Fuites de 700 documents secrets sur l’infiltration de l’Iran en Irak

5
1194

Fuite de câbles en Iran : Principales constatations issues de documents secrets

Des câbles d’espionnage longtemps dissimulés révèlent comment l’Iran a fini par dominer les sphères politique et militaire en Irak. Voici ce que les centaines (plus de 700) de documents nous disent.

Crédit … Andrea Bruce pour le New York Times

Les détails d’une multitude de câbles de renseignements secrets iraniens ont été publiés simultanément par The Intercept et le New York Times lundi. La fuite révélait la vaste influence de l’Iran en Irak, détaillant les efforts minutieux des espions iraniens pour convaincre les dirigeants irakiens et infiltrer tous les aspects de la vie politique.

Le trésor comprend environ 700 pages de rapports et de câbles rédigés principalement en 2014 et 2015 par des officiers basés dans la version iranienne de la CIA basée en Irak. Les documents ont été envoyés anonymement à The Intercept, qui les a partagés avec The Times.

The Intercept et The Times ont vérifié l’authenticité des documents mais ne savent pas qui les a révélés. Dans des messages cryptés, la source anonyme a déclaré qu’elle souhaitait «informer le monde de ce que fait l’Iran dans mon pays, l’Irak».

Voici les points à retenir.

Le pays est secoué par des manifestations antigouvernementales meurtrières à Bagdad et dans le sud, dominé par les chiites, depuis près de deux mois. Les manifestants ont appelé à la fin de l’influence et de la corruption iraniennes. Au moins 300 personnes ont été tuées.

Dans le même temps, les tensions entre les États-Unis et l’Iran sont élevées. Le président Trump s’est retiré de l’accord nucléaire iranien et a réimposé les sanctions l’année dernière. La Maison Blanche a accusé l’Iran d’avoir attaqué des installations pétrolières saoudiennes, examiné des projets de guerre et expédié des navires dans le golfe Persique.

L’administration Trump a également déclaré avoir des informations montrant que l’Iran préparait des attaques sur des cibles américaines en Irak. Les responsables irakiens craignent de plus en plus qu’une provocation de part et d’autre ne déclenche une guerre entre les pays puissants en lice pour la domination de leur pays.

Un grand nombre des principaux responsables politiques, militaires et de la sécurité irakiens ont eu des «relations privilégiées» secrètes avec l’Iran, y compris le Premier ministre Adil Abdul Mahdi. On sait depuis longtemps que les Iraniens ont influencé les dirigeants irakiens, dont beaucoup se sont alliés en tant qu’exilés en Iran pour combattre le régime de Saddam Hussein, mais le caractère de leurs relations n’a que rarement été révélé avec autant de précision. Les révélations pourraient accroître la pression sur ces responsables alors que les manifestations se poursuivent.

De nombreux dossiers montrent que, lorsque les hauts diplomates américains ont rencontré à huis clos leurs homologues irakiens à Bagdad et au Kurdistan, leurs conversations ont régulièrement été rapportées aux Iraniens. Un assistant politique de premier plan d’un ancien président du Parlement irakien, par exemple, a été identifié comme un élément des renseignements iraniens.

Les responsables iraniens ont également mis en place des réseaux d’informateurs qui avaient déjà travaillé pour les Américains. Après le retrait américain d’Irak en 2011, bon nombre de ces informateurs étaient sans emploi et craignaient que leur travail d’espionnage ne soit révélé.

Un ancien actif de la CIA, connu sous le surnom de «Donnie Brasco», a proposé de vendre à l’Iran les emplacements des planques sécurisées de l’agence, des informations détaillées sur les armes et l’entraînement à la surveillance, ainsi que les noms d’autres Irakiens espionnant pour le compte des Américains.

L’idée que les Américains ont essentiellement cédé le contrôle du pays à l’Iran jouit désormais d’un large soutien , même au sein de l’armée américaine.

Les câbles montrent comment l’Iran a commencé à accumuler du pouvoir au lendemain chaotique de l’invasion américaine de 2003. L’Iran a rapidement déplacé ses meilleurs agents de renseignement en Irak, cherchant à contrer ce qu’il considérait comme une agression par Washington.

L’invasion, bien sûr, est devenue une occupation. L’armée a été démantelée et des fonctionnaires liés au régime de M. Hussein ont été démis de leurs fonctions, alimentant les griefs des communautés sunnites. Lorsque le pays est entré dans un conflit sectaire, les communautés chiites se sont tournées vers l’Iran en tant que protecteur.

Les câbles montrent comment des tensions ont surgi entre les services de renseignement iraniens et le major-général Qassim Suleimani, commandant de la force d’élite Quds des gardes de la révolution iraniens, quand il a recruté et mobilisé les milices irakiennes pour défendre ses intérêts.

À un moment donné, des agents du ministère du Renseignement et de la Sécurité, la version iranienne de la CIA, craignaient que les gains de l’Iran en Irak ne soient gaspillés parce que les Irakiens se sentaient offensés par le rôle supplétif d’une puissance étrangère que jouent les milices. Par dessus tout, ils ont surtout accusé le général Suleimani en le critiquant pour avoir publié des photos sur les réseaux sociaux, révélant ainsi son rôle dans la campagne militaire contre l’État islamique.

Adaptation : Marc Brzustowski

5 COMMENTS

  1. Bonjour,

    C’est à la personne qui a émis ces renseignements que je pense – le niveau des informations fait qu’elle risque d’etre repérée très vite, pouvu qu’elle soit à l’abri –

  2. OUI mais …. qui va encore trinquer avant que les forces internationales interviennent ??? le Peuple JUIF !!! Les NAZIS + les adeptes du MUFTI qui ont déjà foutu le chaos sur TERRE en 1939-45 , sont bientôt prêt à réitérer , et personne ne bouge comme en 40 !!!

  3. L’Iran est devenue l’Allemagne nazie du début de ce siécle avec sa waffen , son Goebbels , sa haine des Juifs et d’Israël et ses criminels sanguinaires .

    On a toujours eu sur le dos ce gente d’ordures mais ils finiront comme ils le méritent : en poussiére .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.