Film : la vie dorée de Chikli à Ashdod suscite le malaise © Vidéo

il arnaquait ses victimes depuis Israël en se présentant comme un agent des services secrets ayant besoin de leur aide ou comme Président de l'Institut financier où ils travaillaient.

9
636

Le film sur le fugitif français se la coulant douce en Israël suscite le malaise

Vincent Elbaz, left, and Ludovik Day taking a break from the filming of "Je Compte sur Vous" in Tel Aviv, May 2015. (Courtesy of Pascal Elbe)

Vincent Elbaz, à gauche, et Ludovik Day prenant une pose au cours du tournage du film “Je Compte sur Vous” à Tel Aviv, Mai 2015. (Courtesy of Pascal Elbe)

PARIS (JTA) — Une voix autoritaire et un crédit téléphonique, voilà tout ce dont Gilbert Chikli avait besoin pour détourner des millions d’euros à des banquiers et hommes d’affaires chevronnés dans sa France natale. 

L’un des criminels les plus célèbres de France, Chikli, âgé de 50 ans a été condamné en mai par un tribunal de Paris à sept ans de prison pour avoir escroquer des dizaines de victimes au téléphone pour plus de 8 millions de $, en 2005-6, alors qu’il vivait tranquillement en Israël.

Mais Chikli vit toujours en homme libre en Israël, le pays n’ayant pas de traité d’extradition avec la France.

A présent, son histoire bénéficie d’un regard neuf, grâce à un nouveau film controversé qui met en vedette la maîtresse du Président François Hollande, Julie Gayet, vaguement inspiré de la saga de Chikli. Sortant dans une période d’émigration juive en hausse, de France vers Israël, Le sujet de “Je Compte sur Vous” attire l’attention dans les deux pays, au sujet d’une frange criminelle de Juifs Français pour qui l’Aliyah ou l’immigration en Israël n’est jamais qu’une carte permettant d’échapper à la prison.

Dans le cas de Chikli, il arnaquait ses victimes depuis Israël en se présentant comme un agent des services secrets ayant besoin de leur aide ou comme Président de l’Institut financier où ils travaillaient. Après avoir bâti la confiance en jouant sur le sentiment d’insécurité ou la vanité de ses victimes, il les persuadait de vider les comptes appartenant à leurs clients.

Dans un cas, une complice à Paris devait remettre à Chikli 400.000 $ à Paris dans un sac qu’elle lui a transmis à l’entrée de toilettes publiques. Ces techniques de film de cap et d’épées étaient nécessaire, lui avait dit Chikli, afin de protéger l’identité de “l’agent secret” s’occupant du dépôt.

D’autres fois, il a demandé à ses victimes de mettre l’argent de leurs clients sur un “compte temporaire” de façon à ce que les services de renseignements français de la DGSE puissent afficher ces sommes d’argent avant de les retourner à leurs propriétaires légitimes. En réalité, Chikli évidemment vidait les comptes des bénéficiaires fictifs et gardait la monnaie.

Gilbert Chikli giving an interview at his Ashdod home, Dec. 29, 2015. (Courtesy of i24 News)

Gilbert Chikli donne une interview dans sa maison d’Ashdod, le 29 Dec. 2015. (Courtesy of i24 News)

Chikli, bel et grand homme par la taille, s’est enfui de France pour Israël en 2009 par un pays tiers, alors que la police française travaillait à son inculpation. Il avait déjà passé trois ans en prison a attendre son inculpation, mais a été libéré cette même année par manque de preuves. Le procureur n’a présenté ses preuves qu’en 2011. Loin de remettre en cause sa condamnation en 2015, Chikli a vanté sa technique dans les médias, qu’il a surnommée “l’arnaque du Président”, dans une interview  qu’il a donnée à i24 TV en décembre dernier. 

“Quand ça marche”, s’est-il vanté, “Vous prenez vraiment votre pied. Parce que vous êtes à 5000 kms de Paris avec un simple téléphone et une carte d’appel de 100 euros et vous pouvez vous faire 10 millions d’€ d’un coup. Eloquent et très sûr de lui, Chikli a  déclaré à France 2 dans une interview précédente : ” Je ne suis pas un escroc. Je suis un joueur et pour moi c’était un jeu”.

Les responsable du Ministère de la Justice en France et en Israël affriment que les pourparlers se poursuivent en vue de l’extradition de Chikli, que la police israélienne a interrogé de très nombreuses fois et qu’elle a brièvement emprisonné en septembre, en relation avec une affaire de bagarre.

Chikli dit qu’il vit la belle vie en Israël, où il fait des affaires dans l’immobilier. Il a même gagné une somme importante mais non dévoilée récemment, estimée à plusieurs milliers d’euros, pour des services de consultant qu’il a offert à Pascal Elbé, le metteur en scène Juif Français de ce nouveau film fondé sur le récit de son histoire.

