Israël 71: on la surnomme la grand-mère d’Israël

1
1900

Ce fut un instant très spécial lors de la cérémonie officielle marquant le 71ème anniversaire de l’Etat d’Israël. Au moment où Maria Nahmias, âgée de 93 ans, allait allumer l’une des torches, elle oublia son texte. Encouragée par l’animateur, elle improvisa et adressa des paroles touchantes aux invités et spectateurs.

La prière d’une grand-mère qui a ému tout un peuple.

« De tout mon cœur, je souhaite qu’Israël soit béni, puissent D.ieu et les Justes dans le ciel m’entendre. Que notre pays ne cesse de s’améliorer, de se développer et de prospérer. Que nos soldats ne périssent plus et que nos citoyens, je le souhaite de tout mon cœur, Juifs, Arabes, Chrétiens et Druzes deviennent comme les doigts de la main ».

Maria Nahmias, dite « Maman », s’enfuit de Tunisie à 17 ans pour échapper aux nazis et s’installa finalement en Israël où, au fil des ans, elle accueillit 52 enfants handicapés, tant Juifs qu’Arabes. Elle les éleva avec amour en même temps que ses propres enfants au nombre de huit.

« Mon fils fut blessé pendant la guerre (de Kippour) en essayant de sauver son commandant. Il resta hospitalisé pendant longtemps. J’ai prié pour qu’il recouvre la santé ainsi que les autres soldats blessés et ai juré que si D.ieu me rendait mon fils je ferais tout pour l’en remercier ».

 

Quand Maria Nahmias, qui exerçait la profession de travailleuse sociale à Afula, entendit parler d’une petite fille qui avait un besoin urgent de trouver une famille d’accueil, elle se proposa immédiatement.

Ce fut le début de son engagement sans faille envers des enfants souffrant de tous les handicaps possibles et imaginables. Elle fit preuve d’un dévouement exceptionnel envers la société. Notamment si on considère qu’elle et sa famille disposaient de très petits moyens.

Les médias l’ont surnommée depuis sa prestation à Yom Haatsmaout , la grand-mère d’Israël.

Lire l’article sur la vie de Marie Nahmias, cette juive tunisienne déportée par les nazis

Source: Groupe Israël-Suisse

1 COMMENT

  1. Trés émouvant .

    Elle me touche encore plus parcequ’elle est originaire de Tunisie .

    C’est tellement rare qu’on parle nous en bien .

    Je regrette Elie Kakou le seul Juif avec Popek qui me faisait rire .

    Il a laissé un grand vide .

    Les ” autres ” ne lui arrivent pas à la cheville : je pense surtout à la pleureuse Boujenah qui ne s’est jamais remis d’avoir quitté la Tunisie . On se demande pourquoi il n’est pas resté .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.