Korkut, le Dôme de fer Israélien version turque.

0
467
epaselect epa04304715 An Israeli Iron Dome defense system missile is fired to intercept a rocket fired from Gaza over the city of Ashdod, southern Israel, 08 July 2014. Israel launched a major military offensive against the Gaza Strip early 08 July 2014 in response to increasing rocket attacks by Palestinian militants. The Israel Air Force bombed about 50 targets overnight, military spokesman Peter Lerner said. He warned that Israel would gradually increase the "quantity and quality" of its targets, stepping up pressure. EPA/ABIR SULTAN
La Turquie est en train de se doter d‘un nouveau système anti-missiles similaire au Dôme de fer israélien, afin de se prémunir contre de potentielles attaques de roquettes de l’État Islamique. Le système est actuellement développé par Aselsan, la firme de défense produisant des systèmes électroniques et des radios militaires. Cette dernière a été crée en 1975 et son siège se situe à Ankara.

Le système de défense israélien a déjà fait ses preuves contre les roquettes du Hamas, lancées depuis la bande de Gaza à destination de villes israéliennes. De la même manière, le système turc a vocation à intercepter et détruire les engins de courte-portée à des distances de 4 à 70 kilomètres.

Le système est en développement depuis les 18 derniers mois et connaîtra une phase d’expérimentation cette semaine avant d’être déployé afin de contrer les roquettes Katiousha de l’État Islamique. Le ministre turc de la Défense Fikri Isik a déclaré auprès de CNN Turk à ce propos : “Cela n’a pas été simple pour nous d’intervenir face aux roquettes Katiousha de courte-portée. Ce nouveau système les neutralisera.”

Selon Defenseworld.net, le système, baptisé ‘Korkut’, peut tirer 1100 cartouches et détruire les missiles avant que ceux-ci ne touchent le sol. Si l’objectif est le même, les moyens diffèrent donc du Dôme de fer.

La Turquie développe également un radar anti-mortier et des systèmes de missiles sol-air, annoncés par l’expert de la Défense Abdullah Agar : “Ces nouvelles armes ont donné de bons résultats en laboratoire, il reste à les observer en situation réelle. Il n’y a aucune garantie pour que le système nous donne un rendement de 100%”

Sur ces dernières années, les villes frontalières à la Syrie ont connu plusieurs attaques de roquettes. La ville de Kilis a par exemple perdu 21 de ses habitants, et de nombreux autres ont du abandonner leurs maisons, fortement endommagées.

IsraelValley

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.