Ki TeTSé: Se souvenir de Amalek est une mitsva (vidéo)

0
1594

La paracha Ki Tetsé se termine par l’injonction de se souvenir d’Amalek. Déjà au cours du Chabbat Zakhor, qui précède Pourim, nous devions nous rappeler de cette mitsva.

Pour moi la Shoah correspond totalement aux terribles méfaits causés par le dernier Amalek. La Shoah, un mot hébreu qui signifie catastrophe, a été une période terrible, pour le peuple juif, qui a subi au cours de la Seconde Guerre mondiale en Europe  la plus brutale extermination de tous les temps.

Il faut rappeler inlassablement l’ampleur de la tragédie: au moins six millions de juifs ont été exterminé-soit plus de la moitié de la population juive en Europe-, le quart des victimes est composé d’enfants.

Ainsi la communauté juive hongroise fut détruite en moins de 6 mois (de mars à juillet 1944.) Au moins 3 millions de juifs polonais furent exterminés, ce qui mit fin à l’une des plus belles pages de l’histoire des juifs en Europe.

La technique de l’extermination des civils juifs, d’abord expérimentée dans le cadre de la politique de l’euthanasie contre les handicapés mentaux, nous laisse toujours sans voix: comment l’Allemagne et d’autres états européens, nations phares de la culture occidentale, ont-ils pu organiser de façon industrielle la liquidation physique de millions d’êtres humains ?

Les victimes ne servaient pas seulement de main-d’œuvre esclave du troisième Reich, dont les hommes de tous âges étaient appelés à combattre, mais étaient gazées dans leur immense majorité.

Six camps nazis, situés en Pologne,  ont servi à l’extermination des juifs par les méthodes du gazages ; Auschwitz, Treblinka, Belzec, Sobibor, Maidanek, Chelmno. Dans le seul camp d’Auschwitz un million de déportés juifs a été exterminée.

Il y eut aussi les nombreuses victimes juives exterminées par les sinistres groupes mobiles ( Eizntsgruppen)

Rien n’arrêta cette politique d’extermination, pas même la perspective de la défaite. Jusqu’au dernier moment, des convois de déportation partaient pour les centres de mise à mort : jusqu’à la fin du conflit, l’administration continua sa tâche..

Comment expliquer le silence général des nations, des institutions internationales, de l’autorité pontificale devant une telle monstruosité, sans interventions pour l’arrêter ou tout au moins pour la freiner ?

Pourquoi les préoccupations stratégiques, les impératifs de prudence des puissances alliées l’ont-ils emporté sur les impératifs humanitaires ?

Et paradoxalement, pendant cette nuit noire qui a recouvert toute l’Europe, des lueurs ont éclairé le ciel en suscitant de nombreux espoirs.

La lutte pour la survie biologique, le combat moral face à l’entreprise de déshumanisation, les forces de résistance furent autant de leçons que nous devons méditer.

Si les exécuteurs de la Shoah ont projeté sur leurs victimes leur bestialité, dont ils ont laissé leur empreinte sur les bras des rescapés, ils n’ont pas réussi à briser en eux toute espérance.

Une forte lumière éclaire cette époque. Elle est diffusée par tous les hommes et les femmes qui ont risqué leur vie pour sauver d’autres êtres humains. Ainsi l’Allée des Justes à Yad Vashem porte en elle tous les espoirs de notre humanité.

Justes parmi les nations de 46 pays qui ont été honorés. En tout, les Justes ont sauvé des centaines de milliers de personnes.

Le 18 janvier 2007 à la cérémonie dédiée aux Justes de France au Panthéon, Madame Simone Veil  avait exprimé un vibrant hommage  :

« Les Justes de France pensaient avoir simplement traversé l’histoire. En réalité, ils l’ont écrite. De toutes les voix de la guerre, leurs voix étaient celles que l’on entendait le moins, à peine un murmure, qu’il fallait souvent solliciter. Il était temps que nous les entendions. Il était temps que nous leur exprimions notre reconnaissance.

Pour nous qui demeurons hantés par le souvenir de nos proches, disparus en fumée, demeurés sans sépulture, pour tous ceux qui veulent un monde meilleur, plus juste et plus fraternel, débarrassé du poison de l’antisémitisme, du racisme et de la haine, ces murs résonneront désormais et à jamais de l’écho de vos voix, vous les Justes de France qui nous donnez des raisons d’espérer. »

Adaptation par Jforum

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.