Des millions de shekels seront confisqués aux terroristes : « nous luttons contre le flux d’argent pour le terrorisme »

Incroyable, mais vrai. l’État se réveille enfin pour lutter contre le terrorisme qui tue en Israël et ailleurs, en essayant d’endiguer les flux monétaires qui encouragent les terroristes de tout poil, alors que cela semble être une opération si évidente à entreprendre. On arrive à faire payer les Israéliens en infraction avec la loi israélienne, et dans le même temps , l’argent qui va dans les poches des terroristes peut circuler sans entrave, au nez et à la barbe des autorités.

Le ministre de la Défense a signé des ordres de saisie d’environ 10 millions de shekels que l’Autorité palestinienne transfère aux terroristes ayant du sang sur les mains. Benny Gantz a déclaré : « Nous continuerons à agir contre tous ceux qui sont impliqués dans le terrorisme et les frapperons avec toutes les méthodes possibles ».

Hier, Israël a lancé une opération visant à confisquer des millions de shekels, qui sont transférés de l’Autorité palestinienne vers les comptes privés de prisonniers de sécurité impliqués dans de graves attentats terroristes.

Cette opération a lieu après que le ministre de la Défense, Benny Gantz, ait signé des mandats de saisie pour environ 10 millions de shekels de fonds qui sont transférés aux prisonniers. Les ordres ont été signés dans le cadre de la lutte du système de défense contre les organisations terroristes et des paiements que l’Autorité palestinienne assure aux prisonniers de sécurité impliqués dans des activités terroristes.

Les fonds que Benny Gantz a autorisé à la saisie, sont versés par l’Autorité palestinienne aux terroristes purgeant leur peine dans les prisons israéliennes, aux prisonniers libérés, ainsi qu’aux familles des prisonniers qui reçoivent une indemnisation pour les actes terroristes commis par leurs proches.

Les ordonnances ont été signées à la suite d’une activité conjointe du Shin Bet, du siège national pour la lutte contre le terrorisme économique du ministère de la Défense, de la police israélienne, de l’administration fiscale, de l’autorité chargée de l’interdiction du blanchiment d’argent et de l’unité de confiscation du ministère de la Défense. Ministère de la Justice. Ils sont dirigés vers 86 détenus purgeant leur peine dans les prisons, les détenus libérés et les membres des familles des détenus, pour un montant total d’environ 10 millions de shekels. Suite à cela, un appel a été lancé hier aux banques par lesquelles les virements sont effectués, ou auprès desquelles les détenus et leurs familles détiennent des comptes, exigeant que les fonds soient saisis. Les fonds saisis seront transférés sur le compte bancaire de la Trésorerie Générale.

Parmi les terroristes contre lesquels des mandats d’arrêt ont été émis figurent Ebrahim Abu Moch, Walid Deka et Ebrahim Bayadasa, qui ont assassiné le soldat Moshe Tamm en 1984. Tamm a été enlevé au carrefour de Netanya et assassiné par une escouade de quatre Arabes israéliens de Bekah al-Garabiya, qui agissaient au nom du Front populaire de libération de la Palestine.

Avec du sang sur les mains

Des mandats ont également été lancés contre Haider Zidani et Ahmed Khalil, membres d’une cellule d’Al-Qaïda à Nazareth, qui ont assassiné le chauffeur de taxi Yafim Weinstein de Manof HaGalil en novembre 2009. Yahya Agbaria et Ebrahim Agbaria – membres du mouvement islamique qui ont été impliqués en février 1992 dans le meurtre de trois soldats dans une zone militaire près de Ramot Menashe, lors de l’événement connu sous le nom de « Nuit des fourches » – sont également inclus dans les ordres , ainsi que d’autres prisonniers impliqués dans l’exécution et la planification d’attentats terroristes.

Yafim Weinstein.

L’effort se poursuivra à l’avenir

C’est la deuxième fois qu’Israël entreprend une telle opération pour saisir les fonds des personnes impliquées dans le terrorisme. La dernière fois, c’était il y a quelques années. L’établissement de sécurité a précisé hier qu’il ne s’agissait pas d’une opération ponctuelle et que cet effort se poursuivra à l’avenir. « Nous continuerons à combattre ce flux monétaire du terrorisme et à le frapper de toutes les manières possibles, et nous continuerons à agir contre quiconque est impliqué dans le terrorisme, mais en même temps, nous continuerons également à renforcer l’aspect civil et économique de les résidents de l’Autorité palestinienne qui ne sont pas impliqués dans le terrorisme, par désir de stabilité et de prospérité », a déclaré le ministre de la Défense Gantz.

JForum.fr Israël Hayom

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.