Israël a brouillé les systèmes russes Pantsir et S-400

19
7211

Israël a brouillé les systèmes de défense antiaérienne russe Pantsir lors de frappes aériennes en Syrie

Il y a une explication logique à l’incapacité des systèmes de défense anti-aériens syriens à repousser les frappes aériennes israéliennes, plus tôt cette semaine, dimanche 20 novembre, et à l’inaction totale des systèmes de missiles russes Triumph S-400. L’une des principales raisons est le brouillage des radars par Israël, ce qui a été confirmé par une séquence vidéo montrant des missiles guidés Pantsir déclenchant simplement leurs détonations sans toucher leurs cibles. La vidéo a été publiée par la chaîne russe Telegram, Gallifreyan Technology.

Pire, quelque chose de très étrange semble s’être produit pendant l’attaque à grande échelle de l’armée de l’air israélienne contre des cibles syriennes et iraniennes en Syrie du jour au lendemain.

Dans une vidéo diffusée par IntelliTimes, qui parle du système de missiles syrien lançant des roquettes sur l’armée de l’air israélienne le 20 novembre, on voit clairement un missile syrien, alors que les missiles sont devenus “confus”, faire demi-tour, retourner au sol et exploser….

Le blog estime que cela peut indiquer une perte de verrouillage radar après le lancement, ou une autre action proactive qui a empêché les missiles d’entamer leur course vers la cible.

Des sites de sécurité ont signalé dans le passé qu’Israël voulait installer des blocs radar sur ses F-35, ce qui permettrait à ces appareils de contourner les systèmes radar ennemis. Des rapports similaires suggèrent que les F-35 de l’IAF sont équipés d’un système qui empêche leur détection par les radars ennemis.

 

Le ministère israélien de la Défense n’a pas fait de commentaire officiel à ce sujet. Toutefois, il convient de noter que l’armée de l’air israélienne a utilisé des missiles de croisière Delilah, conçus pour lutter contre les systèmes radar et dotés de dispositifs de brouillage de radar, ce qui confère de la crédibilité à cette théorie.

Selon les données de plusieurs sources, au moins huit missiles de croisière (sur une totalité déclarée de quarante) ont été lancés contre des cibles dans la région de la capitale syrienne. Parmi ceux-ci, seuls deux ont été abattus, ce qui démontre la très faible efficacité des systèmes de défense anti-aérienne russo-syriens.

  Israël , Russie , Syrie

uawire.org

19 COMMENTS

  1. En clair, si j’ai bien compris, si les russkof n’avaient pas déclaré à tout le monde que les S-400 avaient été débranchés, immédiatement après le premier passage d’un F15, F22 ou F35 de Tsahal, ils n’auraient rien pu vendre à leur ami Hard-One ni S-400, ni 500, ni 600…etc. Ensuite le turk commença à avoir des doutes constatant que Tsahal faisait ce qu’il voulait et quand il voulait en Syrie. Hard-One a exigé de Poutinof qu’il reprenne sa quincaillerie, Poutine a appelé son ami Trump pour lui demander de lui rendre un petit service en contre-partie de son aide pendant les élections. Trump ne pouvait pas refuser.
    Poutine convoque le Grand Turk et lui dit qu’il va lui faire un cadeau royal…
    Un morceau de la Syrie pour Herdouane.
    Trump recule ses troupes pour laisser passer Ataturk !!!
    Alors Poutine convoque Bibi.
    Bibi ne pouvait rien refuser à Poutinoff… qui lui avait déroulé le tapis rouge quelques jours auparavant…
    CQFD, les malheureux Kurdes n’ont rien compris à la trahison de Trump,
    ni nous non plus, mais avec les révélations aujourd’hui de Moché-007,
    nous savons tous pourquoi…
    Salut à tous !

    • @Elie, les ruskoff n’avaient pas d’autre choix que de déclarer que leur quincaillerie était débranchée !

      Leur tas de ressors est inutilisable, quelle bonne pub pour les ventes, ça veut simplement dire que les S-400, 500. 600, 700, 800, ne sont même pas bons pour la ferraille !

      Les russes tiennent à la Syrie uniquement pour essayer de comprendre les systèmes de brouillages israéliens alors qu’Israël n’a fait que sortir des jouets pour gamins de 5 ans !

    • Elie, je ne suis pas entièrement d’accord, je dirais que vu que l’Europe est entrée dans le tremblement et frissonnement face aux ennemis d’Israël, car ne vous trompez pas, toute cette comédo-tragédie n’est rien d’autre depuis des décennies que du soutient aux zarabes et autres totoman y mollarchie dans le but unique de faire éradiquer Israël par les enturbannés de tous poils, quiconque témoigne sa haine envers le peuple d’Israël reçoit d’office les plus hautes distinctions des catholos et leurs cohortes de petits garçons, surtout si ils ont le teint mat, on l’a vu avec Micron !

