Après les propos de Jean-Luc Mélenchon, Cyril Hanouna ne veut plus inviter la France insoumise dans TPMP.

Le présentateur Cyril Hanouna a annoncé hier qu’il ne recevrait plus « jusqu’à nouvel ordre » de membre de la France insoumise dans son émission, après son clash avec Louis Boyard et les propos de Jean-Luc Mélenchon dans une vidéo.

La guerre est déclarée. Hier soir, dans « Touche pas à mon poste week-end » – qui a signé un record d’audience de saison sur C8 -, Cyril Hanouna est revenu sur les propos de Jean-Luc Mélenchon prononcés sur la chaîne Youtube de l’ex-candidat à la présidentielle. Ce dernier revenait sur le clash entre le présentateur de « TPMP » et le parlementaire de la France insoumise, Louis Boyard.

« Je n’ai pas de sympathie pour vous »

Dans sa vidéo, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le comportement de Cyril Hanouna face à Louis Boyard, puis lors de l’émission spéciale lundi dernier durant laquelle le présentateur est revenu pendant deux heures sur son altercation avec le député LFI.

« Vous savez pourquoi, monsieur Hanouna, je suis venu dans vos émissions ? Parce qu’on m’a dit que vous donniez la possibilité de parler et de parler à tout le monde. Vous savez pourquoi mes amis vont partout et qu’il n’est pas question de boycotter telle ou telle émission ? Parce que ça voudrait dire que les autres sont plus respectables ! Et elles le sont souvent, ce n’est pas difficile d’être plus respectable que la vôtre« , a lancé le chef de file des Insoumis. Et de lâcher : « Si vous vous figurez que nous venons par sympathie pour vous, je préfère vous dire que vous vous trompez. Pour ma part, je n’ai pas de sympathie ni pour vous, ni pour aucun professionnel de cette nature. Je n’ai pas d’amis parmi vous. Vous êtes des organisateurs de spectacle« .

« Pour venir chez quelqu’un, il faut être invité »

Ainsi, hier soir, Cyril Hanouna a consacré la dernière partie de son émission à la sortie de Jean-Luc Mélenchon. Dans cette tranche, le trublion de la Huit a notamment rediffusé des extraits dans lesquels l’ex-député s’est emporté contre des journalistes, des forces de l’ordre ou des anonymes dans la rue. A la question si l’homme politique boycottait à présent « Touche pas à mon poste », de son côté, l’animateur a répondu qu’il ne comptait plus convier pour le moment de membres de la France insoumise sur son plateau.

« Pour venir chez quelqu’un, il faut être invité. Et là pour l’instant, c’est moi-même qui le dis, jusqu’à nouvel ordre, la France insoumise ne sera plus invitée sur le plateau. Comme ça, c’est clair« , a déclaré Cyril Hanouna. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

 

Jean-Luc Mélenchon poussé vers la sortie ? Cet Insoumis “hyperperso” qui ne cache pas ses ambitions.

Encore du rififi chez LFI. Une nouvelle génération émerge, certains ayant l’ambition de succéder à Jean-Luc Mélenchon. Selon Le Figaro, l’un de ses Insoumis se la jouerait « hyperperso », au point d’agacer certains camarades…

À 71 ans, Jean-Luc Mélenchon pourrait-il être évincé par la nouvelle génération ? 

Après trois candidatures à l’élection présidentielle, il pourrait raccrocher. Mais qui pourrait lui succéder ? Au sein de La France insoumise, de nombreuses personnalités féminines ont émergé comme Mathilde Panot, Manon Aubry ou Clémentine Autain. Mais le nom d’un homme est dans tous les esprits, celui de François Ruffin. Ce dernier n’avait pas manqué de réagir à la publication d’un sondage Ifop par Paris Match qui le créditait de 36% d’opinions favorables, le classant ainsi juste derrière Jean-Luc Mélenchon (39%). « Médias, ne rêvez pas. Il n’y aura pas de duel avec mon ami Jean-Luc Mélenchon. Nos forces s’additionnent pour ‘faire mieux’« , avait réagi sur Twitter le député de la Somme. Pour autant, l’auteur de Je vous écris du front de la Somme, ouvrage publié aux éditions Les Liens qui libèrent, dans lequel il prend le pouls de la société, ne manquerait pas d’ambitions. Des ambitions agaçantes pour ceux qui veulent encore croire à une candidature de Jean-Luc Mélenchon en 2027.

Selon le journaliste du Figaro Guillaume Tabard, celui qui auparavant « agaçait tout le monde ; y compris ses camarades politiques, séduit [désormais] tout le monde ; même ses adversaires politiques ». « François est hyperperso. C’est très compliqué de travailler avec lui. Il est isolé avec lui-même », regrette toutefois l’un de ses collègues Insoumis dans les colonnes du journal ce samedi 19 novembre. « Il faut tirer toute la locomotive et non lui faire obstacle. Je dis attention car sinon, nous allons tous nous retrouver à 5 % », abonde dans le même article le député Manuel Bompard. Ce stratège refuse de voir s’installer une certaine division ou de laisser l’homme de 47 ans faire cavalier seul. « À partir du moment où vous cédez sur le fond, vous dévalez la pente et il n’y a plus de retour possible », entend-on aussi au sein du parti.

JForum.fr

 

5 Commentaires

  1. Hanouna devrait se calmer car plus dure sera sa chute. Il se croit un intime de Bolloré : ils ne sont pas du même monde. Bolloré le jettera à la poubelle lorsqu’il n’en aura plus besoin. Des gens plus importants qu’Hanouna du capitalisme français en ont fait les frais au cours des 40 dernières années qui ont permis à Bolloré de bâtir son empire et sa fortune.

    Le succès de son émission auprès d’une auditoire attiré par le clash permanent, l’amène à penser qu’il ferait la pluie et le beau temps en France. Son émission est affligeante de médiocrité. Lui-même a beaucoup de mal à aligner une phrase complète sans balbutier. Ses chroniqueurs ne sont pas meilleurs lorsqu’ils doivent réagir à tous les sujets de l’actualité.

    En tous les cas, cette émission est le symptôme d’une société française qui touche le fond.

    Quant à LFI, Mélenchon et ses sbires, espérons qu’ils auront disparu lors de la prochaine législature.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.