élite de Tsahal ont délibérément ouvert le feu sur le haut de son corps et n’ont précédé aucune sommation.

JForum – Ynet

8 Commentaires

  1. Il faut que ce gouvernement soit dissous
    Ce n’est plus possible de confier israël à Bennet et Lapid deux incapables et nuls associés à des arabe qui vont informer et prendre des ordres au Qatar pays terroriste qu’iguane à ce tous les mouvements antijuifs et anti israéliens du Hamas , Hezbollah , daesch ou à Erdogan ou au à la petite crotte de roi du pays artificiel Jordanie
    Il faut les dégager et vite et ensuite les juger pour trahison comme tous ces mouvements gauchistes Btselem, Shalom Archac….ils n’ont plus leur place en Israël comme les arabes et doivent partir où ils veulent à gaza , Syrie, Liban, Qarar’ tunisie, Algérie …ils ont le choix et en plus il n’y a plus de juifs tués ou expulsés de ces pays dans le silence de toute l’Europe et surtout de la France de Macron qui n’a même pas été capable de juger le meurtrier de Sarah Halimi mais prompt de demander une enquête internationale pour cette antijuive de journaliste d’Al jezira appartenant au Qatar: les israéliens sont devenus fous avec un gouvernement avec des arabes et des agences de journalistes arabes ou européens antijuifs aux mains de journalistes arabes type AFP
    Il faut que le Likoud revienne avec une politique israélienne dure et sans pitié et en dénonçant les accords d’Oslo avec expulsion d’Abbas et ses amis

  2. BOF!!
    les risques du métier de journaliste…celui de cette militante antijuive (arretez avec votre antisionisme)permet aux voyous dits palestichiens, de rechauffer lemythe Al Doura….on les avait presque oubliés ces deux comédiens…

    faut etre ballot comme un israélien juif pour permettre a cette officine antijuive d ‘ avoir un bureau a Jérusalem !!, et au Qatar ? combien de bureaux nationalistes israéliens ??

    je garde espoir de ce jour béni qui arrivera surement et ou les « hébreux parleront en Arabe aux Zarabes »
    c ‘est a dire, un pain dans la gueule et une expulsion de ceux qui ne comprendront jamais que des juifs sont de retour chez EUX !!!

    maudits qui veulent faire disparaitre le seul pays juif au monde et qui ne comprendront jamais que serait la fin de l ‘ humanité a coups de missiles nucléaires

    un « ghetto de Varsovie » a l ‘ échelon mondial……mais cette fois la terre entière paiera l ‘addition

    je ne sais pas si le mot grec Apocalypse existe en hébreu…..

  3. Aucun commentaire sur les ignominies antiisraeliennes de l’agence france Palestine? La france serait un état antiisraelien, avec le drian comme maître d’œuvre? Méprisable afp!

  4. La « sale » affaire. Parfois les mots sont dévastateurs. On pourrai dresser un lexique du vocabulaire qui rejette (même sans intention de nuire) de façon implicite et irréfléchie tous les soupçons sur l’Etat d’Israël.
    Rien qu’aux grandes gueules d’i24 news, ce grand tribunal où l’on se dit tout, il y a de quoi alimenter le dossier à charge pour les cinq prochaines années. Mais les derniers à s’en rendre compte sont ceux qui au nom de la liberté d’expression, laissent dire les pires insanités en se gargarisant du sens inné qu’ils ont de la démocratie.

  5. Toute mort est une tragédie, tant celle d’une journaliste que celle de paisibles citoyens israéliens qui fêtaient le jour de l’indépendance dans un parc. Dans le cas présent, cette journaliste a mis sa vie en danger en se mettant volontairement au milieu d’une fusillade, alors que les juifs assassinés jeudi dernier étaient dans un parc.
    Bien sûr les palestiniens, les arabes et l’UE vont exploiter cette mort tragique jusqu’à vomir. Les chiens aboient et la caravane passe.

  6. Circulez, il n’y a rien à voir. La sale affaire, c’est que des assassins antisémites surgissent chaque jour pour tuer des Juifs innocents à coup de fusils ou de haches. Quand Israël se réveillera vraiment (espérons le plus tôt possible), il ne sera pas bon de traîner au milieu des nids de terroristes. En dehors du fait que la personne a pu être tuée par les siens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.