      Merdogan ne va pas se gêner de participer au concours Bonux ! De plus, il craint ceratinement plus les russes que les ricains, ça va de soi, dés lors l’ouverture de la dance passe par l’Europe, car sur ce point, tant les ricains que les ruskofs ont en un peu ras le bassinet de cette Europe qui pète trop haut !

      Si l’ex-Yougoslavie a fait trembler l’Europe, si après 2 semaines l’Europe a dû crier au secours chez oncle Sam dans l’affaire libyenne, imaginez-vous un peu de la bougniac si les totomans ouvrent le vivarium ???

      Bonne méditation

  2. comme dit Moshé_007 Nov 24, 2019 at 9 h 03 min……………

    et des demeurés écrasés de bêtise viennent menacer Israel……….QUE CE SOIENT LES CREVARDS PALOS, ou Iraniens, chiites libnouze, et des tapettes tunisiennes , pays ou Tsahal circule comme dans la galerie du Lido a Paris, que ce soit dans les airs, a terre, en bateau

    il faut a notre Ysraïl, deux heures pour effacer la tunisie de la carte, mais son silence méprisant vaut mieux que n’ importe quelle réponse a ces incapables notoires, fuyant leur bled de merde pour l’ europe, pour la france, pour Paris et pour finir a Belleville, d’ ou tous les juifs ou presque se sont barrés les laissant s’ installer dans ces restaurants taudis arabes

  3. @Marc et Moshé,

    Il faut savoir qu’à l’origine les systèmes de contrôle des missiles russes étaient analogiques, les russes étaient très capables en électronique analogique, par contre, ils ont 2’000 ans de retard dans le hightech digital.

    Vous prenez un S-200 ou un S-400 et vous les comparez !

    Le S-200 a plus de 50 ans de vie et a été développé il y a presque 70 ans.

    Les russes font d’énormes complexes avec leurs technologies, tant pour leurs missiles que pour le reste, mais si vous regardez de plus près, vous verrez qu’un S-400 n’est rien d’autre qu’un S-200 uniquement relooké, mais que ses fondamentaux sont identiques.

    D’avoir voulu ajouter de l’électronique digitale sur les S-200 n’a pas été une réussite, c’est tout le contraire, surtout vis-à-vis des algorithmes de brouillages, le fait que les russes aient “digitalisés” leurs missiles les ont rendus encore plus vulnérables et imparfaits.

    Ne pas oublier que les russes (et non les syriens) ont abattus un F-16 après que ce dernier coupe ses systèmes de brouillages avant d’atterrir, mais que le missile qui avait touché le F-16 était un S-25, missile en service depuis 1955 et qu’ils avaient tirés simultanément 24 missiles pour atteindre une seule cible.

    Mais que personne ne s’inquiète, les pilotes de Heil-Ha-Avir ne déconnectent plus leurs systèmes de brouillages avant de se poser !!!

  4. Bonjour Marc, je viens de me rendre compte que le titre de votre article ne coïncide pas tout-à-fait avec le texte en bleu :
    – le titre : “Israël a brouillé les systèmes russes…”
    – le texte en bleu : “les russes assurent Israël que les batteries S-400 en Syrie ne serviront pas à intercepter….
    Donc Israël a brouillé des systèmes russes désactivés?

    • Pour comprendre, il faut en revenir au temps de la livraison des S300 syriens et de leur présumée coordination au “Parapluie nucléaire” russe : https://www.jforum.fr/les-s-300-syriens-sont-integres-au-parapluie-nucleaire-russe.html Quel besoin d’exhiber des matériels high tech “désactivés” dans un pays du Moyen-Orient???? Faire Salon, de la figuration?

      Extraits :

      Mais il a soigneusement omis de révéler comment les réseaux de défense aérienne syriens et russes devaient être reliés au centre de commandement et de contrôle et comment ils fonctionneraient ensemble. Une question critique reste en suspens : le système syrien S-300 est-il totalement intégré dans le système de défense du territoire de la patrie russe C-3 ou seulement partiellement?

      Le C-3 est à peu près une inconnue pour les services de renseignements occidentaux, puisque les ingénieurs militaires russes travaillent sans relâche à la modernisation depuis quelques mois. Les officiers militaires israéliens ont sagement cessé de se vanter que leur force aérienne pouvait facilement manipuler les S-300, après avoir réalisé que la version de ce système anti-aérien, testée lors des jeux de guerre israéliens en Grèce et ailleurs était plus ou moins obsolète. Il a été remplacé par un S-300 beaucoup plus sophistiqué, la version expédiée en Syrie au cours des deux dernières semaines.

      Moscou a donc considérablement relevé les enjeux de la lutte militaire entre la Russie et les États-Unis en Syrie. Poutine a choisi cette arène pour tester directement les capacités de défense aérienne de la Russie contre l’avion furtif F-22 de l’US Air Force et le super-avion F-35 «Adir» fabriqué par les États-Unis et Israël, afin de déterminer lequel s’en sort le mieux et de réajuster ses propres défenses anti-aériennes.

