Israël portera la responsabilité de l’échec si les négociations de paix capotent à cause de la reprise de la construction dans les colonies juives de Cisjordanie, a estimé mardi le président palestinien Mahmoud Abbas à l’issue d’une tournée à New York et à Paris.

« Celui qui décide de continuer à construire des colonies et leur fournit aide et protection est celui qui décide de stopper les négociations », a déclaré à l’AFP le chef de l’Autorité palestinienne à bord du vol qui le ramenait de Paris à Amman.
« Mais nous sommes toujours déterminés à voir la réussite de négociations sérieuses et sincères », a-t-il ajouté. La construction a recommencé dans des colonies de Cisjordanie occupée lundi après l’expiration d’un moratoire de dix mois, qu’Israël a décidé de ne pas prolonger malgré d’intenses pressions internationales. Mais les Palestiniens, qui réclament un « arrêt total » de la colonisation pour continuer à négocier, réservent leur réponse sur l’avenir des pourparlers de paix jusqu’à une réunion de la Ligue arabe programmée le 4 octobre.

M. Abbas a précisé qu’il prononcerait un « discours très important » à cette occasion dans lequel il annoncerait des « décisions historiques ». La communauté internationale, Etats-Unis en tête, a déploré la décision israélienne de ne pas prolonger le gel partiel de la colonisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.