Diffusé en France dès décembre, le film a suscité une attention sans précédent sur le personnage de Chikli dans les médias importants comme le symbole d’un monde souterrain franco-israélien qui est hors de portée des autorités françaises à cause des complications liées à la possibilité d’extrader des suspects vivant en Israël. De la même façon, les suspects en France sont hors d’atteinte des autorités israéliennes à cause des lois restrictives françaises qui ne permettent l’extradition uniquement qu’entre Etats-membres de l’UE.

“C’est un phénomène marginal, mais cela fait partie de la question plus large de la criminalité dans le cadre de la globalisation”, estime Elbé interrogé par le JTA.

Le film d’Elbe a conduit les médias français, dont les châines de télévision TF1 et France 2, à consacrer une couverture importante, ces derniers mois, à ce qu’ils appellent “la mafia franco-israélienne”.

Une telle attention est troublante pour beaucoup de Juifs de France, dont Avi Zana, directeur de l’association à but non-lucratif Ami Israel, qui aide les immigrants français en Israël à s’intégrer à leur nouvelle société. 

Trouvant cette couverture médiatique “disproportionnée”, Zana affirme que la présence apparente d’une petite douzaine de criminels français en Israël est “la conséquence normale d’une Aliyah française en augmentation et de la diversification du spectre des nouveaux arrivants. Cela ne traduit aucune propension à la criminalité” parmi les immigrants français en Israël.

Les escrocs parmi les nouveaux immigrants, dit Zana “sont détestés par tout le reste d’entre nous, qui ressentent qu’ils nous font une bien mauvais réputation non-méritée”.

Le film d’Elbe, dit-il : “fait sortir les choses de leur contexte, de façon regrettable, à une période où les Juifs de France ont déjà suffisamment de problèmes, à cause des stéréotypes antisémites que ce film risque de ranimer”.

French-Jewish director Pascal Elbe giving an interview in Marseille, June 2014. (Screenshot from YouTube)

Le metteur-en-scène franco-juif Pascal Elbe donant une interview à Marseille, en Juin 2014. (Screenshot from YouTube)

Elbe, qui donc est Juif, dit avoir anticipé le fait que son film susciterait “des points de vue divergents” parmi les Juifs de France, mais il a décidé de le faire de toutes façons, parce que “le sujet est fascinant et on ne doit pas permettre aux antisémites de nous intimider au point de provoquer de l’auto-censure”.

L’an dernier, les procureurs israéliens ont accusé 10 immigrants récents venus de France d’arnaques présumées au téléphone, de cybercrimes et de fraude immobilière – toutes impliquant des victimes vivant en France. Le nombre exact de citoyens français qu’on pense avoir fui les autorités en Israël reste inconnu, masi la France a envoyé au moins 70 requêtes formelles pour demande d’assistance judiciaire pour des dossiers impliquant des soupçons de fraudes commises par des binationaux résident dans l’Etat Juif, selon un exposé réalisé par l’hebdomadaires Challenges en 2014.

Alors que certains suspects ont été extradé&s – y compris le  dossier 2015 d’un escroc à l’assurance qui a tué quelqu’un dans un incendie volontaire à Paris – Israël est réticent à extrader parce que Paris n’observera pas la réciprocité, déclare Sammy Ghozlan, responsable du BNVCA, ancien commissaire de police française qui a fait son Aliyah en Israël l’an dernier.

Ghozlan souligne le refus de la France de transférer les deux citoyens français recherchés par les autorités israéliennes en lien avec l’affaire de chauffards à Tel Aviv, en 2011, qui a tué Lee Zeitouni, instructrice de fitness de 25 ans. 

En ignorant les requêtes d’extradition d’Israël, un tribunal parisien, en 2014, a condamné ses assassins, Eric Robic et Claude Khayat, à des peines de prison, respectivement, de 5 ans et de 15 mois, pour avoir laissé Lee Zeitouni pour morte avant de quitter précipitamment le pays. 

Les responsables de la Justice israélienne insistent sur le fait qu’ils maintiennent “une étroite coopération sur la prévention des crimes” avec la France, a déclaré un responsable du Ministère au JTA.

Mais l’absence de traité d’extradition, rappelle Sammy Ghozlan, signifie que certains escrocs “utilise l’Aliyah comme un bon moyen de monter leur fonds de commerce  hors de la vue de la police française qui les connaît bien”. Cependant, ajoute t-il, les 10 arrestations de l’an dernier en Israël” démontrent que les autorités judiciaires françaises et israéliennes ont appris à coopérer et partagent des informations en dépit des complications”.

Parallèlement, les autorités israéliennes rendent plus difficile pour des citoyens étrangers d’ouvrir des comptes bancaires en Israël, dans le cadre d’un effort plus large prodigué dans la lutte contre le blanchiment d’argent, lancé en 2010.

L’Aliyah française est en hausse constante. Les 7.238  nouveaux immigrants de 2014 triplent le nombre de’immigrants français de 2013, et l’Aliyah est encore en hausse en 2015, à près de 8000 olim. Les experts attribuent cette croissance à la violence des attaques antisémites et à l’économie qui n’a de cesse de stagner, en France.