      …. Avec les systèmes S-300 déployés dans une version mise à jour et incorporés dans le système russe de commandement, contrôle et communications (C3), il existe un risque sérieux (pour Washington) qu’Israël puisse concevoir le risque de défier ce dispositif comme acceptable, grâce à de nouvelles technologies pour le déjouer.

      Ce n’est un secret pour personne que la Grèce a acheté des S-300 de Russie il y a des années et que l’OTAN et Israël se sont entraînés à plusieurs reprises contre le système de défense aérienne russe. Les hauts responsables de Tsahal ont souvent insisté sur le fait qu’ils étaient capables d‘éliminer les S-300, ayant apparemment découvert leurs faiblesses….

      A voir également : https://www.jforum.fr/le-missile-israelien-qui-neutralisera-les-missiles-russes-s-300-video.html

  5. Une des principale raison poussant la Russie a équipé la Syrie en radars et systèmes de missiles est justement là pour tester les capacités israéliennes !

    Ne pas oublier que dans ce genre de guéguerre, que Tsahal ne se gène pas d’envoyer des missiles spécialement développés pour justement être atteint par les systèmes russes !!

    Ces “missiles” étudient et transmettent des données avant d’être détruits, leur but est d’être détruits !!

    Néanmoins, hormis ces missiles destinés à être détruits et également visant a faire dépenser des fortunes à l’ennemi, les radars russes sont complètement neutralisés et à plusieurs niveaux par les contre-mesures israéliennes et des centaines d’ingénieurs russes sont sur place en Syrie pour tenter de comprendre les mesures développées par Israël et je vais vous avouer une chose, non seulement les systèmes de brouillage israéliens protègent ses avions et missiles, mais en plus, ils peuvent contrôler les trajectoires des missiles ennemis, c’est ce qu’il s’est passé avec cet Illiouchine 20, certainement qu’il s’agissait de l’appareil AWACS le plus équipé et le plus perfectionné développé par la Russie !

  6. si l ami poutine ne risque pas ses derniers modeles contre Tsahal c est aussi parce qu i subodore que les strateges israeliens peuvent les mettre HS vite fait, et la soupe de cette quincaillerie etant bonne aupres des abrutis aux poches bien pleines , le tresor russe qui exporte bien peu ne peux pas se payer le luxe de perdre ces marches bien juteux …….

  7. de l’intox de quel s400 parlez vous ? a ce que je sache les syriens n’ont pas de s400 encore moins utiliser leur s300 contre l’aviation de tsahal mais juste de petits missiles pantsir s1 pour intercepter les missiles de meme types que le dalila.de surcroit seul les russes utilisent les s400 et n’ont jamais utilisés contre l’aviation israelienne.il n’y aucun brouillage juste des tires ratés.

    • Bref, les Syriens sont des incompétents depuis X guerres et leurs patrons russes sont impuissants à leur enseigner le dé-brouillage de quelque type de missile anti-missiles que ce soient. Fermons le ban.

    • La Syrie n’a certainement pas de S-400 à sa disposition, depuis “l’incident” du 17 septembre 2018, où, avec un simple S-200, l’armée syrienne a “réussi” à descendre un Illiouchine 20 russe d’espionnage et de surveillance, avec 15 super-agents du renseignement russe ou GRU à son bord, tous tués sur le coup. Suite à quoi, les Russes ont fait venir toute une quincaillerie de “brouillage” et de frappe, type missiles anti-missiles S-300, dont au moins 4 à la disposition de l’armée mexicaine, pardon, syrienne.
      “Pour l’heure, seuls les Russes contrôlent les batteries S-400 en Syrie ; ils assurent Israël qu’elles ne serviront pas à intercepter leurs F-16 ou F-35 tant que ceux-ci ne frappent pas des éléments russes ou des entités stratégiques du pouvoir syrien“. En revanche, leurs radars, censés coordonner Hmeimim à une super-centrale en Russie, ont pour mission de garder l’œil sur l’environnement et de renforcer la défense syrienne, prétendûment sous contrôle “depuis”.

      • Votre information (en bleu) est très importante, effectivement je pense que les Russes ne mettraient pas ces “joujoux” entre n’importe quelles mains. Je pense que les Russes sont les alliés de tous ceux qui combattent les terroristes islamistes, et que leur principale préoccupation est l’accès à la Méditerranée. Mais alors, Assad a acheté ces batteries contre qui? Savait-il qu’il ne pourrait pas s’en servir contre Israël?

  8. Le Pantsir S-1 est le nom du véhicule anti-aérien.
    Ce système tire des missiles 57E6.
    Vu le prix d’un missile ( et le prix du système complet : plus de 13 millions de dollars), pour une efficacité égale à zéro, la Syrie va plonger encore plus profond économiquement parlant…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.