La Cour suprême reconnaît les conversions non-orthodoxes au judaïsme effectuées en Israël

i24NEWS dernière modification 01 mars 2021, 20:32

Illustration - Des hommes ultra-orthodoxes prient devant une synagogue fermée de la ville israélienne de Bnei Brak, le 25 mars 2020.
Yossi Aloni/Flash90Illustration – Des hommes ultra-orthodoxes prient devant une synagogue fermée de la ville israélienne de Bnei Brak, le 25 mars 2020.

La décision a très rapidement fait réagir la classe politique

« Les personnes qui se convertissent au judaïsme par le biais des mouvements réformiste et conservateur en Israël doivent être reconnues comme juives aux fins de la loi du retour et ont donc droit à la citoyenneté israélienne », a déclaré lundi la Cour suprême.

La décision a été prise après un processus d’appel qui a débuté il y a plus de 15 ans.

« Nous nous sommes abstenus jusqu’à présent de rendre une décision afin de permettre à l’État de faire avancer la législation sur la question », a écrit la juge Dafna Barak-Erez. Mais étant donné que les « droits des citoyens sont en jeu » et qu’aucune législation de ce type n’avance, le tribunal a décidé de rendre sa décision.

La décision de la Haute cour de justice a très rapidement fait réagir la classe politique.

Le chef du parti Shas, Aryeh Deri, a affirmé que cette reconnaissance des conversions non-orthodoxes au judaïsme constitue « un coup mortel au caractère juif de l’État » et une « démolition complète du statu quo [sur les affaires religieuses en Israël] qui est maintenu depuis plus de 70 ans ».

« La Haute Cour a adopté une résolution qui met en danger la loi du retour, qui est un pilier fondamental d’Israël en tant qu’Etat juif et démocratique. Seul un vote pour le Likoud garantira un gouvernement de droite stable qui restaure la souveraineté du peuple et de la Knesset », a réagi de son côté le parti Likoud du Premier ministre Benyamin Netanyahou.

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/1614616130-la-cour-supreme-reconnait-les-conversations-non-orthodoxes-au-judaisme-effectuees-en-israel

La Cour suprême demande la reconnaissance des conversions « conservatives » et réformées – Nombreuses réactions

Après quinze ans de requêtes successives, la Cour suprême a jeté un pavé dans la mare à trois semaines des élections en s’immiscant une nouvelle fois dans la délicate question des rapports entre la religion et l’Etat et du caractère juif de l’Etat d’Israël, en statuant que les personnes converties en Israël dans le cadre des courants « conservatives » et réformés seront reconnues comme juives et pourront bénéficier de la Loi du Retour Jusqu’à présent seules les personnes converties dans ces communautés à l’étranger étaient reconnues comme juives et pouvaient bénéficier de la Loi du Retour. Huit juges sur neuf ont voté en faveur de ce changement radical, estimant que les pouvoirs législatif et exécutif « traînent les pieds » depuis trop longtemps et ont trop tardé à trancher. Le seul magistrat qui s’est opposé a été le juge sioniste-religieux Noam Solberg.

Cette décision a entraîné de très nombreuses réactions dans un sens comme dans l’autre :

Les « contre » :

Rav David Lau (Grand rabbin ashkénaze d’Israël) : « Ceux qui se convertissent dans le cadre des courants réformés et similaires ne sont pas juifs. Aucune décision de la Cour suprême ne modifiera cette donnée. On ne peut que regretter que la cour autorise par là l’inondation de l’Etat d’Israël par des immigrants qui n’ont rien de juif. En ce triste soir, chaque citoyen d’Israël doit se poser la question en quoi l’Etat d’Israël sera un Etat juif si n’importe quel non-juif peut y devenir citoyen ? »

Rav Itshak Yossef (Grand rabbin séfarade d’Israël) : «La décision de la Cour suprême est très regrettable et elle porte gravement atteinte à l’unité du peuple juif. La cour a également refusé d’attendre qu’une décision soit prise dans le cadre législatif. Ce que les réformés et les ‘conservatives’ appellent ‘conversions’ n’est qu’une falsification du judaïsme qui aura pour conséquence l’arrivée de milliers de non-juifs au sein du peuple d’Israël ».

Moshé Gafni et Yaakov Litzman (Yahadout Hatorah) : « Cette décision va entraîner une catastrophe concernant le concept d’Etat juif. Durant toutes les générations, le peuple juif a su préserver sa religion et sa foi sans falsifications ou imitations, et c’est ainsi que cela doit continuer (…) Nous exigerons le vote de la loi de préséance afin de stopper cet activisme judiciaire qui porte atteinte à des myriades de Juifs en Israël et à l’étranger et menace de nous couper en deux. Sans cette loi, nous n’entrerons dans aucune coalition ».

Parti Yamina : « Une nouvelle fois, la Cour suprême se mêle des décisions gouvernementales et oublie quel est son rôle. La reconnaissance des conversions par l’Etat d’Israël doit être fixée par les représentants du peuple élus démocratiquement et non par des juristes ».

Micky Zohar (Likoud) : « Il s’agit d’une décision scandaleuse qui va entraîner une catastrophe. Tout un chacun pourra se rendre chez un rabbin réformé et obtiendra en trente jours le droit de monter en Israël comme juif. Il est clair qu’en peu de temps l’Etat d’Israël ne sera plus juif ni démocratique. Aujourd’hui plus que jamais, les citoyens doivent trancher qui doit diriger ce pays, nous ou la Cour suprême.  Il est surprenant que Yaïr Lapid applaudisse à cette décision ».

Arié Dery (Shass) : « Je m’engage à faire modifier la loi afin que seule la conversion selon la hala’kha soit reconnue. Aucun prochain gouvernement ne sera formé sans cette modification. Cette décision est erronée, regrettable et entraînera des dissensions ainsi qu’une division dans le peuple ».

