Israël identifie des bases de drones iraniennes et propose des contre-mesures à ses alliés arabes.

  • Les pays arabes du Golfe partagent les inquiétudes d’Israël concernant ces drones
  • Ils voient dans les frappes de ces avions télécommandés une menace contre des navires ou des installations énergétiques en Arabie saoudite

DUBAÏ: Mardi, Israël a adopté une position plus ferme à l’égard des drones de combat iraniens, dévoilant deux bases utilisées pour mener des attaques maritimes à l’aide de ces avions télécommandés et proposant de coopérer avec des partenaires arabes pour prendre des contre-mesures.

Les pays arabes du Golfe partagent les inquiétudes d’Israël concernant ces drones, car ils y voient une participation de l’Iran ou de ses alliés à des frappes aériennes contre des navires ou des installations énergétiques en Arabie saoudite. Téhéran a souvent démenti ces allégations.

«Aujourd’hui, je vous dévoile deux bases centrales dans la région de Chabahar et sur l’île de Qechm, dans le sud de l’Iran, à partir desquelles ont été lancées des opérations dans les zones maritimes, et où sont également déployés des drones de combat avancés Shahed», a déclaré le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, lors d’une conférence télévisée sur la sécurité. Par ailleurs, le chef de l’armée de l’air israélienne a proposé de collaborer avec des partenaires arabes – comme les Émirats arabes unis et Bahreïn – avec lesquels Israël a normalisé ses relations l’année dernière.

«Je pense que c’est une excellente occasion de créer des contacts et d’élaborer un plan de défense pour tous les pays qui ont pour intérêt commun de se protéger», a indiqué le général de division Amikam Norkin lors de la conférence, organisée par l’université Reichman. «Nous pouvons apporter une aide significative (contre les drones), que ce soit en termes de renseignement, de détection ou d’interception.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.