9 COMMENTS

  1. Certains voient la judéité comme un signe ethnique ou tribal mais ils ne sont surtout pas croyants…Leurs cibles privilégiées???…Les juifs….C’est grave et surtout récurrent, combien de personnes qui se disent JUIFS qui fanfaronnent avec l’argent ou l’opulence acquis par truanderie..pour eux c’est une culture..si on les attrape ils crient à la discrimination voir à l’antisémitisme…je pense qu’il est temps de reformuler au monde ce qu’est réellement le monde juif et qu’on fasse un grand ménage, car ces gens sans moralité portent cruellement préjudice à notre peuple…Evidemment, tout en alimentant de fait le moulin antisémite

  2. MK, tu es un peu nul, tout de même, tu aurais mieux fait de t’acheter un appart. en Israël. Pour ma part, dans ma communauté Juive, la solidarité existe, et je suis fière d’avoir retrouvé mon identité Juive. L’on doit être prudent aujourd’hui, et verser l’argent dans une Tsédaka reconnue et sérieuse. Sinon, c’est de la naïveté stupide ! Avec cette somme, je ‘irais en Eretz illico presto ! Ceci dit, je compatis à ton problème. Shalom !

  3. Les antisémites vont se frotter les mains…
    Les ordures du genre de cet escroc devraient faire l’objet d’une élimination ciblée pour atteinte à la sûreté de l’état.

  4. C’est bien triste votre histoire, mais malheureusement il y a des escrocs dans tous les pays et de surcroit Juif, c’est bien regrettable pour tout notre peuple, mais on ne peut pas refaire le monde.
    La Thora est là pour nous rappeler que toutes les fautes seront punies par la volonté d’Hachem, mais c’est quand Il le voudra, en attendant, voyez de plus près les événements qui vous ont amenée à vous retrouver dans ce piège et réfléchissez, Hachem vous donnera une réponse que vous comprendrez sans doute plus tard et pas à vif.
    Pour ce qui est de ce film, c’est une insulte au peuple Juif d’avoir réaliser un tel film et j’espère que personne n’ira le voir.
    Sur ce, chabbat chalom à tous, même aux escrocs Juifs !

  5. Bonjour,

    J’aimerais attirer l’attention sur le fait que je suis JUIVE, que j’étais heureuse de l’être, et que je me suis faite arnaquer de plus de 100 000 € par un escroc JUIF, vivant en FRANCE, qui comme CHIKLI n’a pas besoin de cet argent pour vivre, mais arnaque simplement pour le fun, pour le plaisir de défier la JUSTICE, pour le plaisir d’amasser de l’argent rapidement en se croyant invincible, supérieur aux autres, quand bien même que la personne qui s’est faite arnaquer est JUIVE. Et c’est encore plus le kif pour lui parce que je suis une FEMME !
    Ce JUIF qui se dit “religieux” bien que ne portant pas la kippa dans la rue ou le caftan, n’a absolument aucun problème d’avoir vole son prochain juif (JUIVE en ce qui me concerne) (8ème commandement) et n’a pas cessé de porter de faux témoignages à mon encontre (9ème commandement).
    Ce JUIF qui se dit “Juif” manie bien mieux la taqia que les ARABES, et ne pense pas au mal qu’il m’a fait car je ne suis malheureusement pas aussi Riche que lui !
    Cela fait 5 ans qu’à cause de lui, j’ai abandonné mon désir l’Alyah, faute de fond pour acheter un appartement en ISRAEL (vu que les prix ont triplé en fait depuis le début de l’escroquerie en 2007). Cela fait 5 ans que je me prive de tout un tas de choses, ne serait-ce que pour pouvoir rembourser mon appartement et payer les frais d’Avocat..
    Cela fait 5 ans, durant lesquels il m’a intenté 4 procès que j’ai tous gagnés (il est allé jusqu’en Cassation) pour gagner du temps.
    Cela fait 5 ans que toute la Communauté Juive est au courant, et que personne, même pas le Rabbin, n’a rien fait pour moi et ne m’a pas aidée parce qu’ils ont peur de se mettre cet escroc à dos.
    Je voudrais donc dire aux Goys qui vont voir ce films, que bien sûr tous les Juifs et beaucoup de Juifs qui font leur Alyah ne sont pas des escrocs, mais que pour l’avoir expérimentée, la fameuse SOLIDARITÉ JUIVE N’EXISTE PAS !
    Quand à la limite, ça n’est pas profiter encore plus de vous quand vous êtes dans le besoin.
    A part alimenter radio LASHONARA, il n’y a rien, strictement rien de concret quant à l’aide de son prochain Juif, rien que du BLABLA.
    Voici donc ce témoignage que je voulais apporter par rapport aux escrocs Juifs, même si ceux-ci ne représentent que peut-être 1 % de la Communauté, les 99 % restants étant honnêtes !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.