Hatzyionout Hadatit : « Il s’agit d’une décision dangereuse pour l’avenir de l’Etat d’Israël comme Etat juif et démocratique. La Cour suprême continue à piétiner grossièrement l’identité juive de l’Etat d’Israël et poursuit son activisme de manière non démocratique comme agence de les organisations d’extrême gauche qui veulent transformer l’Etat d’Israël en ‘Etat de tous ses citoyens’. Durant l’année écoulée, Betzalel Smotritch n’a cessé d’alerter les partis orthodoxes membres de la coalition sur le danger d’une telle décision judiciaire et les a exhorter à faire voter une loi nationale de conversion afin de prévenir le mal. Malheureusement, ile ne l’ont pas fait et nous voyons aujourd’hui le résultat. Dans le prochain gouvernement, nous nous engageons à annuler cette décision de la Cour suprême dans le cadre d’une loi qui stipulera que les conversion devront s’effectuer dans le cadre d’un dispositif national de conversions. Seul un gouvernement de droite nationale sera capable de réaliser cela et stopper la mainmise de la Cour suprême sur l’identité juive de l’Etat d’Israël… »

**********************

Les « pour »: 

Yaïr Lapid (Yesh Atid) : « Je me réjouis de cette décision de la Cour suprême sur la question de la conversion. Israël doit s’aligner de manière totale sur les droits de tous les courants du judaïsme. Nous devons tous vivre ensemble ici dans la tolérance et le respect mutuel. Un gouvernement raisonnable mettra fin à cette situation dans laquelle Israël est la seule démocratie au monde où la liberté de culte n’existe pas pour les Juifs ».

Avigdor Lieberman (Israël Beiteinou) : « Je me réjouis de cette décision historique de la Cour suprême. Israël Beiteinou continuera à combattre la coercition religieuse et préservera le caractère juif, démocratique, sioniste et libéral de l’Etat d’Israël ».

Nitzan Horovitz (Meretz) : « Dery, Benett, Litzman, Smotritch et tous les autres qui imposent leur vision : vous n’avez pas le monopole de la religion. Et dorénavant, vous n’avez plus le monopole sur les clés d’entrée dans l’Etat d’Israël ».

Meirav Michaeli (Parti travailliste) : « La Torah a été donnée au Sinaï à nous tous, à tous les courants du judaïsme. Ceux qui veulent l’associer à eux uniquement et être la police du judaïsme lui portent gravement atteinte. Nous guérirons la société uniquement lorsque nous commencerons à chercher ce qui nous est commun au lieu de nous focaliser sur ce qui nous sépare ».

Tamar Sandberg (Meretz ) : « C’est une décision bienvenue et importante. Il est temps qu’Israël se libère des chaînes du monopole du Grand rabbinat qui se comporte en fonction d’une courant religieux étroit, et qu’il tende ses bras ceux qui ont choisi d’embrasser le judaïsme à travers une conversion réformée ou ‘conservative’. Le judaïsme est composé de nombreux courants et Israël est la maison de tous els juifs et non pas un Etat de halakh’a ».

*******************

Ceux qui ont un avis partagé :

Mouvement « Torah VeAvoda (Bné Akiva) : « Cette décision de la Cour suprême était prévisible suite à l’obstination des orthodoxes depuis de longues années qui ont placé la barre de plus en plus haut dans le domaine des conversions. Sur le plan concret, cette décision ne changer pas grand chose car ces courants sont déjà reconnus en Israël. Nous déplorons le fait que lorsque les politiciens ne sont pas capables de trouver des solutions, ils jettent la balle dans le camp de la Cour suprême pour qu’elle fasse le travail à leur place. Nous espérons que le public religieux en tirera les leçons et se mettra plus en avant à l’avenir sur les questions liées à la religion et l’Etat.

Rabbanim de « Tsohar » : « Cette décision de la Cour suprême a été rendue possible par l’attitude du Grand rabbinat. Les activistes politiques qui ont tenté de monopoliser les clés de la porte d’entrée dans le peuple juif et de diriger de manière exclusive la question des conversions selon leur unique vision sont ceux qui ont provoqué le fait que ce soit la Cour suprême qui prenne une décision qui va autant influer sur l’avenir du peuple juif dans l’immédiat et à long terme. On peut encore corriger le tir en autorisant les rabbins de villes et des conseils régionaux de procéder à des conversions comme cela fut le cas par le passé, en permettant une pluralité d’opinions dans le monde rabbinique qui est en faveur des conversions selon la halakh’a »

Photo Flash 90

4 Commentaires

  1. Arie Deri n’a aucune chance de contrecarrer une décision de la cour suprême. Il est vrai que ce monsieur a souvent démontrer son peu de respect pour la justice, aux vues de ses multiples démêlés judiciaires….

  2. Une décision exceptionnelle qui est attendue depuis des années, le judaïsme à toujours connu des diversités , et l’état d’Israël s’honnore de reconnaître les droits du peuple juif dans toute sa diversité.. Le peuple juif n’a et ne sera jamais guidé par un clergé ou une oligarchie .

  3. Excellente décision de la Cour Suprême qui ouvre la voie à la reconstitution pleine et entière du peuple juif sur ses terres et qui met fin aux règles rabbiniques ajoutées à la Torah concernant la conversion.

    • allez sur internet et regardez les vidéos des juifs libéraux , votre jouissance actuelle en prendra un coup ! ! !
      a savoir bar mitzva et bat mitzva pour les chiens et les chiennes ; mariages pour tous les homosexuels , etc etc….

      instruisez vous au lieu de sonner le clairon.

      Manu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.